Amani

Amani

Classification : Planaire
Monde natal : Maridun
Langages : Amanese

Taille moyenne : Entre 2 et 3 mètres
Espérance de vie : 90 années standards
Apparence : Peau jaune (dessous) et verte (dessus), yeux rouges, oranges ou verts
Alimentation : Omnivore

I – Caractéristiques :

Les Amanin (“Amani” au singulier), aussi appelés “Amanamen”, étaient des autochtones arboricoles primitifs de la planète Maridun. Ces planaires ressemblaient à des lézards à la peau jaune-verte, aux corps relativement plats et se déplaçaient sur deux jambes. Ils avaient également de longs bras en comparaison de leurs petites jambes, qui longeaient tout le long de leur corps jusqu’à atteindre le sol avec leurs mains. Leurs longs bras leurs permettaient ainsi de pouvoir se déplacer dans les arbres de branche en branche. Par ailleurs, ils étaient capables de se déplacer en s’enroulant sur eux-mêmes afin de rouler sur le sol. Cette technique de déplacement des plus originale leur permettait d’attendre les 50 km/h, ce qui compensait avec leur lenteur naturelle lorsqu’ils se déplacent à pied. Cette vitesse leur permettait souvent de tuer instantanément leur ennemi avec leurs griffes ou avec une masse. Ils possédaient aussi une queue et des yeux rouges, orange ou verts, qui leur permettaient de voir dans la pénombre et leur petite bouche pouvait s’ouvrir en grand pour avaler du gros gibier. Avec cette bouche, ils régurgitaient également leurs déchets biologiques. Les Amanin étaient aussi équipés d’un odorat extrêmement aiguisé, qui rendait n’importe quel étranger détectable à une dizaine de kilomètres. De plus, ces individus étaient sensibles naturellement à la Force. Ils pouvaient l’utiliser pour parler par télépathie aux étrangers qui ne pouvaient comprendre leur langue natale, l’Amanese. Ces individus étaient aussi difficiles à tuer car leurs organes vitaux étaient petits et répartis dans tout leur corps, en plus d’avoir plusieurs versions de chaque organe : deux cœurs, deux foies, etc… A noter que leur cerveau était réparti en plusieurs faisceaux différents eux aussi répartis dans tout le corps. Ces caractéristiques leur permettaient de résister à de graves blessures. Ils possédaient également une peau sensible à l’assèchement, qu’ils préféraient abriter en zone humide. Leur peau jaune et verte, en plus de permettre un camouflage dans leur environnement, sécrétait une transpiration toxique, signalée par les couleurs de la peau, afin de garder l’humidité de la peau et d’écarter les prédateurs, à l’exception des charnoqs.

Profil : Des Amanin sur Maridun (image extraite de “Empire 17: To the Last Man, Part 2“).

Âge des Amanin en années :

ÂgeAnnées
Enfant1 à 11 ans
Adolescent12 à 16 ans
Adulte17 à 49 ans
Aîné50 à 76 ans
Vieux77 à 89 ans
Vénérable90 ans et +

Exemple de noms Amanin : Aja, Brenjador, Jorodus, Jott, Ojat Wan, Tonjon, trijit, Unjor

Un Amani armé.
(image extraite de “The New Essential Guide to Alien Species“).

II – Culture et société :

C’était un peuple fier qui aimait mener une vie “simple”. Ils avaient aussi un bon sens de l’humour et se mettaient lentement en colère : cependant lorsqu’ils l’étaient, ils s’enflammaient rapidement. Ils étaient d’un naturel calme entre eux, conservant souvent à voix basse avec des mots profonds. De plus, ils portaient souvent diverses ornementations de guerre qu’ils avaient comme bijoux ou trophée de guerre, comme des crânes ou des colliers à perles. De grands introspectifs. Les Amanin étaient également extrêmement loyaux envers leur leader. Cette caractéristique était très appréciée de l’Empire Galactique, car les Amanin devenus esclaves ne voulaient parfois plus quitter leur statut par loyauté envers leur maître. De plus, bien que les Amanin ne s’intéressaient guère à la politique dans sa globalité, il était possible de leur faire prendre parti si on leur faisait comprendre que leur loyauté envers leur tribu en était affectée. Les Amanin étaient aussi des chasseurs intrépides de nature, en raison de leur position au sommet de la chaine alimentaire. Les Amanin craignaient malgré tout un prédateur : le charnoq. Un animal doué à l’escalade et pour les sauts. Néanmoins, un Amani qui quittait sa tribu ou son monde natal avait tendance à se faire discret et à ne pas se faire remarquer. On pouvait en croiser en cantina, comme celle où Jango Fett se rendait pour rencontrer Fernooda ou encore dans le palais de Jabba ; mais ces derniers restaient discrets et ne s’immisçaient pas dans les problèmes. Certains Amanin s’étaient malgré tout engagés comme chasseurs de primes ou travailleurs acharnés dans la galaxie. Ils avaient également tendance à collectionner divers objets ayant un lien avec le passé, car ils étaient très accrochés à l’histoire que les objets transportaient. Les Amanin vivaient en tribu dans les forêts de Maridun. Ces tribus étaient dirigées par des gardiens du savoir, des Amanin qui avaient pour rôle de mémoriser et transmettre l’histoire des tribus. Lorsque la tribu devenait trop importante, les plus jeunes la quittaient et voyageaient à travers les plaines pour trouver de nouvelles terres et créer une nouvelle tribu. Ces voyages entraînaient régulièrement des guerres entre tribus pour la possession des forêts.

Les tribus Amanin pouvaient échanger avec l’Empire, ce qui leur permit de mieux s’équiper en armement : en plus de leurs lances, certains possédaient des blasters. De plus, les Amanin ne possédaient pas le langage écrit. Ils pouvaient dessiner des symboles, comme sur les pierres qui délimitaient la terre des combats Takital, mais préféraient parler et transmettre leur savoir par la parole. D’où l’importance des gardiens du savoir (exemple de mot Amanin : “Gruntak”, pour désigner la forêt). Ils avaient également pour coutume d’accrocher les têtes de leurs victimes sur des pics à l’entrée de leurs villages. Les tribus avaient un rituel, le combat Takital. Il s’agissait de guerres entre tribus sur des terres sacrées qui avaient pour but de tester des tribus et, si après quelques jours de conflits il y avait encore des survivants, d’entraîner un pacte de paix entre ces tribus. Ces pactes étaient sacrés chez les Amanin. Si ces derniers étaient rompus, cela entraînait le déshonneur sur la tribu incriminée. Peu de temps après la bataille de Yavin, une tribu Amani rompit le pacte en attaquant une jeune tribu, et vendit les prisonniers de guerre à l’Empire. Le gardien du savoir captif cria que ne pas respecter les accords était un déshonneur vis-à-vis des guerres Takitals. A noter également que les terres sacrées du Takital étaient délimitées par des pierres, où étaient peints des Amanin en blanc avec des crânes au-dessus d’eux. Après le départ de l’Empire, certains jeunes Amanin créèrent des villages pour se sédentariser. Néanmoins, les gardiens du savoir n’aimaient guère ce nouveau mode de vie et nombreux étaient ceux qui essayaient de les convaincre de reprendre les traditions à travers divers récits élogieux du passé. Certains gardiens se prêtèrent au jeu de la civilisation et se mirent à vendre des objets “mystiques”. Bien qu’auparavant, les Amanin étaient peu représentés dans la galaxie, les spatioports créés par l’Empire et par les Corporations Minières en orbite autour de Maridun, qui servaient de point de transition des esclaves Amanin, permirent à ces derniers de s’ouvrir progressivement à la galaxie malgré leur méconnaissance du monde technologique. Avec leur faculté d’avoir des organes doubles répartis partout dans le corps, on supposait qu’ils étaient capables de régénération. Voir même, dans le cas où ils étaient coupés en deux, qu’une régénération était possible en créant deux Amanin identiques mâle et femelle. Par ailleurs, les scientifiques hésitaient à les considérer comme hermaphrodites.

III – La Bataille de Maridun :

En 18,3 BBY, un Amani du nom de Fars Sil-at possédait une cantina, Chez Sil, sur Coruscant. Ce dernier était un membre secret d’un groupe anti Impérial. Peu de temps après la bataille de Yavin, le général Ziering eut pour mission de mener une division de stormtroopers vers une colonie minière impériale de la planète Maridun. Une fois posée sur la planète, la division impériale fit face à des Amanin éclaireurs en forêt. Sous les ordres du lieutenant Janek Sunber, les troupes impériales purent anéantir cette force ennemie. Néanmoins, la colonie minière se trouvait sur une terre sacrée Amani. Une terre où se déroulait des guerres inter-tribus et où nul étranger n’avait survécu. Une fois la colonie retrouvée par la division du général Ziering, complètement rasée par les autochtones, les soldats impériaux s’organisèrent pour une guerre contre les primitifs. Cependant, les Amanin attaquèrent en premier, en s’en prenant d’abord aux postes de guets, puis en neutralisant un Juggernaut. S’en est alors suivi une guerre des tranchées, planifiée par le lieutenant Sunber contre les forces Amanin. Cette guerre se solda par de très nombreuses pertes du côté de l’Empire, dont le général Ziering et un des deux capitaines présents. Néanmoins, la stratégie de Sunber, qui consistait à accueillir l’ennemie de tranchée en tranchée, en comptant sur la couverture des tirs des tranchées arrières pour faciliter le repli des tranchées avant, fonctionna. Ainsi, les Amanin reconnurent les survivants impériaux comme soldats braves et honorifiques. Cette victoire aurait dû permettre au sergent de s’élever au rang de commandant, mais la mort du général empêcha la promotion de devenir officielle. Le capitaine Gage, survivant de l’attaque, avait fait en sorte que ce dernier ne soit pas reconnu comme tel. Cette alliance permit à L’Empire de gagner des esclaves Amanin capturés par la tribu nouvellement alliée.

IV – Observation de Mammon Hoole :

Peu de temps après la bataille de Yavin, l’anthropologue Hoole enregistra une de ses expériences avec des jeunes Amanin. En effet, ce dernier suivit un groupe qui partait pour former sa propre tribu à l’aide de la Force pour se fondre dans la masse et que les jeunes autochtones ne le remarquent pas. Il nota qu’après un long voyage, longeant les lisières des forêts, ils finirent par établir domicile dans une forêt. C’est là qu’il observa leur façon de se mouvoir dans les arbres avec leurs longs bras en poussant des cris. Cependant, Hoole n’arrivait plus à avoir la même emprunte qu’eux dans la Force, et après une menace (un cri aigue) de la part du chef de la jeune tribu, Hoole se fit attaquer par ce dernier. Après avoir fui, Hoole tomba sur une autre tribu. Cette deuxième tribu était venue déclarer la guerre à celle qu’il venait de suivre. Après une guerre sans merci, les attaquants furent victorieux, puis vendus comme esclaves à l’Empire, enfants compris. Cependant, ce comportement ne devait pas être naturel chez les Amanin, car le gardien du savoir de la tribu défaite a crié à leurs adversaires qu’il s’agissait là d’un déshonneur vis-à-vis des Takitals. Lorsque l’Empire quitta la planète, ce furent les Hutt qui reprirent le commerce d’esclave Amanin. Hoole observa que la culture de cette espèce changea progressivement par la suite, et les jeunes formèrent des villages.

Amanin connus dans la galaxie :

  • Amanaman – chasseur de primes qui opérait depuis le palais de Jabba
  • Fars Sil-at – agent anti-impérial, propriétaire de la cantina Chez Sil

Plusieurs guerriers Amanin durant la bataille de Maridun.
(image extraite de “Rébellion tome 1 : Jusqu’au dernier !“)

Liste des œuvres :

– “Le Retour du Jedi”

Romans :
– “Les Nuits de Coruscant tome 2 : Rue des Ombres”
– “Les Nuits de Coruscant tome 3 : Modèles de Force” (mentionné) 
– “Le Dernier Jedi”

BD/Comics :
– “Le Côté Obscur tome 1 : Jango Fett et Zam Wesell”
– “A Hunter’s Fate : Greedo’s Tale Webstrip”
– “Rébellion tome 1 : Jusqu’au dernier !”
– “Rébellion tome 3 : Du mauvais côté”
– “Legacy II tome 1 : Terreur sur Carreras”

Fiches Databank (Legends) :
– “Amanaman
– “Maridun

Autres :
– “It Binds All Things”
– “Power of the Jedi”
– “Star Wars Customizable Card Game”
– “The action figurine Archive”
– “The Force Unleashed” (Star Wars Miniatures – pack “Amanin Scout)
– “The power of the Force” (1985 Toy online)

Guides et encyclopédies utilisés en supplément :

– “Comics Link” (Insider 72)
– Galaxy at War
– Galaxy Guide 12 : Aliens – Ennemies and allies
– Handbook 1 : X Wing Rogue Squadron (illustration)
– Rebellion Era Compaign Guide
– Star Wars Encyclopedia
– The Complete Star Wars Encyclopedia
– The Essential Guide to Alien Species
– The New Essential Guide to Alien Species
– Ultimate Adversaries
– Ultimate Alien Anthology
– Wretched Hives of Scum & Villainy

Auteur : Moyeil
Date de mise en ligne : 04/03/2021

Cette fiche a été lue 309 fois

Les commentaires sont fermés.