Sunrider, Andur

Andur Sunrider

Espèce : Humain
Genre : Masculin
Naissance : 4.019 BBY – Darada
Mort : 3.999 BBY – Station Stenness

Apparence : Peau claire, cheveux bruns
Fonction : Apprenti Jedi
Maître : Chamma

Affiliation : Ordre Jedi, République Galactique
Armes : Sabre laser (lame verte)
Vaisseau : Lightside Explorer

I – Jeunesse :

Andur Sunrider naquit sur la planète Darada en 4.019 BBY au sein d’une famille de Jedi. Au cours de son enfance, son grand-père, le maître Jedi Jev Sunrider, servait l’Ordre en tant que gardien du système Darada. C’est grâce à son grand-père qu’Andur en apprit énormément sur les Jedi : en effet, Jev lui apportait régulièrement des cadeaux de ses expéditions, notamment divers documents qui relataient de l’Histoire des Jedi et des Sith. De nature curieuse, il arrivait parfois qu’Andur accède à certains documents sensibles sans le consentement de Jev… Son grand-père lui enseigna beaucoup sur la vie de Jedi, en particulier sur la menace omniprésente que représentaient les utilisateurs du Côté Obscur. Avec cette éducation et toutes ces connaissances, Andur pensait qu’un jour lui aussi, il serait destiné à devenir un fier et vaillant chevalier Jedi. La veille de son douzième anniversaire, son grand-père quitta la maison familiale en compagnie de trois autres maîtres Jedi pour affronter une sombre présence sur une planète voisine : Krayiss II.  Andur n’eu plus de nouvelles de son grand-père durant plusieurs mois. Craignant pour la vie de Jev, Andur tomba dans une profonde dépression. Un an après le départ de son grand-père, Andur espérait toujours le voir revenir, jamais il ne cessa d’attendre son retour. Un jour, alors qu’il entretenait le jardin de la maison Sunrider, un spectre lumineux lui apparut. Sur le coup, Andur fut pris de panique, recula vivement et appela son père à l’aide. Puis il reconnu son grand-père, qui de sa voix chaleureuse lui demanda de se calmer. Jev Sunrider lui annonça qu’un grand conflit approchait et qu’Andur aurait un rôle imprévu mais très important à y jouer. Il allait devoir faire une confiance aveugle au chemin que la Force lui avait tracé. Avant que le jeune garçon ait eu le temps de répondre quoique ce soit, le fantôme de son grand-père se dissipa. Ainsi, il laissa Andur réfléchir à la signification de ces paroles. Néanmoins, l’apparition spectrale de son grand-père lui avait apporté une réponse : Jev Sunrider n’avait pas survécu à sa mission sur Krayiss II… Sa mort eu pour effet de galvaniser Andur, qui jura de tout faire pour éradiquer les forces obscures qui avaient eu raison de son grand-père. Andur passa donc les six années suivantes à étudier davantage l’Histoire de l’Ordre et à se documenter sur la Force de manière générale. Néanmoins, il ne rejoignit pas l’Ordre Jedi au cours de cette période. Il rencontra une jeune femme du nom de Nomi Da-Boda qu’il épousa par la suite.

Profil : Andur Sunrider (image extraite de “La Saga de Nomi Sunrider tome 1“).

II – Apprentissage Jedi :

Plus tard, Andur acquit un droïde de protocole 3DO qu’il surnomma affectueusement “Threedee”. Il acheta un vaisseau de chez Hoersch-Kessel auprès d’un concessionnaire Vultan sur Nak Shimor et le baptisa le “Lightside Explorer“. En l’année 4.001 BBY, Andur reçu une invitation du maître Jedi Chamma (un vieil ami de son défunt grand-père). Ce dernier l’invitait à le rejoindre sur H’ratth pour commencer sa formation de padawan. A cette nouvelle, le jeune homme prit toutes ses affaires et partit immédiatement rejoindre son nouveau maître en compagnie de Nomi. Ainsi débuta l’entraînement d’Andur Sunrider, moment qu’il avait attendu toute son enfance. Après avoir fait connaissance avec maître Chamma, sa formation débuta. Seulement, Andur avait beau avoir beaucoup de connaissances sur l’Histoire de l’Ordre Jedi, il n’avait jamais été entraîné à maîtriser la Force, sous quelque aspect que ce soit. Chamma lui enseigna donc à ressentir la Force et à s’en servir. Il lui enseigna ce que signifiait réellement être Jedi et quelles responsabilités cela impliquait. Chamma continua de lui apprendre l’Histoire de l’Ordre pendant tout ce temps afin de parfaire ses connaissances. Vima Sunrider naquit sur H’ratth l’année suivante, apportant un peu de bonheur à Andur et Nomi. En 3.999 BBY, après deux ans de formation, maître Chamma annonça à Andur qu’il n’avait plus rien à lui apprendre. En effet, le jeune homme avait montré un talent et une capacité d’apprentissage exceptionnels. Il consulta maître Thon, qui accepta de poursuivre la formation de cet apprenti au formidable potentiel. Seulement, Andur ne manqua pas de s’opposer à la décision de Chamma : il refusait catégoriquement de devenir l’élève d’un autre maître. Chamma lui annonça qu’il sentait toujours cette colère ardente envers les forces obscures, relative à la mort de son grand-père. Tant qu’Andur ne surpasserait pas sa haine, il ne serait jamais prêt à devenir chevalier. Ainsi, Andur avait selon lui besoin d’un maître avec plus de sagesse qui pousserait davantage sa formation. Bien qu’en désaccord avec son maître, il respecta sa volonté et se prépara pour rejoindre maître Thon. Chamma offrit à Andur une poignée de cristaux Adegan, très purs et parfaitement stables pour la construction de son sabre laser. La veille de son départ, maître Chamma tenta de l’aider à comprendre de que la Force lui réservait. Andur rejoignit son maître sur un grand rocher escarpé surplombant les forêts de H’ratth, le “Crag” (littéralement “rocher à pic”). Là, il méditèrent longuement ensemble en regardant l’horizon. Au bout d’un moment, il eu une vision : il se vu marcher, en compagnie de Nomi et Vima, à travers une grande étendue noire. Il ne savait pas où ils allaient, et Andur tenait dans ses mains une orbe de lumière rougeoyante qu’il utilisait pour éclairer leur chemin. Soudain, il fut frappé par une lance d’énergie venu des ombres, et le mal s’incrusta dans sa poitrine. Allongé sur le sol, il ne pu que regarder sa femme et sa fille impuissantes. Craignant pour leur vie et conscient qu’il était en train de mourir, il donna la boule de lumière à Nomi et lui dit se protéger elle et sa fille avec. Nomi prit l’orbe rouge et la tint au dessus de sa tête. En un instant, la boule explosa au dessus de Nomi et Vima, les irradiant de lumière. A cet instant, la vision s’estompa et Andur reprit peu à peu ses esprits. Il se rendit compte que son maître n’était plus là et que le soleil s’était couché. Néanmoins, il avait compris ce que la Force lui réservait et s’en remit à la décision de maître Chamma. Il ne manqua pas cependant d’expliquer sa vision à son maître peu après.

Andur, Nomi et Vima en famille.
(image extraite de “La Saga de Nomi Sunrider tome 2“)

III – Direction Ambria :

Le lendemain, il se prépara à partir en direction d’Ambria, avec sa femme et sa fille. Le Lightside Explorer avait cependant quelques problèmes techniques. Threedee, leur compagnon droïde, parvint à trouver le problème : “l’exciteur d’ion”, une des pièces essentielles à l’hyperdrive, avait cramé. Andur remercia son droïde d’avoir trouvé le problème et lui annonça qu’il y avait encore un trou dans la tôle latérale. Lorsqu’il l’aurait réparé, il aiderait Andur a chargé les bagages. Le jeune homme se tourna vers Nomi et lui montra la boîte contenant les cristaux Adegan (plus précisément de la pontite). Selon lui, maître Thon serait heureux de les recevoir. Nomi lui dit qu’elle pouvait sentir le pouvoir de ces cristaux et que Vima aussi le pouvait. Andur lui répondit qu’un jour, elle aussi serait une grande Jedi, il l’avait toujours su. Nomi ne cacha pas le fait que ça n’avait jamais vraiment été son ambition et qu’elle pensait plus laisser sa fille devenir un Jedi. Andur affirma qu’un jour, lorsqu’il aurait terminé son apprentissage auprès de maître Thon, il enseignerait lui-même les arts Jedi à sa fille… mais avant elle, ce serait Nomi qu’il formerait. Ils montèrent tous à bord du Lightside Explorer, Andur et Threedee au poste de pilotage. Une fois en orbite de H’ratth, Andur demanda au droïde s’ils étaient fin prêts pour passer en hyper-espace. Lorsque Threedee acquiesça, le vaisseau entra en vitesse lumière, direction Ambria. En cours de route, ils firent halte à la station Stenness, près du système où se trouvait Ambria. Ils débarquèrent ensemble du vaisseau afin de manger et de se reposer un moment. Andur prévint Nomi que l’endroit dans lequel ils se trouvaient étaient proche d’une zone minière. “Tous les escrocs de la galaxie passent par ici pour essayer de récupérer des droits sur un concession”. Ils s’assirent à une table et envoyèrent Threedee chercher à manger. Andur souhaitait manger vite, car il avait hâte de retrouver maître Thon. Alors que Threedee revenait vers eux avec leur repas, deux malfrats s’en prirent au droïde. L’un d’eux pointa un blaster sur le droïde et Andur décida de lui porter secours. Il dit à Nomi de se tenir à l’écart et partit à la rencontre de ces individus peux orthodoxes. Andur ordonna au malfrat de baisser son arme ou il le couperait en d’eux. Mais il fut soudainement attaqué de dos par un petit lézard vert appartenant aux brigands, qui déversa un poison mortel en le mordant profondément à la gorge. L’agression du droïde n’avait été qu’un diversion pour permettre au troisième malfrat de l’attaquer par derrière. En temps normal, un Jedi aurait sentit venir cette attaque, mais Andur n’était encore qu’un apprenti. Andur s’effondra sur le sol, mort sur le coup. Les bandits semblaient en avoir après les cristaux Adegan et étaient au service d’un certain Bogga le Hutt. A présent, ils menaçaient Nomi et Vima. Mais ce n’était pas la fin, il lui restait quelque chose à accomplir. Andur parvint à se manifester depuis la mort sous la forme d’un spectre de lumière. Il se montra à Nomi, qui semblait être la seule à le voir (peut-être Vima également ?). Andur dit à Nomi que le moment n’était pas venu de pleurer. Elle devait prendre son sabre laser et s’en servir pour se protéger, elle et leur fille. Nomi s’exécuta, prit le sabre d’Andur et frappa ses ennemis, guidée par la Force. Elle parvint à abattre de deux bandits et le troisième s’enfuit aussitôt. Alors, Andur dit à sa femme de l’écouter : leur vie commune venait de prendre fin et Nomi devait faire face à un avenir incertain… Il demanda à Nomi de retrouver maître Thon et de lui remettre les cristaux Adegan. Thon allait également lui montrer la voie qu’elle devait prendre. Nomi lui signala qu’elle l’avait entendu et qu’elle ferait selon sa volonté. Son esprit s’estompa à jamais dans la Force.

Ne me pleure pas Nomi, ce n’est pas le moment… Prends mon sabre laser, et sers t’en pour te protéger toi et Vima, la Force est en toi !
– Le spectre de Force d’Andur Sunrider à sa femme.

IV – Héritage :

Bien qu’elle ouvrit son coeur bien plus tard à Ulic Qel-Droma, elle ne cessa jamais de penser à lui : il avait été son premier amour et elle avait eu avec lui une fille qu’elle aimait plus que tout au monde. En 3.986 BBY, soit dix ans après la Grande Guerre des Sith, Nomi possédait toujours un holo-portrait de son défunt mari. Elle gardait auprès d’elle, à côté de celui d’Ulic Qel-Droma, son second amour qui avait basculé du Côté Obscur et qui était partit en exil à la fin du conflit. Vima, qui n’avait qu’un an à la mort de son père, ne se souvint pas vraiment de lui. Elle s’enfuit de la station Exis où se trouvait sa mère pour un grand rassemblement Jedi, emportant avec elle le portrait d’Ulic. Elle le retrouva sur le monde gelé de Rhen Var, où il lui enseigna les bases de la Force. Ils battirent ensemble deux gigantesques visages dans la glace en l’honneur de leur mémoire : celui d’Arca Jeth, le maître d’Ulic assassiné durant la guerre, et celui d’Andur, le père que Vima aurait tant aimé connaître. Lorsque Nomi rejoignit sa fille sur Rhen Var, Nomi lui montra l’énorme sculpture taillée dans la glace. Bien que le monument était en train de fondre, Nomi reconnu parfaitement son mari décédé et ne pu s’empêcher de fondre en larmes. A la mort d’Andur, ce que lui avait dit le spectre de son grand-père et la vision qu’il avait eu sur H’ratth prirent tout leur sens : Andur avait su malgré son meurtre, donner la force de combattre à Nomi qui avait alors été capable de se défendre elle et sa fille contre les bandits de Bogga le Hutt. Il est fort probable que si Andur n’avait pas été assassiné, Nomi n’aurait jamais accepté de s’ouvrir aux voies de la Force et des Jedi. Des millénaires plus tard, en 11 puis 23 ABY, l’histoire de Nomi Sunrider et le meurtre d’Andur était encore racontés. La barde et historienne Jedi Tionne Solusar chanta la ballade de Nomi Sunrider aux jeunes élèves de l’académie Jedi de Luke Skywalker à maintes reprises.

Nomi tient Vima dans ses bras, devant le corps sans vie d’Andur Sunrider.
(image extraite de “Tales of the Jedi 3 : The Saga of Nomi Sunrider, Part 1“)

Liste des œuvres :

Romans :
– “L’Académie Jedi tome 2 : Sombre Disciple” (la balade de Nomi Sunrider)
– “Moi, Jedi tome 1 : Mirax a disparu” (la balade de Nomi Sunrider)
– “Les Jeunes Chevaliers Jedi tome 4 : Les Sabres de Lumière” (la balade de Nomi Sunrider)

BD/Comics :
– La série “La Légende des Jedi”

Audio-dramas :
– Tales of the Jedi

Fiches Databank (Legends) :
A-3DO (ThreeDee) 

Guides et encyclopédies utilisés en supplément :

-“Authors of the Expanded Universe – More Tales of the Jedi” (Insider 151)
– Jedi Academy Training Manual
– Jedi vs Sith : The Essential Guide to the Force
– Panel to Panel Vol.2 – Expanding the Universe

– Power of the Jedi Sourcebook
– “Straight from the Horse’s Mouth – A Guide to the Star Wars : Tales of the Jedi Universe, Part 1” (Insider 26)
– “Straight from the Horse’s Mouth – A Guide to the Star Wars : Tales of the Jedi Universe, Part 2” (Insider 27)
– “Straight from the Horse’s Mouth – A Guide to the Star Wars : Tales of the Jedi Universe, Part 3” (Insider 28)
– Tales of the Jedi Companion
– The Comics Companion

– The Complete Star Wars Encyclopedia (Sunrider, Andur)
– The Essential Chronology
– The Essential Guide to Planets and Moons
– The New Essential Chronology
– The Official Star Wars Fact File 67 (SUN1-2, Nomi Sunrider)
– The Official Star Wars Fact File 140 (HUT15, The Hutts)
– The Ultimate Visual Guide
– The Ultimate Visual Guide – Special Edition
– “The Women Of Star Wars” (Galaxy Magazine 12)

Auteur : Ismir Tinùviel
Date de mise en ligne : 05/03/2020

Cette fiche a été lue 261 fois

Les commentaires sont fermés.