Gnost-Dural

Gnost-Dural

Espèce : Kel Dor
​Genre : Masculin
Naissance :
​Mort :
​Taille :
​Description physique : Peau orangée, yeux argentés

​Fonction : Maître Jedi (Membre du Haut-Conseil), Archiviste Jedi
​Maître :
​Apprentis : Kana Terrid (Darth Karrid), Tau Idair
​Affiliation : Ordre Jedi, République Galactique
​Arme : Sabre laser (vert)

I – Jeunesse :

À l’instar de très nombreux apprentis Jedi, le jeune Kel Dor nommé Gnost-Dural est entré très tôt au sein de l’Ordre Jedi. Cependant, même si les archives gardent en mémoire le monde d’origine ainsi que les informations personnelles des nouveaux membres, il est plus que probable qu’elles aient été perdues lors du Sac de Coruscant et de la destruction du Temple Jedi qui s’ensuivit. Resté très discret quant à sa jeunesse et ses origines, Gnost-Dural ne tint jamais particulièrement à dévoiler son passé ce qui fait qu’à l’heure où je vous parle, personne en dehors du Maître Jedi ne connaît avec certitude son monde natal ni son âge. Néanmoins, ses années d’apprentissage nous sont plus connues et tandis que de nombreux Padawan trouvaient les longues heures d’études aux archives fastidieuses et ennuyantes, le jeune Gnost-Dural lui, se plaisait à parcourir les nombreux textes retraçant l’Histoire de l’Ordre, de la République, ainsi que les divers écrits regroupant l’essentiel du Savoir Jedi. Il s’orienta donc naturellement vers la voie d’apprentissage des Jedi Consulaires et fut même encouragé à tenir un journal audio où il y enregistrerait ses pensées et raisonnements, qui pourraient potentiellement servir à de futurs novices souhaitant profiter de l’expérience d’un de leurs aînés; voir même de références au sein des archives, suivant les travaux qu’il accomplirait à l’avenir. Ces conseils furent donc mis en application par le jeune Kel Dor qui apprécia grandement ces moments d’introspection et décida de se consacrer à l’Histoire de l’Ordre et entama une formation d’historien.

Gnost-Dural du temps où il était Padawan.

II – La Grande Guerre Galactique :

Durant quatre ans il se consacra principalement à ses études d’historien mais ne négligea pas pour autant ses capacités physiques. Bien que suivant le cursus des Consulaires, Gnost-Dural devint un excellent bretteur et réussit à maîtriser pas moins de trois formes de combat au sabre laser, maniant avec une dextérité certaine sa lame verte, représentative des Jedi Consulaires. Ses aptitudes exceptionnelles lui attirèrent rapidement l’attention du Haut Conseil Jedi et en 3.681 BBY, ce dernier décida de faire du jeune Kel Dor un chevalier Jedi. Toutefois, la cérémonie d’intronisation fut en partie entachée par un événement sanglant, le massacre d’une délégation diplomatique dans le Bras de Tingel, au Nord-Est de la galaxie. En effet, de nombreux vaisseaux d’origine inconnue y étaient apparus et la République galactique décida d’établir un contact. Mais à la place de la diplomatie, c’est une guerre qui débuta, la Grande Guerre Galactique venait alors de s’ouvrir. Très rapidement, les forces militaires de ce mystérieux envahisseur se répandirent à travers la Bordure Extérieure en prenant complètement au dépourvu les forces républicaines et les Jedi. Et pour couronner le tout, le Sénat s’enlisa complètement dans des débats stériles et des discussions interminables, empêchant toute réponse coordonnée aux assauts ennemis. Les Jedi et de nombreux haut-gradés refusant d’attendre que le Sénat galactique finisse de délibérer, ils prirent les choses en main en dépêchèrent en de nombreux points de la Bordure Extérieure plusieurs groupes d’assaut afin de freiner l’avancée fulgurante de cet ennemi désormais connu, le Second Empire Sith. Gnost-Dural fit bien évidemment partie des contingents Jedi déployés et se retrouva Eliad, une planète de l’Amas de Minos, à l’extrême Sud de la galaxie. Confrontés aux soldats ennemis durant des mois au point que les combats se transformèrent en guerre de position, les choses bougèrent lors de l’arrivée des premiers guerriers Sith, les premiers que les Jedi combattirent depuis des siècles. Cette expérience marqua profondément le jeune Kel Dor, notamment via les émotions ressenties alors qu’il croisait le sabre avec son adversaire. Sa crainte du Côté Obscur le poussa dans un premier temps à rester sur la défensive, mais en sentant le manque d’assurance de son opposant, il le défit sans plus de cérémonie. Néanmoins, après quelques sursauts permettant de reprendre du terrain perdu, les combats s’enlisèrent à nouveau et Gnost-Dural resta dans l’Amas de Minos durant encore plusieurs semaines, avant d’être transféré au sein de la flotte.

Gnost-Dural affronte les guerriers Sith lors de la bataille d’Eliad.

Il officia à bord d’un croiseur durant plusieurs années, participant même à la Première Bataille de Bothawui en 3.671 BBY, la première victoire éclatante de la République. Il ne fit cependant pas partie des effectifs restés défendre la planète et continua à servir la flotte sur la ligne de front encore quelques années, avant que le Haut Conseil Jedi n’accède à sa requête et ne soit rapatrié afin d’assister le Service d’Informations Stratégiques dans ses recherches cruciales de données concernant les Sith. En 3.668 BBY, le Chevalier Jedi Jaric Kaedan et une division des forces spéciales réussirent à capturer les Maîtres d’Effroi, six Sith aux pouvoirs démentiels utilisant la peur comme principal moteur. Ils furent remis au SIS pour interrogatoire et Gnost-Dural les épaula dans cette quête, mais en vain, la République ne put absolument rien tirer d’eux. Mais le Chevalier n’avait pas pour seul but d’assister le SIS et en parallèle il mena de très nombreuses recherches à propos des Sith, dans le but de découvrir leurs origines afin de comprendre comment un tel empire avait pu passer inaperçu aussi longtemps. Ses recherches durèrent de nombreuses années, tant le mystère encourant ces utilisateurs du Côté Obscur restait impénétrable. Ses efforts acharnés lui valurent à force d’être promu au rang de Maître Jedi et il prit sous son aile une Padawan afin de l’épauler dans ses recherches, une Falleen du nom de Kana Terrid. A mesure qu’il progressait dans ses recherches, Gnost-Dural acquit la certitude que l’antique Seigneur Sith Naga Sadow n’était pas mort et que ce dernier était l’Empereur caché derrière ce conflit, mais il ne réussit jamais à en avoir la preuve formelle. En 3.653 BBY, un coup terrible fut porté à la République. Alors que le conflit s’éternisait et que la République était littéralement à bout de souffle, la proposition de l’Empereur Sith d’ouvrir des négociations de paix surprirent tout le monde et la République s’empressa de sauter sur l’occasion, cela en dépit des avertissements des Jedi. Ces derniers craignaient une félonie de la part de l’Empire et ces craintes s’avérèrent fondée puisque dans la foulée de l’ouverture du sommet de paix sur Alderaan, une importante flotte impériale attaqua Coruscant et prit la planète en otage, détruisant le Temple Jedi dans la foulée. Cette attaque en traître n’avait pour unique but de faire pencher la balance des négociations en faveur des Impériaux et la République n’eut d’autre choix que de signer un humiliant et lourd traité de paix, le Traité de Coruscant qui marqua la fin de la Grande Guerre Galactique.

Gnost-Dural assiste le Service d’Intelligence Stratégique.

III – Archiviste de l’Ordre Jedi :

La destruction du temple et d’une partie des archives vit la perte d’un Savoir inestimable, ce qui handicapa grandement les travaux de Maître Gnost-Dural. Dans les années qui suivirent, le Haut Conseil donna toute autorité au Kel Dor pour qu’il restaure ce Savoir perdu et qu’il reconstitue les données relatives à l’Histoire de l’Ordre Jedi, perdue lors du Sac de Coruscant. Pour ce faire il fut nommé Gardien des Archives et il créa ainsi au fil du temps toute une série d’entrées et de codex retraçant l’Histoire récente en se basant sur le Sac de Coruscant. Ses recherches l’amenèrent aux raisons de l’entrée en guerre des Mandaloriens et de la naissance d’un Mand’alor fantoche, de la première vraie victoire républicaine qui marqua la fin de dix années d’une guerre désastreuses pour la République et les Jedi, allant même jusqu’aux origines profondes du conflit et des efforts déployés par l’ennemi visant à déclencher un conflit avec des opérations simultanées aussi finement millimétrées. Il découvrit même d’obscures raisons quant au déclenchement des Guerres Mandaloriennes ou les actions d’Exar Kun, Jedi déchu et Seigneur Sith autoproclamé. En poussant même ses investigations au-delà de la Grande Guerre de l’Hyperespace d’où la Grande Guerre Galactique prenait racine, Gnost-Dural remis en lumière des événements n’ayant aucun lien direct avec le Second Empire, mais qui permirent aux Jedi de renouer avec une partie oubliée de leur histoire, tels le Deuxième Grand Schisme et l’exil des Jedi Noirs qui fondèrent l’Ordre Sith lors de leur découverte de Korriban, la naissance de l’Ordre Jedi suite aux Guerres de Force ainsi que son affiliation à la République galactique naissante et même la découverte de la Force par les anciens Je’daii. Bien des années après la signature du traité de paix, l’apprentie de Gnost-Dural devint à son tour Chevalier Jedi et se lança dans une périlleuse mission, infiltrer l’Ordre Sith en tant qu’agent double. Mais sa mission échoua. Elle réussit à devenir l’apprentie du Seigneur Sith Darth Malgus, mais avec le temps, elle embrassa la cause des Sith et se laissa emporter par le Côté Obscur. Sa chute affecta son ancien Maître, mais ce dernier garda foi en la République et en l’Ordre Jedi.  En 3.640 BBY, près de trois ans après la reprise des hostilités, Gnost-Dural fut mandaté par le Commandant Suprême des forces armées afin d’infiltrer le Haute Lance, un redoutable vaisseau commandé par Darth Karrid, l’apprentie déchue du Maître Jedi. Aux côtés de Theron Shan, un agent du SIS, les deux hommes infiltrèrent avec succès le bâtiment et réussirent à le détruire alors qu’il s’apprêtait à annihiler une flotte républicaine dirigée par le Commandant Suprême en personne. Après le succès de l’opération Fin de Partie visant à neutraliser la menace représentée par Darth Karrid et le Haute Lance, Gnost-Dural se retira définitivement des combats et consacra le restant de sa vie à restaurer au mieux les archives Jedi. Il servit même de précieuse source d’informations à ses homologues Jedi, mais également aux services de renseignements et militaires républicains lorsque les Maîtres d’Effroi refirent surface sur Oricon et entraînant dans leur sillage de nombreux soldats républicains et impériaux, mais également des Sith et des Jedi trop faibles pour résister à leurs pouvoirs. Toutefois, il participa à bâtir une colonie secrète sur Ossus, suite à la guerre menée par Zakel contre la République et l’Empire, dont il prit la tête plus ou moins contre son gré. De fait, sa présence permit de sauvegarder certains savoirs et même d’en découvrir certains, dans les ruines Jedi, nombreuses sur ce monde. Mais après quelques années de paix, la colonie fut découverte par les Sith, qui amenèrent la guerre jusque sur Ossus et nous ne savons pas encore ce qu’il est advenu de Maître Gnost-Dural.

IV – Héritage :

Son oeuvre fut telle qu’elle servit de base à la nouvelle bibliothèque Jedi de Tython, avant son transfert sur Coruscant, une fois le Temple Jedi reconstruit. Cela dit, bien qu’une immense partie du passé des Jedi ait été redécouverte grâce aux efforts du Maître Jedi, de nombreuses zones d’ombres demeurent et il est malheureusement plus que probable qu’elles ne puissent jamais être restaurées. Il n’empêche que sans ce travail précieux, les générations suivantes n’auraient peut-être jamais pu avoir accès à de nombreux pans de l’Histoire de l’Ordre Jedi et il est indéniable que sans le Maître Kel Dor, les Jedi auraient perdu bien plus que de simples connaissances historiques. Et si des Gardiens des Archives tels Jocasta Nu peuvent s’enorgueillir de posséder des archives parmi les plus complètes de la galaxie, c’est grâce au travail de restauration du Maître Jedi, qui a réussi à sauver ce Savoir avant qu’il ne se perde définitivement.

Gnost-Dural confronte Darth Karrid, son apprentie déchue.

Liste des œuvres :

Romans :
– “The Old Republic : Annihilation”

Jeux vidéos :
– “The Old Republic”
– “The Old Republic : Knights of the Eternal Throne”

Guides et encyclopédies utilisés en supplément :

– Le Journal de Maître Gnost-Dural
– The Old Republic : Histoire Galactique

Auteur : Alpha-17
Date de mise en ligne : 21/01/2020

Cette fiche a été lue 407 fois

Les commentaires sont fermés.