Hunter TIE

Traqueur TIE

Hunter TIE

Catégorie : Chasseur
Constructeur : Sienar Fleet Systems
Mise en service : 3 ABY (créés en 1 BBY)
Prix : 100.000 crédits / 275.000 crédits

Taille : 6,3 mètres
Armement : 2 canons laser, 2 canons à ion, 1 tube lance-torpilles à proton (12 torpilles)
Equipement : Boucliers, hyper-propulseur, moteurs ioniques jumelés
Équipage :1 pilote

Capacité de la soute :
Autonomie en voyage : Entre 2 jours et 1 semaine
Vitesse atmosphérique : Entre 1.250 et 1.350 km/h (estimation)
Affiliation : Empire Galactique

Le développement de ce modèle fut lancé près d’un an avant la bataille de Yavin,  très peu de temps après le succès de la mise en service des intercepteurs. Les ingénieurs s’inspirèrent donc davantage des caractéristiques techniques du T-65 d’Incom Corporation pour éliminer les défauts toujours présents sur les intercepteurs TIE. Le hunter TIE sortit des chantiers navals en 3 ABY, et fut en quelque sorte une variante du modèle récemment mis en service, mais sans ses défauts principaux. En effet, le hunter possédait les mêmes caractéristiques de base que l’intercepteur, mais avec un armement par défaut qui était lui en option sur le TIE/IN et possédait de surcroît un bon blindage ainsi qu’un hyperdrive. Des améliorations furent aussi apportées à sa vitesse et sa maniabilité, notamment les ailerons qui pouvaient être déployés ou non, afin d’apporter un surplus de vitesse lors des combats. Ces appareils furent longtemps considérés comme les plus rapides des TIE jamais produits. En conséquence, ils furent offerts aux storm-commandos, un corps d’élite très renommé au sein de l’Empire. En revanche, une fois leurs ailerons rétractés, les hunters ne pouvaient plus utiliser leurs armes. Il est à noté que ce modèle était parfaitement étanche et pressurisé, lui permettant de rester immergé pendant une longue période sans craindre une quelconque usure : Au cours d’une mission, Crix Madine et ses storm-commando cachèrent leurs appareils dans des réservoirs pendant plus d’une semaine, afin d’éviter toute détection. Il est même admis que le hunter TIE fut testé par le baron Soontir Fel lui-même. Après tout, quoi de mieux qu’un des meilleurs pilotes de l’Empire pour juger de la qualité de ce qui se voulait un des meilleurs chasseurs impériaux. Mais évidemment, tout ceci avait un coût et c’est ce qui empêcha ce modèle d’être produit en masse, ce qui le cantonna à équiper les forces spéciales et les As des as de la marine impériale. Bien que ce modèle était très prometteur, l’Empire n’eu pas l’occasion de s’en servir autant que ce qu’il aurait souhaité. Leur plus “haut” fait d’arme se situe après la bataille de Yavin, lorsque l’Empire tenta d’annihiler la base rebelle sur Arda I. Wedge Antilles, envoyé par l’Alliance pour saboter des installations impériales sur Destrillion, eu la malchance d’en rencontré quelques uns. Heureusement pour lui, ses capacités exceptionnelles de pilotage lui permirent d’abattre ses opposants et de regagner en hâte le siège de l’Alliance. Peu de temps après, les rebelles parvinrent à mettre la main sur plusieurs hunters TIE. Les scientifiques de l’Alliance ne se privèrent pas d’étudier avec attention ces appareils. On sait que trois d’entre eux participèrent à l’assaut des chantiers navals de Fondor, peu de temps avant la bataille d’Endor : L’escadron Rogue les utilisa pour s’infiltrer dans les rangs impériaux en plein affrontement et atteindre un super destroyer de classe Executor, également défendu par un grand nombre de hunters TIE. Franchissant jusqu’aux boucliers du cuirassé, les Rogue parvinrent à le détruire à l’insu des forces de défense impériales. C’est tout de même un futur vaisseau capital, équipé de puissants générateurs de champ de camouflage de toute dernière génération, qui fut anéanti grâce aux Rogue. Avec la chute du pouvoir impérial qui suivit la Bataille d’Endor, les hunters TIE furent amenés à disparaître, rares étant les seigneurs de guerre pouvant se permettre une telle dépense.

Un traqueur TIE dans l’espace profond

Un hunter TIE dans l’espace profond.

Liste des œuvres :

Jeux Vidéos :
– “Rogue Squadron III : Rebel Strike”

Aventures de JDR :
– “L’Ere de la Rébellion : Assaut sur Arda I”

Encyclopédies et guides utilisés en supplément :

– Les Carnets de l’Empire
– The Complete Star Wars Encyclopedia

Auteur : Alpha-17
Date de mise en ligne : 02/01/2020

Cette fiche a été lue 299 fois

Les commentaires sont fermés.