Nexu

Nexu

Classification : Mammifère – félidé
Origine : Cholganna
Milieu de vie : Jungles
Taille : 1,83 ou 4,5 mètres de long (sans/avec la queue), 1 mètre de haut
Poids : Plus de 200 kg
Espérance de vie :

Description physique :
– Fourrure blanche vive à la naissance, beige en tant qu’adulte, noire (rare)
– Deux pairs d’yeux noirs
Alimentation : Carnivore

I – Caractéristiques :

Le pelage des Nexu était d’un blanc vif à leur naissance avant de prendre autour des trois mois une teinte plus terne se rapprochant du beige, les rayures noires présentes sur l’entièreté du corps apparaissant également plus tard. Il existait cependant de rares spécimens à la fourrure totalement noire, leur rareté les rendant évidemment toujours plus précieux sur le marché galactique. Divisés en de multiples sous-espèces, il est à noté que seul les Nexu vivant dans les forêts tropicales du continent d’Indona possédaient une seconde pair d’yeux, leur offrant une vision infrarouge. Redoutables prédateurs, ces créatures étaient capables d’atteindre une vitesse phénoménale sur terrain plat. Les grandes étendues tropicales de Cholganna leur permit d’aguerrir leurs capacités acrobatiques, les Nexu étant capable grâce à leur griffes tranchantes de grimper et de sauter d’arbres en arbres sans la moindre difficulté. Leur longue queue les aidait à se diriger lorsqu’ils se déplaçaient dans leur milieu naturel, leur servant à équilibrer leur corps en pleine course, mais aussi à agripper les branches. En revanche, bien que dotés d’un physique redoutable, leur taille dépassant les quatre mètres et leur poids de deux-cents kilos les fatiguait bien vite, les empêchant de se déplacer rapidement sur de trop longues distances.

Un Nexu vraisemblablement en pleine chasse (gauche). Un Zabrak sensible à la Force apaise un Nexu (droite).

Leur regard à glacer le sang ainsi que leur grande bouche munie d’innombrables dents acérées ne les rendait pas mignons au premier abord, bien que ceux qu’ils chassaient ne les voyait jamais avant d’être tué. Leur technique de chasse était des plus simple : Ils traquaient furtivement leur proie, attendaient le moment propice pour attaquer, et fondait sur leur victime de tout leur poids. Leur proie avait à peine le temps de comprendre ce qui lui arrivait que le Nexu lui avait déjà mordu la tête puis brisé la nuque. Fort heureusement, excepté les braconniers, personne hormis des octopis arboricoles ou des rats d’écorces n’avaient à se soucier de leur présence, la planète étant entièrement sauvage. Sur Cholganna, la nature avait même doté les Nexu de pointes hérissées sur toute leur colonne vertébrale, afin de les protéger des attaques venant d’au dessus d’eux. Ces pointes étaient particulièrement droites et dures lorsqu’un Nexu était sur le qui-vive, mais avaient tendance à se relâcher lorsque l’animal se reposait.

II – Place dans la culture galactique :

Originaires de la planète Cholganna, les Nexu furent parmi les créatures les plus exotiques et les plus appréciés par la population galactique. En effet, si ces derniers étaient bien trop dangereux pour être exposés dans des zoos, certains spécimens étaient “employés” par Poggle le Bref comme divertissement sanglant au coeur d’arènes, comme celle de Geonosis, la plus tristement célèbre de toutes. Aux alentours de 3630 BBY, il était possible de tomber sur certains nexus dans les étendues sauvages de Nathema, alors que la planète se remettait tout juste du rituel de Valkorion. Ces spécimens-ci s’étaient échappés d’un laboratoire et avaient la peau noire. A la même époque, les nexus faisaient partie intégrante de la faune de Voss. D’autres faisaient également office d’animaux de sécurité afin de surveiller des zones ou des installations, comme celles du Gran Ask Aak sur Malastare. Jango Fett lui-même, alors en traque de la Jedi Noire Komari Vosa, dû affronter de nombreux Nexu lors de sa venue sur Malastare. Aux alentours de 130 ABY, il était possible de croiser des Nexu sur Coruscant, dans des régions encore dévastées par l’invasion Yuuzhan Vong, cent ans auparavant. Il était donc conseillé aux touristes venus visiter la capitale galactique de ne pas s’éloigner de leur groupe, et de rester dans mes zones sécurisées prévues pour le tourisme. Leur prix était souvent exorbitant, pouvant atteindre plus de 500.000 crédits. Ce prix s’expliquait par la difficulté d’importation de telles créatures : Vicieuses, rapides et imposantes, ces redoutables prédateurs finissaient plus que souvent par traquer et tuer les braconniers. Par ailleurs, contrairement à ce que croyait la plupart, il était possible de domestiquer des Nexu.

La condition principale était simplement que leur mère n’est pas pas eu le temps de leur enseigner l’art de la chasse. De plus, il était préférable des obtenir avant leurs trois mois, afin que leur instinct ne soit pas plus fort que la domestication. Citons pour exemple Leia Organa Solo, qui après avoir tué un Nexu femelle afin de sauver un Ithorien qu’elle avait prit en chasse, offrit sa progéniture à sa petite-fille Allana. Pour l’anecdote, Allana nomma son Nexu Anji, qui fut un compagnon fidèle durant toute son enfance. Sur Cholganna, les Nexu venaient au monde dans des portées de plusieurs dizaines d’individus. S’installait au sein de chaque portée une cohésion forte et inébranlable. C’est à l’âge de six mois que la vie devenait bien plus compliquée : Leur mère, qui jusque là les avait défendu avec ardeur contre tout les prédateurs et divers dangers, les abandonnait, oubliant leur existence jusqu’à ne plus les reconnaître. Ce changement de comportement d’une extrême radicalité a toujours été un mystère pour les chercheurs et reste encore aujourd’hui sans réponse. Ainsi privés de leur seule protectrice et livrés à eux-mêmes dans un monde particulièrement hostile, les jeunes Nexu se séparaient dans les vastes territoires sauvages de la planète. A présent seuls face à la férocité du monde, tous n’atteignaient pas l’âge adulte… Ceux qui y parvenaient se choisissaient un territoire, occupant de nombreux hectares qui leur servaient de terrain de chasse. Afin que d’autres Nexu n’empiètent pas accidentellement sur leur territoire, ils marquaient les frontières avec des odeurs sécrétées par leurs glandes, ou en frottant leur tête contre une surface, en général un rocher ou un arbre.

Les rôles semblent s’inverser pour cette braconnière et ce Nexu.

Liste des œuvres :

– “L’Attaque des Clones”

Romans :
– “L’Attaque des Clones”
– “Les Nuits de Coruscant : Crépuscule Jedi”
– La série “Le Destin des Jedi”

BD/Comics :
– “L’Attaque des Clones”
– “Boba Fett : The Fight to Survive”
– “La Leçon” (Saga en BD)

 

Jeux Vidéos :
– “The Old Republic”
– “Star Wars : Bounty Hunter”
– “Galactic Battleground : Clone Campaigns”

Aventures pour JDR :
– “Memories”
– “For Fun and Profit”
– “Aux confins de l’Empire – Par delà la Bordure”

Guides et encyclopédies utilisés en supplément :

– Scum and Villainy
– Star Wars: The Complete Visual Dictionary
– The Complete Star Wars Encyclopedia

 

Auteur : Ismir Tinùviel
Date de mise en ligne : 11/01/2020

 

– The Essential Reader’s Companion
– The New Essential Guide to Alien Species
– The Unknown Regions

Cette fiche a été lue 348 fois

Les commentaires sont fermés.