Doomgiver

Doomgiver

Classe : Destroyer stellaire
Construction :
Destruction : 12 ABY – orbite de Yavin IV
Commandant : Amiral Galak Fyyar

Longueur : Environ 1600 mètres
Armement : Batteries turbolasers
Dispositifs supplémentaires : Hyperdrive, boucliers déflecteurs

Équipage :
– Revenants, shadowtroopers, stormtroopers, swamptroopers, officiers impériaux, ingénieurs impériaux, droides de sécurité, droides Mark-1, unités R5

– Transports de Déploiement Rapide Tout-Terrain, navettes de classe Lambda, chasseurs TIE, TR-TT, capsules de sauvetage

Affiliation connue : Empire Ressuscité

I – Caractéristiques :

Le Doomgiver était un redoutable destroyer stellaire au service de l’Empire Ressuscité. D’une taille équivalente à celle d’un destroyer Impérial I, il était défendu par de nombreuses batteries turbolasers lourdes et de puissants boucliers déflecteurs. Au dessous du vaisseau étaient placés des dizaines de Transports de Déploiement Rapide Tout-Terrain, des sortes de capsules mobiles qui étaient larguées au dessus des champs de bataille afin de déployer les troupes en un temps record. Le Doomgiver était propulsé par six puissants moteurs et était naturellement doté d’un hyperdrive. Il possédait au moins deux centres de commandement différents ainsi qu’un centre pénitentiaire où étaient gardés les prisonniers à l’instar de Jan Ors. Les différents hangars qu’il possédait étaient remplis de chasseurs TIE et de navettes de classe Lambda. L’intérieur du Doomgiver était protégé par de nombreux systèmes de sécurité (tourelles anti-personnel, droides Mark-1 et même des droides de sécurité dans les conduits d’aération), mais aussi d’importants contingents de stormtroopers. La garde interne du vaisseau était renforcé par des Revenants et des shadowtroopers, des guerriers du Côté Obscur sensibles à la Force grâce au Pouvoir de la Vallée des Jedi. En cas d’incident, de nombreuses capsules de sauvetage étaient mises à disposition de l’équipage. L’entretien des différents systèmes du Doomgiver était effectué par des unités R5, présents en grand nombre dans tout le vaisseau. Ces unités R5 avaient accès à certaines zones du vaisseaux grâce à de petites entrées spécialement conçus pour eux. Le Doomgiver possédait au moins un droide de protocole noir. Afin de circuler à bord du Doomgiver, l’équipage se déplaçait en utilisant une grande voie de tram. Naturellement, un grand nombre d’officiers et de stormtroopers étaient présents à l’intérieur du vaisseau.

Les innombrables capsules de transport disposées sous le Doomgiver.
(image extraite de “Jedi Knight II : Jedi Outcast“)

Profil : Le Doomgiver (image extraite de “Jedi Knight II : Jedi Outcast“).

II – Histoire :

On ignore par qui et quand le Doomgiver fut construit. Cependant, on sait de source sûre qu’il fut utilisé par l’Empire Ressuscité. En 12 ABY, Galak Fyyar en prit le commandement et se servit du Doomgiver pour transporter les troupes de Desann à travers la galaxie. Lorsque Desann demanda à Fyyar de ramener les troupes jusqu’à Ruusan (dans la Vallée des Jedi), il est possible qu’il soit venu avec le Doomgiver. Bien que peu d’informations quand à ses déplacements et ses faits d’armes au cours de cette période soient connues, il est certain que Fyyar finit par amener le Doomgiver jusqu’à l’Installation de Cairn, une base impériale située dans la Ceinture de Lenico. C’est à bord du Doomgiver que Fyyar retint prisonnier l’agent néo-républicaine Jan Ors, capturée quelques temps plus tôt sur Artus Prime. Desann et l’amiral Fyyar étaient maintenant fin prêts à détruire les Jedi. Le projet “shadowtrooper“, qui consistait à produire des soldats sensibles à la Force Obscure vêtus d’armures de cortosis, était une réussite. Fyyar ordonna alors le départ du Doomgiver en direction de Yavin IV afin d’envahir et détruire l’académie Jedi. Mais Kyle Katarn, qui était parvenu à infiltrer l’Installation de Cairn, parvint à monter à bord du vaisseau avant que ce dernier se détache de la base et ne passe en vitesse lumière. A la recherche de Jan Ors, Katarn fut contacté par Luke Skywalker pour effectuer une seconde mission en parallèle : saboter le Doomgiver afin qu’il ne puisse pas nuire à l’académie.

Sur place, il affronta de nombreux stormtroopers, les droides de sécurité mais aussi quelques Revenants mais sortit vainqueur du combat. Ensuite, il parvint à prendre le contrôle du centre de communication du vaisseau et à établir le contact avec l’Escadron Rogue qui envoya immédiatement un groupe de combat stopper le Doomgiver. Le leader des Rogue demanda à Katarn de désactiver les boucliers de l’intérieur pour augmenter les chances de réussite de leur attaque. A cet instant, le Doomgiver sortit d’hyperespace au dessus de Yavin IV et commença à larguer ses capsules de transports remplies de troupes. Au même moment, l’Escadron Rogue, dont le signal était verrouillé sur la position du Doomgiver, jaillit à sont tour de l’hyperespace. Les impériaux envoyèrent de suite leurs chasseurs TIE afin de contrer les Rogue. Ces derniers tentèrent d’abattre un maximum de capsules et de chasseurs TIE en attendant que Katarn ne désactive les boucliers. Ce dernier parvint finalement à se frayer un chemin dans le vaisseau et libéra Jan Ors. Ensuite, le Jedi atteignit la salle des générateurs boucliers puis les détruisit, avant de se confronter à l’amiral Fyyar en personne et de le tuer. Le Doomgiver à présent sans défense, l’Escadron Rogue passa à l’action et détruisit le pont du vaisseau, qui disparut dans une gigantesque explosion. Heureusement pour eux, Katarn et Ors parvinrent à s’échapper à bord d’une capsule de sauvetage et à rejoindre Yavin IV défendre l’académie Jedi contre les troupes au sol.

C’est un sacré morceau que vous avez harponné Kyle !
– Leader Rogue (Wedges Antilles) à Kyle Katarn, à propos du Doomgiver.

La destruction du Doomgiver.
(image extraite de “Jedi Knight II : Jedi Outcast“)

Liste des oeuvres :

Jeux vidéos :
– “Jedi Knight II : Jedi Outcast”

Guides et encyclopédies utilisés en supplément :

– The Complete Star Wars Encyclopedia (Doomgiver)

Auteur : Ismir Tinùviel
Date de mise en ligne : 06/04/2020

Cette fiche a été lue 174 fois

Les commentaires sont fermés.