Tenebrous (Dark)

Dark Tenebrous

Nom d’origine : Rugess Nome
Espèce : Bith
Genre : Masculin
Naissance : Avant 167 BBY – Lieu inconnu
Mort : 67 BBY – Bal’demnic
Description physique : Masque respiratoire, yeux noirs

Fonction : Seigneur Noir des Sith
Maître Sith : Sith Twi’lek (nom inconnu)
Apprenti Sith : Dark Plagueis
Affiliation : Ordre Sith (Règle des Deux)
Arme : Sabre laser (rouge)

I – Jeunesse et apprentissage :

Rugess Nome naquit sur un monde inconnu, à une date à priori antérieure à 167 BBY. A une époque indéterminée, alors que le jeune Bith commençait tout juste à comprendre le monde cruel qui l’entourait, il attira l’intention d’un Twi’lek. Ce dernier se trouvait être le Seigneur Noir des Sith, l’héritier en titre des enseignements du Côté Obscur et de la Règle des Deux instaurée par Dark Bane des centaines d’années auparavant. Nome accepta de suivre le Sith afin de véritablement commencer sa vie. Le Twi’lek lui apprît tout ce qu’il pu, qu’il s’agisse du maniement du sabre laser ou des arts sombres du Côté Obscur. Le but final était que Nome surpasse son maître et prenne sa place afin de perpétuer la lignée. Durant toutes ces années, les deux Sith ne manquèrent pas l’occasion d’en apprendre plus sur la Force : Ils tentèrent ensemble de développer un virus capable de rompre le lien d’un Jedi avec la Force. Malgré tout leurs efforts, ils en conclurent, selon leurs connaissances, que c’était impossible ou du moins irréalisable pour eux. C’est à partir de ce moment-là que la conception de la Force pour Nome changea radicalement. Il en vint à penser que la Force n’était pas d’ordre mystique, mais comme une énergie dont on pouvait se servir et mesurer.

Son maître lui ayant enseigner toutes ces connaissances, Nome le défia et le tua. Afin de s’assurer un soutient financier et une condition stable pour continuer ses recherches dans le Côté Obscur, il utilisa son immense réseau d’informations pour obtenir une haute place dans la société galactique. En effet, son réseau d’espionnage avait accès à toutes les sphères de pouvoir qu’il souhaitait. Il devint alors propriétaire d’une firme de conceptions de vaisseaux et se fit vite un nom dans le domaine de l’industrie spatiale. S’appropriant à son tour le titre de “Dark” (“Darth” en VO), il adopta le nom de Tenebrous. Il lui fallait maintenant un apprenti Sith pour l’épauler dans sa tâche. Il s’arrangea pour qu’une de ses disciples, sensible à la Force, se marie à Caar Damask, un agent Muun de la Banque Intergalactique. De cette union naquit le jeune Hego. Promettant fortune et prospérité à Damask, il le convainquit de lui offrir l’enfant afin qu’il s’occupe lui-même de son éducation. Le Muun accepta, et c’est cinq ans plus tard que Tenebrous tint parole en le faisant nommé, par tout un tas de manipulations frauduleuses, à la tête de la Banque Intergalactique. On sait de source que sûre que la passion pour les sciences lui provenaient de Ramage, un de ses lointains prédécesseurs. 

II – Une place au cœur des influents :

Hego apprenait vite, et Tenebrous était fier de cela. Adoptant le nom de Plagueis, ce dernier aida son maître dans ses recherches du Côté Obscur, mais également à alimenter leur fausse image d’entrepreneurs inoffensifs. Pour s’accommoder d’une telle tâche, Plagueis prît le rôle d’un riche marchand dirigeant l’entreprise du nom de “Damask Holdings”. Fils de Caar Damask, il hérita aussi de la lointaine lune de Sojourn, considérée comme un lieu de plaisance pour les gens fortunés. 

Il utilisa les installations de Sojourn afin d’approcher nombre de personnes importantes dans la politique ou la finance, et de les corrompre pour étendre davantage leur influence.  Parmis eux, certains membres de la jeune Fédération du Commerce ou encore le Protectorat Gran de Malastare. Membre sénatorial de ce protectorat, Pax Teem fut longtemps considéré par Tenebrous et Plagueis comme le candidat le plus probable pour devenir Chancelier. Tenebrous fit l’erreur de s’approcher trop près d’un riche industriel du nom de Kerred Santhe. Le Sith proposa à Santhe d’obtenir l’exclusivité des droits d’un nouveau projet de vaisseau. Seulement, les hommes de Santhe parvinrent à voler les plans du vaisseau, mettant de ce fait un terme à leur contrat. Grâce à ce coup d’éclat, Santhe pu obtenir une immense part de marché de Sienar Technologies. L’actuel dirigeant de cette entreprise, Narro Sienar, ne pu garder son poste qu’à la condition de marier sa fille à Santhe. Désireux de se venger de ce scélérat et de gagner la sympathie de Sienar, Tenebrous envoya Plagueis exécuter sa première mission sur le terrain : assassiner Santhe. Aussitôt fait, Plagueis retourna de nouveau dans l’ombre auprès de son maître. Leur mission la plus importante eue lieu en 67 BBY, lorsque les deux Sith se rendirent sur le monde de Bal’demnic afin d’enquêter sur une filière de cortosis. Cependant, ces derniers ignoraient que leur droide sonde M-2 avait été saboté par la société Subtext Mining. Une fois dans les tunnels, le droide enflamma une poche de gaz, ce qui provoqua une immense explosion. Grâce à sa maîtrise de la Force, Tenebrous parvint à contenir l’explosion. C’est à ce moment qu’il fut prit de cours par son apprenti, qui fit s’écraser le plafond sur sa position. La chute de pierres détruisit le vaisseau, mais ne tua pas Tenebrous, se contentant de l’emprisonner sous les gravats.

Tenebrous et Plagueis – Le duo de Sith scientifiques.

Il exprima sa déception lorsqu’il comprit que Plagueis l’avait trahit : Pour lui, son apprenti n’était pas prêt à lui succéder. Irrité au plus haut point car blessé dans son orgueil, Plagueis lui brisa la nuque avec la Force sans prendre la peine de lui répondre. Tandis que la vie quittait lentement son corps, il se rendit compte que Plagueis l’observait attentivement. En effet, celui-ci utilisait la Force pour étudier en détails le comportement des midi_chloriens quittant son corps. Mais Tenebrous ne comptait pas mourir ici. Il modifia les composants de certains des midi-chloriens qui étaient sous son influence, qu’il appelait maxi-chloriens, et il pu assurer la survie de sa propre conscience. Ainsi, de façon assez similaire au transfert d’essence, il tenta de transférer son esprit dans le corps de son apprenti. N’ayant pas les capacités neuronales d’un Bith, Plagueis ne soupçonnerait jamais l’infection de ses cellules par les maxi-chloriens de Tenebrous. Mais lorsqu’il s’introduit dans le corps de son apprenti, Tenebrous dû payer un lourd tribut : Perdre sa capacité à voir dans l’avenir. Un sacrifice sans conséquence, puisque son sort était déjà tout tracé. A l’instant où sa possession inconsciente du corps de Plagueis fût totale, son corps mourut définitivement. Alors que Tenebrous pensait avoir pris le dessus, il se passa quelque chose à laquelle le Bith ne s’attendait pas : Il eu une vision de Plagueis, tué trop tôt par son apprenti, et mettant en péril la Règle des Deux. En effet, si Tenebrous prenait le contrôle du corps de Plagueis, ce dernier ne verrait pas venir la fourbe trahison de son apprenti, car privé de son pouvoir de vision. Horrifié, Tenebrous prit la décision de se sacrifier pour le bien de la lignée des Sith. Si il mourrait, Plagueis ne perdrait pas son don et pourrait survivre à la trahison trop rapide de son futur disciple. Lorsqu’il quitta le corps de Plagueis, paniqué, il se retrouve avec ses restes momifiés. Il semblerait que durant cet instant, Tenebrous n’ai plus eu conscience du temps. Peut-être était-il resté là des décennies, voire des siècles. Sans doute cette altération du temps et de sa conscience le forcèrent à revivre sa mort sans arrêt, l’enfermant dans une boucle infernale pour l’éternité. Ironique, puisque d’une certaine façon, il était devenu immortel, ce qu’il avait cherché à devenir toute sa vie.

III – Héritage :

Peu de temps après sa mort, un autre Bith, qui se proclamait Dark Venamis, se présenta à Plagueis. Il avait été formé des mois avant l’incident sur Bal’demnic par Tenebrous afin de remplacer Plagueis, qu’il trouvait indigne de la Règle des Deux. Mais bien trop faible et mal préparé, Venamis fut vaincu aisément par Plagueis, qui le captura pour en faire un vulgaire rat de laboratoire. Venamis servira malgré lui de sujet d’expérience pour l’immortalité de Plagueis, le tuant et le ressuscitant encore et encore, jusqu’à ce que le Bith ne lui serve plus à rien.

Liste des œuvres :

Romans :
– “Dark Plagueis”

Nouvelles :
– “La Voie des Ténèbres”

Guides et encyclopédies utilisés en supplément :

– Le Livre des Sith

 

Auteur : Ismir Tinùviel
Date de mise en ligne : 24/01/2020

Les oeuvres et références ici

Cette fiche a été lue 858 fois

Les commentaires sont fermés.