Rotramel, Timi

Timi Rotramel

Espèce : Mon Calamari
Genre : Masculin
Mort : 0 ABY – Tiss’sharl

Apparence : Peau marron, yeux noirs
Fonction : Sénateur, agent de la Rébellion
Affiliation : Empire Galactique, Sénat Impérial, Alliance Rebelle

Timi Rotramel était un sénateur Impérial représentant sa planète natale, Mon Calamari. Il était le prédécesseur de Tundra Dowmeia et Meena Tills mais dut néanmoins mettre la clé sous la porte lorsque l’Empereur avait dissout le Sénat en 1 BBY. Comme bon nombre de Mon Calamari hauts placés, celui-ci soutenait secrètement la Rébellion. C’est la raison pour laquelle il fut envoyé en mission sur Tiss’sharl, le monde natal des Tiss’shar, dans le but de rallier secrètement le président Si-Di-Ri à leur cause et par extension l’ensemble de leur planète. En effet, les Tiss’shar possédaient une grande industrie de cartouches de pistolasers Taggeco et les rallier à leur cause aurait été un atout majeur pour l’Alliance. Un soir, l’ex-sénateur donna rendez-vous au président dans un bâtiment de stockage pour parvenir à un accord. Celui-ci consistait à offrir leur protection en installant une base rebelle sur la planète contre l’apport des cellules énergétiques locales. Cependant, le président Si-Di-Ri ne semblait pas convaincu par la force militaire de l’Alliance Rebelle malgré leur victoire sur Yavin IV et semblait sceptique. C’est alors qu’ils furent surpris par le Seigneur Vador en personne. Les impériaux avaient réussi à obtenir des informations sur la Rébellion postée sur Jabiim, ce qui les avait mené au sénateur Rotramel. Sans attendre plus longtemps, Vador étrangla le Mon Calamari avec la Force puis l’abattit net avec son sabre laser.

Profil : Timi Rotramel (image tirée de “Dark Vador tome 4 : La Cible – Le Prix du Pouvoir“).

Liste des œuvres :

BD/Comics :
– “Dark Vador 4 : La cible – Le Prix du Pouvoir”

Guides et encyclopédies utilisés en supplément :

– The Complete Star Wars Encyclopedia (Rotramel, Timi)

Auteur : Moyeil
Date de mise en ligne : 09/04/2020

Cette fiche a été lue 247 fois

Les commentaires sont fermés.