Luiv’ayel du Flocon d’Argent

Luiviel, matriarche du Flocon d’Argent :

Nom d’origine : Luiv’ayel
Genre : Féminin
Race : Nahaijinn de l’Eau (Sang-mêlé Galadwyn / Jinn de l’Eau)
Taille : 1,82 mètre
Poids : 68 kg
Naissance : 13 Noleth 1108 3A (3217 ans) – Alderad

Fonctions :

  • Princesse Honorifique du Val
  • Matriarche du Flocon d’Argent
  • Mage Teliwane de la cour d’Eragoth
  • Membre du Conseil des Cinq
  • Ambassadrice des Eaux

Statistiques en jeu de rôle :

Classe d’armure 19 (armure magique)
Points de vie 856
Vitesse 9 m
Sens : Vision dans le noir (18 m)
Compétences : Perception +2, Survie +4
Langues : Elfique, Commun, langages nains (Nain des Montagnes, Nain des Collines, Nain du Froid) Dialectes de Tsarou, Gatabast, Paracéen, 
16 autres langages d’autres plans

FOR DEXCONINTSAGCHA
12+115+312+120+520+514+2

Dons :

Enfant du blizzard : Luiviel possède un bonus de +2 aux perceptions dans les milieux polaires

Ascendance Elfique : Luiviel ne peut pas être charmée.

L’Entre-Monde : Luiviel peut créer un portail magique vers un autre plan existant.

Peau aquatique : 1 fois par repos long, Luiviel peut entourer son corps d’une couche d’eau magique, lui accordant un bonus de +1 à la classe d’armure et lui offrant une résistance aux dégâts contendants, tranchants et perforants pendant 1d4 heure.

Maîtresse des esprits : Luiviel est immunisée aux attaques psychiques.

Apparence :

Luiviel possède des traits fins et fluide d’une beauté époustouflante, car en dépit de son âge, elle apparait aussi jeune qu’à ses premiers jours. Elle arbore une expression de sérénité absolue. La peau de tout son corps est couleur perle, légèrement bleutée, rappelant un teint maladif pour certains. Ses yeux traits particuliers adoptent une apparence laiteuse, avec des pupilles quasiment invisibles. Luiviel a une chevelure magnifiquement lisse et brillante, de couleur blanchâtre avec un reflet fantomatique très légèrement bleuté également, comme ceux d’un spectre. Sa coiffure est en deux parties : la majorité de ses cheveux tombent dans son dos, et arrivent jusqu’à son fessier, ils sont parfaitement lisses et détachés. Les cheveux qui tombent en avant sont regroupées en de très fines queues coiffées de perles. Ces queues tombent jusqu’au bas de son ventre, liées au bout par les petites perles. Elle possède un corps relativement svelte, qui ne manque pas de faire tourner la tête de nombreuses créatures. S’écoule de sa peau, à certains endroits tel que ses doigts, des gouttes d’eau qui ruissellent sur ses mains. Luiviel porte une robe colorée d’un bleu apaisant, finement décorée de nombreux motifs exotiques. la dite robe, taillée dans le plus fin des tissus, laisse ses poignets à nu, et fait apparaitre un large décolleté. Elle possède un collier de perles laiteuses qui fait trois fois le tour de son cou, de plus en plus large, et tombe sur son buste à nu. Egalement, elle porte une bague d’or sertie d’un saphir poli de forme ovale.

Biographie : 

Il s’agit d’une des personnes les plus puissantes magiquement du plan terrestre. Agée de plus de 3000 ans, Luiviel a voyagé a travers le monde et a découvert des secrets oubliés depuis des âges entiers. Egalement, elle a visité d’autres plans d’existence et fait la rencontre de créatures exotiques inimaginables pour le commun des mortels. Experte dans la magie, elle est un redoutable adversaire et une amie précieuse. Depuis plusieurs décennies, elle sert le Roi Anorad sur l’île de Vif-Argent, et habite le Château du Flocon d’Argent. Il y a de cela 178 ans, elle a recueillie Belfiriel bébé, apparemment menacée par une secte d’assassins. Elle l’a élevé avec amour sans faillir à son devoir.

Luiviel, de son vrai nom Luiv’ayel, est une Galadwyn de sang-mêlé. Née le 13 Noleth 1108 3A à Alderad d’une union entre une bourgeoise Galadwyn et un Nahaijinn de l’Eau, Luiviel vécut une enfance rythmée par l’apprentissage des arts, de la magie, et de la culture Galadwyn. N’ayant jamais connu son père, elle donna tout son cœur pour satisfaire les ambitions de sa mère, qui souhaitait faire de sa fille une érudite. De par sa nature élémentaire, Luiviel ne fut pas des plus acceptée par les autres enfants de son âge, si l’on excepte quelques-uns de ses amis d’enfance qui ont su la soutenir dans sa différence. Sa prédisposition pour la magie et le façonnage de l’eau lui valurent une place au Collège Bararendar à ses 14 ans. C’est là qu’elle se fit connaitre du peuple, ses exploits au Collège ayant atteint les oreilles du publique. On commença, à partir de ses 17 ans, à parler de Luiviel dans quelques places et ruelles, au sujet d’un nouveau prodige de la magie, comme il n’en existait qu’un tous les 1000 ans. Luiviel continua d’apprendre la magie auprès de ses instructeurs et délaissa ses autres occupations. Douée d’un grand talent, elle gagna plusieurs tournois organisés dans le Val, ce qui lui valut des articles dans les journaux locaux. A seulement 24 ans, on disait de Luiviel qu’elle avait atteint la maturité d’un adulte, que les Galadwyn (et les Elfes de manière générale) ne plaçaient d’ordinaire qu’aux alentours de 55 années de vie. De par son talent et son phrasé, Luiviel fut proclamée Princesse Honorifique du Val à ses 25 ans, titre qui n’avait jamais été donné à quelqu’un d’aussi jeune.

Cette fiche a été lue 99 fois

Les commentaires sont fermés.