Kyren

image-indisponible

Kyren

Classification : Oiseau
Origine : Ansion
Milieu de vie : Plaines
Taille : Petite (tiens dans une main humaine)
Description physique : Plumes noires
Alimentation : Graines, carnivore

Les kyrens étaient de petits oiseaux natifs de la planète Ansion. Ces créatures pouvaient tenir dans la paume de main d’un humanoïde sans trop de difficulté. Il s’agissait de jolis petits oiseaux d’un noir de jais, dotés d’un énorme bec qu’ils utilisent pour se nourrir en plein vol. Ils possédaient deux paires d’ailes et de deux rangées de touffes de poils qui parcouraient le long de leur ventre et faisaient office de pattes. Effectivement, les kyrens passaient la majeure partie de leur temps dans les airs en fonction du bon vouloir du vent, ces derniers n’ayant pas besoin de réelles pattes pour marcher. Il s’agissait d’animaux migrateurs qui traversaient les plaines d’Ansion en fonction des saisons. Quand l’herbe d’une région arrivait à maturité et que les épis étaient mûrs, les kyrens s’envolaient pour aller se nourrir jusqu’à satiété. Les rares moments où ces oiseaux mettaient fin à leur voyage, c’était pour se reposer pendant la période de reproduction. Ce n’est que lorsque les plus jeunes gagnaient leur plumage d’adulte que le groupe reprenait son voyage vers des plaines plus verdoyantes. Bien qu’à l’allure plutôt mignonne avec un régime alimentaire centré autour de graines, ces créatures étaient l’une des plus craintes de la planète. En effet, les kyrens se déplaçaient toujours en groupe de plusieurs centaines d’individus, pouvant même attendre la centaine de milliers. C’était donc plusieurs centaines de kyrens qui se déplaçaient au bon vouloir du vent sans jamais sortir des bourrasques, qui ne font pas le moindre effort lorsqu’ils rencontrent un obstacle.

Et ils ne cherchent pas à voler plus haut pour éviter les obstacles qui se dressent devant eux. Si ce sont des pierres, ils iront s’écraser dessus ; des arbres, ils les mettront en pièces ; des êtres vivants comme les hootles, les suubatars ou les cicien, ils les dévoreront au passage…
– Bulgan aux Jedi qui l’accompagnent.

Bien qu’ils aient pour habitude de manger des graines, qu’ils dévoraient à leur passage dans les hautes herbes, ces derniers n’hésitaient pas à dévorer tout animal se trouvant sur le passage ou à exploser n’importe quel obstacle si celui-ci n’était pas assez robuste pour leur résister. Il était raconté qu’un speeder ou même un cuirassé ne pouvait se frayer un chemin à travers une nuée de kyrens. Une rumeur qui animait encore plus la peur qu’éprouvent les autochtones vis-à-vis de ces petits volatiles. Mêmes les shanhs, des carnivores redoutés de la faune locale qui agissaient en meute, avaient peur de ces volatiles. Heureusement, leur arrivée pouvait être perceptible par les voyageurs les plus expérimentés. En effet, quelques minutes avant leur arrivée, leurs cris raisonnaient dans toutes les prairies alentours. On entendait dans un premier temps comme un bourdonnement sourd au loin, puis un vrombissement pour enfin distinguer plus nettement les cris de ces oiseaux. Leur nombre était tel que leurs cris avaient pour effet de créer de légers tremblements dans la région. Pour la petite anecdote culinaire, les kyrens avaient mauvaise réputation dans la gastronomie. Ces petits oiseaux auraient le goût de terre bouillie et graisseuse, même cuits. Ce qui avait tendance à faire reculer même les plus gourmands des voyageurs. C’était bien dommage pour les voyageurs, car lorsqu’un groupe de kyrens passait dans une zone rocheuse, le nombre de cadavres chez ces animaux pourraient nourrir tout un bataillon. Durant leur voyage dans les plaines d’Ansion, le groupe de Jedi dirigé par Obi-Wan Kenobi et Luminara Unduli manquèrent de peu de se faire tuer par un groupe de plus d’une centaine de milliers de kyrens. Heureusement pour eux, des tertres jijites se trouvaient non loin de leur position. D’immenses colonnes de pierres et de salives qui leur permirent de se cacher à plusieurs pour se protéger du sens du vent et des oiseaux qui arrivaient. Obi-Wan proposa de manger les oiseaux ayant perdus la vie en se brisant contre les tertres, mais leurs guides Alwaris leur déconseillèrent fortement – conseils qu’ils écoutèrent.

Liste des œuvres :

Romans :
– Tempête Intergalactique

Auteur : Moyeil
Date de mise en ligne : 06/07/2020

Cette fiche a été lue 115 fois

Les commentaires sont fermés.