Kamino

Kamino

 Kamino

Région : Espace Sauvage – Extra-Galactique
Secteur : Aucun
Système : Kamino
Etoile : Kamino
Nombre de lunes : 3 (Korasa et deux autres)
Coordonnées : S-15
Durée d’une année : 463 jours locaux
Durée d’une journée : 27 heures standards

Diamètre : 19,270 km
Atmosphère : Respirable
Climat : Tempéré
Terrain : Océans, cités sur pilotis

Population : 1 milliard
Espèces locales : Kaminoans, clones humains (République Galactique/Empire)
Espèces migrantes : Aucune
Gouvernement : Conseil décisionnel
Cités : Tipoca City (capitale), Derem City, Timira City
Importations : Droïdes, produits alimentaires
Exportations : Clones, technologie secrète, armes et matériel militaire, produits de la mer

I – Caractéristique et Histoire passée :

Située dans le Dédale de Rishi, une des sept galaxies naines qui gravitent autour de la galaxie principale aussi appelée “Compagnon Aurek”, Kamino eu la chance d’être épargnée par la plupart des conflits qui ravagèrent de nombreuses régions au cours du temps. Mais c’est aussi pour cette raison que l’histoire passée de la planète nous est très peu connue. Les historiens s’accordent à penser que Kamino était autre fois une planète luxuriante, composée à la fois d’immenses continents, de grands glaciers et de vastes océans. C’est dans cet environnement  que les Kaminiens se développèrent, bâtissant leurs villes aux quatre coins de la planète. C’est aux alentours de 19,000 BBY que Kamino subit un changement climatique majeur, qui se déroula sur plusieurs siècles. Les immense glaciers commencèrent à fondre, entraînant ainsi la montée des eaux jusqu’à la submersion totale des continents. Si la plupart des espèces présentes sur la planète disparurent, quelques unes parvinrent à s’adapter, dont les Kaminiens eux-même. Grâce à leur technologie avancée et leur ingéniosité, ils construisirent de nouvelles cités bâties sur pilotis afin de s’élever bien au dessus de l’océan. Ils parvinrent à domestiquer les Aiwhas, créatures à la fois volantes et amphibies – bien que cette espèce soit aussi présente sur Kamino, remettant en cause leur origine et leur éventuelle importation. C’est également à cette période que les Kaminiens utilisèrent pour la première fois le clonage de masse, afin que leur espèce ne disparaisse pas suite aux catastrophes naturelles majeure qu’elle subit. Si Kamino restait inconnue officiellement, il y’avait selon les rumeurs une poignée de personnes qui connaissaient l’emplacement de la planète. Ce n’est qu’autour de 4.500 BBY que Kamino fut découverte par la République Galactique. Durant l’Ancienne République, la planète ne connue que peu d’interaction avec le reste de la Galaxie. Néanmoins, peu après la dévastation d’Ossus en 3.996 BBY, le Maître Jedi Qalsneek cacha de nombreux artefacts Jedi au sein de la ville de Derem. Les Kaminiens fabriquèrent les saberdarts, connus en tout temps pour être une merveille de technologie, qui étaient vendus à prix fort sur de nombreux marchés galactiques. Ironiquement, personne ne connaissait vraiment leur origine. A une période indéterminée, les Kaminiens donnèrent la vie à de nombreux clones afin qu’ils travaillent dans les mines de Subterrel, créant par là même une nouvelle source de revenus.

Les Kaminoans ne tardent pas à apprivoiser les Aiwha

Les Kaminoans ne tardent pas à apprivoiser les Aiwha.

II – La Guerre des Clones :

L’histoire de Kamino resta sans mention notable jusqu’en 32 BBY, lorsqu’un maître Jedi du nom de Sifo-Dyas passa une commande peu commune auprès des cloneurs : former une armée de clones destinée à servir la République Galactique. Si le Compte Dooku de Serenno assassina le Jedi , il contacta par la suite le chasseur de primes Jango Fett afin qu’il serve de génome principal pour la création de cette armée. Jango contacta lui-même de nombreux Mandaloriens afin qu’ils servent d’instructeurs. Tout les corps d’armées furent entraînés, de près ou de loin, par l’un d’eux. Certains instructeurs prirent particulièrement à coeur de former leurs hommes, leur enseignant tout leur savoir, leur connaissance, leur expérience. Les commandos républicains, parmi les meilleurs, avaient de nombreux connaissances sur la culture Mandalorienne, et certains Mandaloriens les considéraient comme des frères. Dix ans plus tard, le chevalier Jedi Obi-Wan Kenobi, à la recherche de ceux ayant tenté d’assassiner la sénatrice Padmé Amidala, retrouva l’emplacement de Kamino grâce à un saberdart et quelques conseils de son ami Dexter Jettster malgré l’effacement de ses coordonnées dans le Temple Jedi. C’est dans la capitale de Tipoca que Kenobi fit la rencontre de Fett et de son fils – une des demande faite auprès des Kaminiens et de Dooku pour qu’il accepte de servir de souche génétique. Le Jedi ne tarda pas à découvrir que ce dernier était l’homme engagé pour tuer Amidala, mais ne parvint pas à l’arrêter. Cependant, Kenobi pu le suivre jusqu’à Geonosis, où il découvrira la création d’une armée de droides. Yoda se rendit sur Kamino afin de dépêcher un important contingent de clones, également à destination de Geonosis. Peu après, selon les événements que nous connaissons tous, la Guerre des Clones sera déclarée. C’est au cours de ce conflit que la nouvellement formée “Confédération des Systèmes Indépendants” identifia l’origine de la Grande Armée de la République. En 22 BBY, ils tentèrent d’envahir le système, envoyant une flotte lourdement armée dirigée par un commandant Mon Calamari du nom de Merai. Une bataille éclata à la fois dans les airs et à la surface, où les séparatistes parvinrent à infliger de lourdes pertes. Fort heureusement, le courage des Jedi présents sur place – dont Kenobi, Skywalker et Secura – des clones, mais aussi l’aide inattendue des soldats ARC permit de défaire l’invasion. La République, consciente que Kamino était tout aussi précieuse que Coruscant, fit renforcer les défenses du système ainsi que la garnison présente sur place. Toujours au coeur du conflit, Mandalore le Résurrecteur et les siens entreprirent de détruire certaines installations de Kamino, mais la garnison de clones réussirent à les en empêcher. Certains ne manquèrent pas de manifester leur étonnement quant au fait que des mandaloriens puissent attaquer Kamino, les clones étant plus ou moins mandaloriens eux-même. Par ailleurs, cette action valu aux Mandaloriens d’être hais par une grande partie des Kaminoans.

Les Kaminoans ne tardent pas à apprivoiser les Aiwha

Jango Fett et Kal Skirata supervisent l’entraînement des clones sur Kamino.

III – Sous la tyrannie impériale :

La Guerre des Clones prit fin en 19 BBY, entraînant la chute de l’Ordre Jedi et de la République Galactique. Bien que les Kaminiens ne furent pas particulièrement éprouvés par le changement de régime galactique, ils ne tardèrent pas à souffrir de ses conséquences. En effet, le jeune Empire Galactique s’empressa de sécuriser ses installations de clonages, seule véritable “source” fiable de soldats. Ainsi, Kamino dû subir une importante présence impériale, bien plus que du temps de la République Galactique, mais aussi un contrôle constant de la population, allant à l’encontre des libertés individuelles des citoyens. Une partie des cloneurs Kaminiens entreprit donc de libérer leur monde. Pour cela, ils réquisitionnèrent en secret une partie des installations de clonage de Tipoca, et commencèrent à créer des soldats loyaux aux citoyens de Kamino, indépendamment de la volonté de l’Empereur. Durant vingt ans, ils furent entraînés et formés comme leurs prédécesseurs du temps de la Guerre des Clones. Malheureusement, l’opération fut découverte par l’Empire au même moment, et celui-ci s’empressa d’envoyer un contingent éradiquer les rebelles. La 501ème fut choisit pour détruire les installations et annihiler les contingents ennemis, et le chasseur de primes Boba Fett fut engagé par l’Empire afin de les épauler, lui qui connaissait plutôt bien les complexes de Kamino. Avec de tels adversaires, les rebelles n’eurent aucune chance et un seul raid fut nécessaire avant que tout les soldats ne soient tués. Bien que l’insurrection ait été vite réprimée, l’Empire retint une leçon importante : les clones n’étaient pas fiables, leur génétique étant trop sensible à la corruption. Par ailleurs, le vieillissement accéléré des clones convaincu définitivement l’Empereur de fermer les usines de clonages de Kamino. Ainsi commença la formation d’une armée d’humains endoctrinés, mais aussi la décadence des clones, qui jusque-là avaient servi sans faille la République puis l’Empire.

La 501ème matte la révolte de clones sur Kamino

La 501ème matte la révolte de clones sur Kamino.

IV – La décadence post-impériale :

Peu après la Bataille d’Endor et la chute de l’Empire Galactique, l’économie de Kamino s’effondra, la production de clones prenant fin définitivement. A l’échelle galactique, La planète subsista uniquement grâce à de nombreux petits contrats, négociés auprès d’organisations criminelles ou divers Seigneurs de Guerre impériaux. Des années plus tard, la Kaminienne Taun We avait toujours le désir de ses venger des Mandaloriens qui avaient dévastés une partie des installations de clonages durant la Guerre des Clones. Elle engagea donc Boba Fett afin qu’il tue Fenn Shysa, dernier combattant actuellement en vie depuis le raid sur Kamino. Lorsque Fett élimina Shysa, il s’octroya par la même occasion le titre de Mand’alor. En 40 ABY, Fett vint consulter son médecin, qui lui apprit qu’il était en train de mourir. Fett souffrait en effet de ce qu’on appelait une “dégénérescence cellulaire”, et qu’il ne lui restait donc qu’un an à vivre. Selon son médecin, la seul apte à l’aider aurait été une scientifique du nom de Ko Sai, celle-là même qui avait inventé le processus de vieillissement accéléré. Malheureusement, cette dernière avait disparu lors de la Guerre des Clones. Après de nombreuses recherches, Fett parvint à concocter un remède grâce aux informations de Taun We et aux donnée de Ko Sai. Mais cela n’aurait pas été possible sans l’aide de sa petite-fille Mirta Gev et un certain Jaing Skirata, un autre Mandalorien qui avait bénéficier des recherches de Ko Sai, arrêtant définitivement son vieillissement accéléré.

Liste des œuvres :

– “L’Attaque des Clones”

Romans :
– “Dark Plagueis”
– “l’Attaque des Clones”
– “Boba Fett : The Fight to Survive”
– “Tempête sur Cestus”
– “Republic Commando : Triple Zéro”
– “Force Rebelle : Renégat”
– “L’Héritage de la Force : Descendances”

BD/Comics :
– “Côté Obscur 1 : Jango Fett et Zam Wessel”
– “Clone Wars 1 : La défense de Kamino”
– “Clone Wars 7 : Les Cuirassés de Rendili”

Jeux vidéos :
– “Republic Commando”
– “Star Wars Battlefront”
– “Star Wars Battlefront II”
– “Le Pouvoir de la Force II”
– “Empire at War : Forces of Corruption”

Nouvelles :
– “Jango Fett vs the Razor Eaters”
– “The Tale of the Aiwha Pod”
– “Republic Commando : Conflit”

Autres :
– L’aventure pour jeu de rôle “The Queen of Air and Darkness”

Guides et encyclopédies utilisés en supplément :

– Galaxy at War
– Galaxy of Intrigue
– Geonosis and the Outer Rim Worlds
– Guide to the Grand Army of the Republic
– Les Carnets de l’Empire
– Starships of the Galaxy (Saga Edition)
– Star Wars Fandex Deluxe Edition
– The Complete Star Wars Encyclopedia
– The Essential Guide to Warfare
– The New Essential Chronology
– The New Essential Guide to Alien Species
– The New Essential Guide to Weapons and Technology
– The Unknown Regions
– Ultimate Alien Anthology

Auteur : Ismir de Rómenna
Date de mise en ligne : 22/12/2019

Cette fiche a été lue 662 fois

Les commentaires sont fermés.