Elfes Noirs

Morgwyn, les Elfes Noirs

Un soldat et une magicienne Elfes Noirs (illus. par MatthieuMA)

I – Données et statistiques :

Nom elfique : Les Prodiges Noirs (“Wyn”, prodigieux, parfait, inimitable et “Morg”, noir)
Autre appellation : Peuple des Cendres
Créateur : Tsaar
Espérance de vie : 2000 ans
Habitat : Climat volcanique
Lieux de vie : Monts Cendrés
Apparence : Peau grisâtre à noire, chevaux noirs à gris, yeux rouges, jaunes ou orangés
Aptitudes Particulières : Immunité à la chaleur
Taille moyenne : 1,75 m (taille M)
Poids moyen : 65 kg

Statistiques :

Classe d’armure 11 (naturelle)
Points de vie 12 
Vitesse 9 m
Sens : Vision dans le noir (18 m)
Compétences : Perception +2, Survie +2, Intimidation +1
Langues : Elfique, Commun

FOR DEXCONINTSAGCHA
12+114+212+114+214+212+1

Dons :

Enfant des cendres : Les Elfes Noirs ont un bonus de +2 aux perceptions dans les milieux volcaniques.

Ascendance Elfique : Les Elfes ne peuvent pas être charmés.

Caractéristiques :

Les Elfes Noirs (aussi appelés “Morgwyn” en Haut-Elfique, ou Peuple des Cendres), sont une peuplade d’Elfes qui choisirent lors de l’Ere d’Expansion Elfique de coloniser les régions volcaniques entourant les Monts Cendrés. Ils ont la peau noire ou grisâtre, des cheveux également gris ou noirs de jais, et possèdent des yeux rouges, oranges ou jaunes. Si les Morgwyn sont beaux, en particulier les femmes, leur peau sombre et leurs yeux colorés peuvent souvent mettre mal à l’aise, intimider voire effrayer certains étranger qui ne seraient pas habitués à rencontrer des individus aussi exotiques. Leur aspect les désavantage souvent car certains les prennent pour des monstres. Les Elfes Noirs, qui n’acceptent pas franchement ces critiques injustes, pensent simplement que ceux qui ne savent pas reconnaitre leur splendeur et leur magnificence ne doivent pas non plus connaitre le mot “intelligence”… Comme tous les Elfes, ils sont d’un naturel hautain avec les étrangers, surtout avec les Nains, qu’ils considèrent comme l’incarnation de la laideur. En revanche, les Elfes Noirs sont des êtres intelligents, patients et survivalistes. Leur exode sur Helmir au Premier Age fut le plus long de tous les Elfes, puisqu’ils mirent près de 28 ans à trouver une terre d’accueil. A l’origine, les terres entourant les Monts Cendrés étaient verdoyantes. Seulement, de multiples éruptions volcaniques provenant du Vernedo (le Cratère Ardent) recouvrirent le paysage. Afin de survivre dans cet environnement hostile, les Elfes Noirs développèrent des talents dans l’agriculture fongique, mais aussi dans la magie tellurique. Ainsi, en combinant ces deux facultés, ils parvinrent à faire pousser de vastes forêts de champignons géants, de lierre et de lichens. Au cours de leur histoire, les Elfes Noirs furent contraints de se battre contre de multiples envahisseurs, qu’ils s’agissent d’humains ou d’hommes lézards. Cependant, ils en vinrent également à se battre entre eux. D’un naturel plus avide et ambitieux que les autres Elfes, les Morgwyn s’affrontèrent à maintes reprises, soit en vue d’agrandir leur territoire, soit pour s’emparer de grandes richesses. En effet, les Monts Cendrés renferment d’énormément de gemmes précieuses, à commencer par l’obsidienne ou le diamant. Ainsi, il ne fut pas rare qu’un seigneur décide d’en attaquer un autre afin de récolter ces ressources. La forte exploitation minière dans certaines parties des Monts Cendrés est également un problème, puisqu’il arrive que des mineurs tombent sur des Altérés ou des Epeirites… Les richesses minières appartenant aux familles princières, il est impossible de faire fortune dans cette voie légalement. Ainsi, il n’est pas rares que certains individus se livrent à du trafique au péril de leur vie et au mépris des lois. Actuellement, s’il existe des tensions entre certaines cités, aucun seigneur Elfe Noir n’est en guerre avec un autre. Les grandes cités Morgwyn sont au nombre de sept. Il n’existe pas de capitale ou de pouvoir centralisé, mais uniquement des villes indépendantes et qui règnent sur le propre territoire. Les dirigeants de ces villes sont appelés Princes des Cendres. Ces Princes règnent également sur plusieurs villages ou bourgades, chacune gérée par un seigneur placé sous les ordres du Prince. Toutefois, la cité de Grond parvient sans nulle doute à s’imposer comme la citadelle la plus imposante et attractive des Monts Cendrés, en raison de son académie de magie où réside un dragon de souffre. Les Elfes Noirs sont d’excellents guerriers imbattables sur leurs terres, mais sont aussi d’importants marchands. S’ils s’isolent du reste du monde, ils n’hésitent pas à exporter les gemmes qu’ils parviennent à sortir des montagnes, afin de les vendre au plus offrant. Leur exportation de pierres précieuses est si importante qu’elle concurrence même certains royaumes nains auprès du marché, principalement chez les humains qui raffolent de ce genre d’objets pour leurs apparats. Leur monnaie est la même que la plupart des Elfes : le withril est l’équivalent d’une pièce d’or classique, tandis que le castril est celui d’une pièce d’argent, et l’ystril celui d’une pièce de cuivre. Cependant, ils acceptent volontiers les monnaies étrangères, puissent-elles avoir une quelconque valeur au sein de leur territoire. Les Morgwyn exportent beaucoup de bois des pays voisins parce qu’ils n’y en a quasiment pas par chez eux. Comme la plupart des Elfes, les Morgwyn ne sont pas d’un naturel expansionniste, si l’on excepte les guerres qu’ils se sont livrés entre eux par le passé. Ils considèrent les étendues cendrés comme les seuls territoires dignes d’être dirigés, ayant perdu au fil des âges l’habitude de vivre ailleurs que dans ces terres volcaniques. Les Elfes Noirs vénèrent Tsaar moins que les autres peuplades elfiques. S’ils remercient Tsaar et le respectent, ils se considèrent comme indépendants dans leurs actions et ne s’en remettent pas à lui pour les décisions importantes. Les temples et les organismes religieux sont rares, considérés comme élitistes et secrets. Autre que Tsaar, il arrive que les Elfes Noirs prient d’autres divinités, comme Morghana, la déesse de la chaleur ou du foyer intérieur, et Khronq, le dieu des arts guerriers. Les Morgwyn ont une vision commune, qui devient excellente une fois la nuit tombée. En effet, leur vue s’étant adaptée aux terres noires et l’absence d’un grand soleil, ils ont une nyctalopie très développée. Leur odorat et leur ouïe, en revanche, n’ont rien d’exceptionnel pour des Elfes. Les Elfes Noirs parlent leur propre dialecte dérivé du Haut-Elfique, langage noble uniquement utilisé par les individus les plus importants et puissants de leur civilisation. De manière générale, les Morgwyn savent lire et écrire, et la plupart des livres sont écrits en Haut-Elfique, en particulier les écrits magiques de l’Académie de Grond. Concernant leurs loisirs, ils aiment énormément se baigner dans les sources chaudes aménagées dans les Monts Cendrés. Ils s’adonnent beaucoup à la sculpture, la broderie ou la peinture, qu’ils exposent publiquement dans les cités. Côté musique, leurs instruments préférés sont souvent la flûte ou le viole. Leurs villes noires construites dans le basalte n’en sont pas moins colorés : en effet, les Elfes Noirs ont décoré leurs villes avec des bannières, des tapisseries et bien d’autres ornementations éclatantes. Les Morgwyn sont eux aussi vêtus d’habits colorés, bien qu’ils affectionnent le rouge ou le orange. Concernant leur alimentation, les Morgwyn sont parmi les rares Elfes à manger de la viande. Leurs cités possèdent de vastes cavernes ou sont développés de grands élevages, ainsi que d’importants potagers de lichens et de champignons, afin de garder les villes auto-suffisantes en cas de siège. Ils parviennent également à faire pousser diverses plantes volcaniques et légumes, qu’ils consomment avec avidité. Bien sûr, les Elfes Noirs ont également accès aux poissons écailleux qui peuplent les deux fleuves traversant leurs terres, le Sryandin (“rivière creuse”) et le Verandin (“rivière émeraude”). Ces deux fleuves passent principalement par la seigneurie d’Ur-Menir, qui possèdent ainsi la quasi-exclusivité du marché au poisson des Elfes Noirs. L’eau de ces fleuves est d’un teint verdâtre depuis les grandes éruptions du Vernedo. C’est là que les Morgwyn de la région s’abreuvent, bien que les cités utilisent leurs sources souterraines. Très amère pour la grande majorité des étrangers, elle est tout à fait succulente aux yeux des Morgwyn. Ces derniers n’hésitent guère à agrémenter cette eau de divers sirops et ingrédients afin de la rendre davantage goûtue. Les Elfes Noirs ont d’ailleurs développés de grands systèmes de purification d’eau, afin de la rendre parfaitement potable. La vie n’étant pas vraiment adaptée aux chevaux, les Morgwyn utilisent des varans géants, bien plus adaptés à la vie en montagne et en territoire volcanique. Les Elfes Noirs sont habitués à côtoyer des oiseaux s’étant adapté au climat, qui pullulent dans les cités des Monts Cendrés. Les phœnix sont des créatures très appréciées des Elfes Noirs. Les nobles en ont parfois un comme animal de compagnie. Ils apprécient sa capacité de régénération, symbole d’une renaissance éternelle et donc d’une longévité importante. La chevalerie n’existe pas chez les Morgwyn : on nait noble ou pas. Il est possible pour un Elfe Noir de basse caste de devenir riche, mais pas de devenir noble. Les seuls qui se rapprochent de ce but sont les Clercs de l’Ordre de Wayrmina, qui vouent leur existence à défendre le Sanctuaire Escarpé, un lieu sacré et magique niché dans les Monts Cendrés. Par ailleurs, les citoyens louent leurs terres aux seigneurs vassaux, qui remettent eux-mêmes un tribu au Prince des Cendres qu’ils servent. Leur système juridique et leurs lois sont très poussées, assurant l’équité de tous autant que faire se peut. L’Académie de Grond est reconnue pour sa magie tellurique et sa magie des cendres. Il existe six rangs au sein de l’académie : novice, acolyte, apprenti, adepte, accompli et maître. Au dessus d’eux tous se situent l’Archimage. Les nouveaux membres doivent passer des épreuves durant plusieurs années. Ensuite, ils sont sommés de rechercher de nouveaux savoirs par eux-mêmes et de les transmettre à l’académie, prouvant ainsi leur autonomie et leur véritable valeur. Les mages et aventuriers qui souhaitent entrer à l’académie doivent démarrer du bas de l’échelle. En effet, les Elfes Noirs n’accordent que peu d’importance aux nouveaux venus et à leurs soit disant talents. Aussi préfèrent-ils laisser les étrangers passer eux aussi les épreuves de base avant de vraiment les considérer. Cette pratique ne s’applique pas aux individus possédant un haut statut social dans le domaine magique, comme les Archimages, les Mages de Cour ou les Sorciers de renom. La principale attraction unique à cette académie se nomme Faulkorn. Il ne s’agit ni plus ni moins que d’un dragon de souffre, qui officie au sein de l’académie, où il y possède son propre sanctuaire. Ce dragon aime beaucoup parler et raffole de débats philosophiques, souvent liés à l’utilisation même de la magie en ce monde. Il accepte de partager son savoir avec d’autres mages importants ou qui ont une grande noblesse d’âme, en échange d’autres savoirs.

Gouvernement :

Les Elfes Noirs sont gouvernés par des Maisons Régnantes. Les plus puissantes sont à la tête des cités les plus importantes, tandis que les autres sont au service de celles-ci. Ainsi, chaque famille règne sur un vaste territoire, divisée en plusieurs provinces, chacune administrée par une maison de plus basse importance. Le dirigeant des Maisons Régnantes à la tête des sept cités principales sont appelés “Princes des Cendres”. Il s’agit des Elfes Noirs les plus importants et influents de la région. Le Prince des Cendres et ses seigneurs vassaux forment un Conseil de Seigneurs. Au total donc, il existe sept de ces conseils, qui agissent indépendamment des autres afin de gérer au mieux leurs terres. Bien qu’il y ait eu un certain nombre de guerres civiles, les Elfes Noirs nouèrent de nombreuses alliances occasionnelles pour repousser les envahisseurs. Lianna Trivil est sans doute la dirigeante actuelle la plus belliqueuse et la plus attachée aux valeurs guerrières des Elfes Noirs. En raison des innombrables tatouages rituels qui recouvrent son visage – et son corps – elle est surnommée “La Barbouillée”. Bien qu’elle n’apprécie pas vraiment ce surnom, il s’agit d’un titre populaire visant à décrire par l’humour les tendances rituelles extrêmes de la souveraine de Kharida. Ikris Gotlir dit “Le Borgne” est, comme son nom l’indique, borgne. Il a gagné ce titre peu subtile suite à sa traque victorieuse d’un violent minotaure, dans les Forêts d’Amanite bordant le nord du Lac de Souffre.

Liste des provinces et des dirigeants actuels des Monts Cendrés :

  • Grond : Prince des Cendres Topazil (Maison Ortesyia)
    Egredul : Seigneur 
    Natrif : Dame 
    Stormja : Seigneur 
  • Yjarna : Prince des Cendres Ikris “Le Borgne” (Maison Gotlir)
    Spirelle : Seigneur 
    Fygue : Seigneur 
    Ajimar : Seigneur 
  • Spira : Princesse des Cendres Varessa III (Maison Ulmor)
    Azavrel : Dame 
    Tyarmol : Dame 
    Hechtelior : Seigneur 
  • Utumn-Ul : Prince des Cendres Ranyare (Maison Feruld)
    Kenerib : Dame 
    Tharkaz : Seigneur 
    Gutumir : Seigneur 
    Astary : Dame 
  • Argand : Princesse des Cendres Kalada (Maison Druzar)
    Vartros : Seigneur 
    Svendri : Dame 
  • Ur-Menir : Prince des Cendres Darith (Maison Aldebrun)
    Tenrit : Seigneur 
    Kephel : Seigneur 
    Tangrel : Dame  
  • Kharida : Princesse des Cendres Lianna “La Barbouillée” (Maison Trivil)
    Stezil : Seigneur 
    Telerond : Dame 
    Thurzil : Seigneur 
    Klaridia : Dame 

Troubles dans les Monts Cendrés :

– Il existe de multiples communautés d’Altérés au sein des cavernes et souterrains gigantesques passant sous les Monts Cendrés. Les Altérés sont d’anciens Elfes Noirs capturés, défigurés et torturés. Le dos courbé, les yeux totalement noirs et les doigts griffus, leur visage est déformé par la magie noire. Rendus fous, ils ont prêté allégeance à Kreya, l’entité démoniaque araignée. Les Altérés se sont établis dans les grottes et les tunnels passant sous la chaîne de montagne, et se nourrissent de rats et de divers autres animaux bien peu appétissants. Il n’est pas rare que les Altérés empruntent des passages menant aux égouts des cités et capturent quelques citoyens, avant de les ramener pour les dévorer, ou, s’ils ont de la valeur, les corrompre eux aussi. Les Altérés servent les Epeirites, des créatures mi femmes mi araignées à l’origine de leur corruption. Il existe plusieurs tunnels gardés menant directement au Sanctuaire Escarpé. Ce sanctuaire est fortement protégé par des clercs, afin de sauvegarder la puissante aura magique qui y réside. Les attaques sont peu courantes, mais coûtent parfois la vie de certains de ces clercs. Les Elfes Noirs sont convaincus que la source magique ne doit tomber entre les mains de personne.

– Les Epeirites sont des créatures fourbes. Mi femmes, mi araignées, elles sont les progénitures de Kreya. Si elles ne trouvent pas de nourriture, elles sont capables de capturer un Altéré discrètement et de le vider de son sang dans leur antre. Leurs toiles, particulièrement résistantes, signent l’arrêt de mort de celui qui s’y piège. Kreya a vomi ses atrocités partout à travers le monde, et l’apparence des Epeirites changent selon la région. Celles des Monts Cendrés sont comme tel : leur corps (partie humaine) est gris foncé à noir et leurs yeux sont blancs, sans pupilles. Elles ont de longs cheveux d’argent qui leur tombe presque au bas du dos, où commence leur corps d’araignée. Leur partie arachnide est noir de jais. Elles possèdent généralement une tunique matelassée, mais peuvent laisser leur partie humaine totalement à nu, un nouveau signe de dépravation physique. Les Epeirites se battent avec des armes, bien qu’elles soient parfaitement capable de chasser sans ces artifices. En plus de leurs huit pattes arachnides, elles possèdent deux bras “humains” reliés à leur buste.

– Les Plaines Poussiéreuses ne sont pas non plus sans danger. En effet, certaines espèces sauvages se sont adaptées au climat. Rares, les scorpions géants des cendres n’en sont pas moins dangereux. Ils attaquent et tranchent de leur pinces tous ceux qui s’approchent de leur territoire. Ces scorpions noirs et violacés font plus de quatre mètres de longs et vivent par deux.

– Les élémentaires fongiques sont également très dangereux. Ces créatures massives prennent vie lorsque des mages ou des ensorceleurs fous animent les champignons géants qui composent les vastes forêts d’amanite. Continuellement affamés, ils n’hésitent jamais à massacrer tout être vivant à leur portée. Ils ne parlent aucune langue et ne sont pas raisonnables. Leur apparence peu variée selon le champignon duquel ils sont issus : certains sont violets, d’autre jaunes, d’autre rouges. Les formes varient également.

– Les hauteurs des montagnes abritent des vouivres, qui n’hésitent pas à attaquer les voyageurs imprudents. Généralement solitaire, ce sont de redoutables prédateurs.

– Les cavernes et les dédales très proches du volcan, ainsi que le grand cratère du volcan lui-même, abritent de nombreuses créatures adaptées à ce milieu. On y trouve notamment des vers de lave ou des araignées de feu. Ces créatures vivent en groupe et représentent un danger même pour les autres bêtes arpentant les tunnels sous les montagnes. Le grand cratère est l’endroit le moins visité des Elfes Noirs, et seuls les aventuriers et explorateurs les plus déterminés osent s’avancer dans ces lieux infestés de dangers.

Cartographie des Monts Cendrés:

Carte globale :

Grond :

Yjarna :

Spira :

Utumn-Ul :

Argand :

Ur-Menir :

Kharida :

Cette fiche a été lue 101 fois

Les commentaires sont fermés.