Divvik

Divvik

Classification : ovipare
Origine : Inconnue

Taille : Quelques dizaines de centimètres
Couleur : Marron foncé / noir
Alimentation : Carnivore

Ne faisant pas plus de quelques dizaines de centimètres environ, les divviks étaient de petites créatures rondes dotées de deux grandes pattes utilisées pour marcher et de deux plus petites lui servant de mains. De plus, ces créatures possédaient une queue (qui lui permettait sûrement de maintenir son équilibre), de plusieurs pics au sommet de leur corps ainsi que de 8 yeux répartis de manière homogène de chaque côté de leur tête ronde. Sa bouche, quant à elle, s’avérait redoutablement bien garnie par une dentition des plus menaçante avec de larges crocs aiguisés. Ces dents convergeaient toutes vers le centre de la bouche,  comme pour remplacer l’absence de lèvres. Les divviks étaient très prisés chez les Hutt pour leur goût particulièrement appréciable. Ils étaient de redoutables petites créatures dont la petite taille ne devait pas être prise à la légère. En effet, les divviks avaient plusieurs atouts qui ne laissaient aucune chance de survie à leur proies lorsqu’elles chassaient en groupe. Leur corps possédait un puissant venin paralysant situé sur leurs crocs, en plus d’une salive assez acide capable faire fondre la chair…

En plus de ces armes redoutables, les divviks semblaient insensible aux tirs de blasters et si un individu en venait à la découper, un gaz toxique mortel se dégageait de leur système digestif. Bien que leur aspect peut paraître relativement terrifiant, sa dangerosité ne s’arrêtait pas là. En effet, l’espèce procédait à sa pondaison dans de macabres circonstances ; elles pondaient leurs œufs dans le crâne de leur victime encore vivante et ainsi, lorsque les jeunes divviks naissaient… un festin les attendait dans le crâne du pauvre bougre… Six mois avant l’Invasion de Naboo, le Jedi Ki-Adi Mundi partit à la recherche de sa fille, qui avait fugué avec une amie à elle pour finalement être enlevées par Ephant Mon, un criminel Chevin. Lorsqu’il les retrouva à bord d’un vaisseau, il dut faire face à deux-mille divviks affamés. Aidé par le droïde mercenaire FLTCH R-1, il parvint à tous les éliminer (non sans difficulté), en tranchant les créatures de son sabre laser tandis que le droide les carbonisait sur place. Certains divviks avaient grignoté les circuits du vaisseau et Mundi fut contraint d’activer manuellement une écoutille pour que Mon, sa fille et son amie puissent quitter l’appareil à bord d’une nacelle de sauvetage.

Ki-Adi Mundi face à un grand nombre de divviks.

Liste des œuvres :

BD/Comics :
– “Jedi 8 : Ki-Adi Mundi – Prélude à la rébellion”

Guides et encyclopédies utilisés en supplément :

– The Complete Star Wars Encyclopedia

Auteur : Moyeil
Date de mise en ligne : 11/04/2020

Cette fiche a été lue 168 fois

Les commentaires sont fermés.