Cognus (Dark)

Dark Cognus

Surnom : “La Chasseuse”
​Espèce : Iktotchi
​Genre : Féminin
​Naissance : Avant 980 BBY

​Description :
– Peau rouge
– Yeux jaunes
– Jolis traits de visage
– Tatouages noirs dessinés sous les lèvres

Fonction : Chasseuse de primes, Dame Noire des Sith
​Maître : Dark Bane (brièvement), Dark Zannah
​Apprenti : Dark Millennial, Sith inconnu
​Affiliation : Ordre Sith (Règle des Deux)​

​Armes : Blasters, lames empoisonnées, vibro-lames, grenades à concussion, grenades aveuglantes, sabre de Dark Bane (lame rouge) puis son propre sabre laser

I – Ses années pré-Sith :

La Chasseuse était une tueuse à gage Iktotchi opérant durant les années qui suivirent les Nouvelles Guerres Sith et les Réformes de Ruusan et qui, comme tous les membres de son espèce, possédait des dons en télépathie et en précognition exceptionnels, ajoutés à une grande sensibilité à la Force et à une parfaite maîtrise de ses dons. Cette dernière avait déjà été capable, sans formation Sith, de visualiser différents avenirs possibles et de connaître le passé d’un monde ou d’une personne rien qu’en se concentrant dessus. La plupart de ses visions, les plus importantes du moins, concernaient ses rêves ou ses méditations. C’est grâce à ce talent que la Chasseuse était toujours capable de trouver la cible de son contrat parmi tous les êtres composant la galaxie. Elle pouvait également utiliser naturellement un pouvoir pourtant très rare, même chez les utilisateurs de la Force formés : celui d’entraver et de perturber les connexions à la Force de son adversaire. Ces différents talents, couplés à une grande intelligence, un don pour la ruse et une absence totale d’état d’âme, permirent à la Chasseuse d’honorer tous ses contrats et de se faire un nom parmi les tueurs à gages de la Galaxie. En 980 BBY, un Jedi Ceréen du nom de Medd Tandar fut envoyé sur la planète Doan pour régler un sérieux différend entre un groupe de mineurs rebelles et la Famille Royale de Doan, officiellement du moins. En réalité, le but était d’enquêter sur un artefact Sith déterré peu de temps avant. Toute négociation entre les deux parties semblait impossible, du fait de l’accident de l’une des escarmouches rebelles ayant coûte la vie au Prince Héritier. Accident qui amènera Lucia, garde du corps de la Princesse Serra et ancienne combattante sous les ordres de Dessel (Dark Bane) au cours des Nouvelles Guerres Sith, à contacter la Chasseuse pour venger la mort du prince, mari de sa maîtresse et amie, en exécutant le groupe de rebelles. Alors que Tandar exposait les vraies raisons de sa venue sur Doan, il sentit un profond malaise au creux de l’estomac, une perturbation dans la Force… La Chasseuse arrivait. Elle avait, dans un premier temps, tué les sentinelles à l’entrée du tunnel puis les mineurs qu’aidait le Jedi. Ce dernier fut plus que surpris de constater que sa maîtrise de la Force ait été parasitée, corrompue par le Côté Obscur de la Chasseuse. Utilisant son pouvoir et sa ruse, l’Iktotchi fut en mesure de dominer Medd avant que ce dernier, au prix d’une douleur fulgurante, parvint à utiliser la Force pour arracher les blasters de son ennemi… Une fois cela fait, Medd Tandar demanda à son adversaire de se rendre, ce qui déclencha un sourire de la part de cette dernière. Le Jedi était tombé dans son piège, les blasters qu’il lui avait pris explosèrent, amenant à la mort d’un membre du vénéré Ordre Jedi… La mort d’un Jedi provoqua de fâcheuses conséquences diplomatiques, cependant, le remboursement ne faisait pas partie des habitudes de la Chasseuse. Suite à cet incident, la Princesse Serra fut envoyée sur Coruscant pour s’entretenir avec les Jedi. C’est à cette occasion qu’elle apprit la mort de son père, Caleb d’Ambria, l’un des meilleurs guérisseurs de la galaxie. Serra était persuadée que Dark Bane, le Sith de ses cauchemars, celui qu’elle avait rencontré étant jeune, était responsable du décès de son père. Mais, plus important encore, elle devina que ce dernier était encore en vie et la première chose qu’elle réclama fut la vengeance…

Profil : Dark Cognus (image extraite de “The Complete Star Wars Encyclopedia”).

II – Un contrat inestimable :

Sur ordre de sa maîtresse, Lucia entra de nouveau en contact avec la Chasseuse. La rencontre se fit, comme la première fois, sur Paradis, une station spatiale pouvant être considérée comme tout sauf… un paradis. En effet, cette station était un regroupement de pirates, de marchands d’esclaves et autres citoyens en marge de la société. La tueuse était assise à la table d’un casino, devant une baie vitrée offrant une vue imprenable sur l’arène au centre de la station spatiale, dans laquelle se déroulait des combats à mort d’animaux et, parfois, d’esclaves. Étant donné ses pouvoirs télépathiques, il était peu probable que l’Iktotchi puisse parier dans ce genre de combat, c’est donc comme simple divertissement qu’elle les regardait, pour savourer la brutalité du spectacle. Elle était toujours revêtue de sa robe noire avec son capuchon rejeté en arrière et Lucia lui trouva une grâce et une élégance qu’elle n’avait jamais remarquées. Mais Lucia n’était là que pour l’informer que le nouveau contrat serait dicté sur Ambria, par la princesse en personne. À sa surprise, elle accepta. Alors qu’elle survolait la surface d’Ambria, la Chasseuse sentit la Force monter de son sol desséché, elle devina l’histoire entière de la planète grâce à son don qui lui permettait de voir le passé de ce sur quoi elle se concentrait, là où la quasi-totalité des Iktotchi n’éprouvaient rien de plus que des sentiments vis-à-vis des choses qu’ils rencontraient pour la première fois. Elle pouvait contrôler et diriger ses visions ; en se concentrant, elle pouvait même recevoir une véritable avalanche d’images et de sentiments qu’il lui suffisait d’assembler pour avoir un résultat cohérent. Mais plus important encore, bien que floues, ses visions de l’avenir lui avait assuré que la princesse ne la piégeait pas et que ce contrat allait, d’une manière ou d’une autre, changer le cours de son existence. Et la Chasseuse n’était pas du genre à éviter son destin, bien au contraire. La rencontre eut lieu, précisément, sur l’ancien campement de Caleb et l’Iktotchi frissonna quand ses talents lui révélèrent que des événements terribles (mais d’une importance telle que l’histoire de la galaxie en serait à jamais changée) s’étaient passés sur ce petit campement misérable.

Serra lui demanda de retrouver l’assassin de son père à travers la galaxie, mais sans connaître son nom et sans savoir à quoi il ressemblait, la Chasseuse dût faire appelle à ses visions. Elle invoqua la Force et sonda l’Histoire de ce campement jusqu’à arriver au jour de la première rencontre entre le Seigneur Noir des Sith et le Guérisseur d’Ambria. Elle sentait le pouvoir brut du Côté Obscur émaner du Sith et le trouva terrifiant et grisant. Elle vit la mort de Caleb, elle vit Dark Bane et Zannah accompagnée de son cousin Darovit. Elle tenta de bien distinguer les deux Sith, mais  le pouvoir de dissimulation que Dark Zannah utilisa à l’époque était trop fort. En voulant percer ce voile, la Chasseuse fut repoussée de sa transe, son esprit vacilla et elle tomba à genoux en poussant un cri de souffrance. Elle fut impressionnée du pouvoir que détenait l’apprentie de Bane, bien qu’elle ne savait pas alors si ce sortilège de dissimulation venait d’elle ou de son maître. Elle expliqua à la Princesse que sa vision n’était pas claire et qu’elle n’était pas certaine que Bane soit le meurtrier de son père mais elle ne voulut rien savoir. Seul “l’homme en armure noire” comme elle l’appelait, l’intéressait. Pour le retrouver, la tueuse utilisa sa technique de localisation : concentrée sur sa victime, elle rêva de lui les nuits qui suivirent, repérant les soleils de la planète où il se trouvait, les lunes et les étoiles qui ornaient le ciel nocturne, et croisant tout cela avec les cartes de la galaxie connue. Au bout du compte, elle finit par avoir sa localisation exacte. Cependant, sa vision lui avait révélé une information essentielle, le Sith était puissant, plus qu’elle ne l’était, infiniment plus que ne l’était Tandar. Elle était consciente qu’elle aurait énormément de mal à en venir à bout seule, mais elle n’était pas obligée d’être seule. Elle fut, de plus, tentée de refuser lorsqu’elle apprit que le but du contrat était de capturer la cible et non de la tuer, mais la princesse promit de payer dix fois le prix standard et d’engager autant de mercenaires que l’Iktotchi réclamerait pour la seconder. Elle accepta finalement, mais plus pour le défi que cela représentait que pour l’argent. Jamais encore, elle n’avait affronté un ennemi aussi puissant et elle sentait que c’était pour lui qu’elle s’était entraînée toute sa vie.

Dark Bane et Dark Zannah, les Sith de la vision de la Chasseuse.
(image extraite de “Dark Bane tome 2 : La règle des Deux“)

III – Face à face avec un Seigneur Noir :

La Chasseuse finit, évidemment, par trouver la demeure de Bane sur Ciutric IV, accompagnée des vingt guerriers que lui avait fournis la princesse, plus le capitaine de la Garde Royale de Doan, Jedder. Il était difficile de rassurer les hommes qu’elle avait réclamés pour capturer le Seigneur Sith, d’autant que des visions lui avaient montré les corps sans vie de bon nombre d’entre eux. Elle avait appris à connaître la maison par cœur, avait désamorcé alarmes et dispositifs anti-intrusion et savait que personne n’était dans cette maison. Mais elle savait aussi que son propriétaire rentrerait cette nuit. La Chasseuse n’était pas du tout du genre à dépouiller ses victimes, d’ailleurs elle ne prêta aucune attention aux œuvres d’art hors de prix qui emplissaient le bâtiment, mais, sans pouvoir l’expliquer, elle n’avait pu s’empêcher de glisser un objet dans sa poche, une petite pyramide qu’elle avait trouvée dans la bibliothèque de Bane. Une petite pyramide qui l’avait attirée. Alors même qu’elle n’avait aucune idée de ce dont il s’agissait, elle s’était sentie aimantée par l’Holocron de Dark Bane. Le plan de la tueuse était de placer deux détonateurs soniques à l’entrée pour capturer Bane avant qu’il n’ait le temps de se rendre compte que quelque chose chez lui n’allait pas, de placer des tireurs à fusils incapacitants sur le balcon avec une vue dégagée, non pas pour le capturer mais pour le ralentir suffisamment afin que la Chasseuse puisse utiliser son arme véritable : une longue lame effilée enduite de senflax, une neurotoxine provenant des réserves de Caleb que Serra lui avait donnée et qui avait la capacité de paralyser une cible, d’embrouiller son esprit, tout en la gardant assez consciente pour répondre à des questions simples. Mais l’Iktotchi savait que si Bane prenait conscience de ce poison il se servirait de la Force pour contrer ses effets, ainsi il fallait maintenir le Sith sous pression pour ne surtout pas lui laisser le temps de respirer avant qu’il ne s’écroule. Lorsque Jedder lui demanda s’ils allaient s’en sortir vivant, elle ne lui répondit que “Certains d’entre nous, peut-être“, sans mentionner qu’elle avait vu le corps de l’homme disloqué gisant sur le sol en marbre dans une de ses visions. Lorsque Bane arriva, il sentit en moins d’un dixième de seconde la présence des intrus, le temps que les détonateurs soniques placés à sa droite et à sa gauche ne se déclenchent. Le Sith tituba, s’éloigna instinctivement de sa porte de sortie et ses ennemis furent sur lui en un éclair. Ils lui tirèrent dessus avec des décharges incapacitantes mais lorsqu’il dressa ses boucliers invisibles de Force, il sentit une force qui le combattait. Elle ne l’empêchait pas d’utiliser ses pouvoirs mais le gênait assez pour permettre à l’un des tirs de franchir son bouclier. Il se releva, saisit son sabre de la main droite et envoya des éclairs de la gauche mais une fois encore, sa puissance était amoindrie.

Après avoir évité une autre attaque à coup de lance-filets, Bane sauta sur son balcon pour avoir de la hauteur sur ses ennemis. Il s’y reçut lourdement et, au bout du couloir en face de lui, il vit une Iktotchi, un long couteau acéré dans chaque main, et un rictus de défi. Le Seigneur Sith sut alors ce qui amoindrissait sa puissance : la Chasseuse se servait de ses pouvoirs sur lui. Elle se rua vers Bane, qui se prépara à l’affrontement mais qui ne remarqua que trop tard les grenades aveuglantes à ses pieds. Leur explosion, créant une lumière aveuglante et libérant un gaz chimique, désorienta l’homme qui recula avant de sentir les semelles de son ennemie le percuter en pleine poitrine le faisant chuter de quatre mètres, permettant à ses assaillants de l’envelopper des décharges gluantes des lance-filets, le clouant au sol. Insuffisant face à un Seigneur Sith, Bane se servit de toute sa douleur et toute sa rage pour déchaîner la pleine puissance du Côté Obscur, il sentit les barrières de Force de la Chasseuse mais, cette fois, il les balaya comme si elles n’avaient jamais existé. Toujours aveuglé par les grenades, il utilisa la Force pour avoir une vision nette de son environnement. Il percevait le moindre de ses adversaires et sentit l’Iktotchi lui sauter dessus. Il utilisa alors ses pouvoirs pour se relever et évita le coup de la tueuse, s’en sortant avec une simple entaille à l’avant-bras. Il récupéra son sabre et vit la Chasseuse battre en retraite. Ses assaillants tentèrent de l’aveugler mais il ne se servait plus de ses yeux pour voir. Ils lui lancèrent des filets gluants mais il les brûla avant même qu’ils ne l’atteignent. Pour ce qui est des grenades à concussion, le cocon de Force qu’il se créa fut largement suffisant pour absorber leur impact. Il tua quatre des mercenaires, usant de la Force ou de son sabre, puis il sauta pour se retrouver face à l’Iktotchi qui se rua vers lui, assez vite pour le forcer à éviter plutôt que de simplement l’abattre. Les positions s’inversèrent : elle se trouva dos à la balustrade, et Bane se servit de la Force pour la faire tomber comme elle l’avait fait avec lui une minute plus tôt. Mais elle sut se recevoir sur ses pieds, ce qui lui permit de s’écarter quand Bane lança une violente décharge de Foudre Sith. Le Sith ignora les guerriers qui lui tiraient dessus, car seule la Chasseuse l’intéressait puisqu’elle seule pouvait représenter une menace pour lui. Il sauta de la balustrade, atterrit en ployant les jambes, et tomba, inconscient. L’entaille de son avant-bras avait suffi à la neurotoxine, qui enduisait les lames de la tueuse, à le vaincre. Ainsi, la Chasseuse, par sa ruse, ses moyens et ses dons parvint, avant même d’être la Dame Sith qu’elle deviendrait, à faire tomber l’un des plus grands Seigneurs Sith de l’histoire de la galaxie. Mais elle savait devoir beaucoup au poison incapacitant qui recouvrait ses lames. Sans lui, elle n’aurait très probablement pas pu survivre à cette rencontre. Sans lui, et sans les moyens utilisés pour que Bane ne soupçonne pas sa présence. Il fallait désormais débarrasser la maison et partir, car la Chasseuse le sentait… Dark Zannah arrivait. Jedder avait péri durant l’affrontement, ainsi qu’au moins cinq mercenaires. L’Iktotchi ramassa le sabre laser de Bane et demanda à ce qu’on prenne le sac qu’il avait amené de son voyage, contenant l’Holocron du Dieu-Roi Immortel de Prakith : Dark Andeddu.

L’Holocron de Dark Andeddu, que la Chasseuse fut une des rares à pouvoir observer.
(image extraite de “Star Wars Galaxies Trading Card Game – The Nightsister’s Revenge“)

IV – Un Destin pour récompense :

Bane fut enfermé dans les cellules d’interrogatoire de la tristement célèbre Prison de Pierre de Doan, donjon creusé plusieurs kilomètres sous le château, que Serra avait secrètement rouvert pour l’occasion. Il était constamment drogué pour l’empêcher formellement de s’échapper. Cela faisait maintenant trois jours qu’il était dans cette situation, lorsque la Princesse Serra réunit assez de courage pour affronter ses démons. Dans la salle de garde, près de la cellule où était enfermé le Seigneur Sith, six des mercenaires engagés pour le contrat étaient présents, ainsi que Lucia et la Chasseuse qui méditait, assise en tailleur sur le sol, mains sur les genoux, yeux clos. À l’arrivée de la Princesse, tous se levèrent et se mirent au garde-à-vous, à l’exception notable de l’Iktotchi qui se contenta d’ouvrir les yeux vers Serra. Cette dernière se demandait toujours pourquoi la tueuse était encore là. Elle avait été payée et aurait donc dû, logiquement, partir. Cependant, la tueuse semblait porter un intérêt personnel à ce qui allait se produire. Mais la fille de Caleb avait d’autres préoccupations plus importantes, préoccupations qui ne manquèrent pas d’inquiéter Lucia. Lorsque Serra demanda qu’on ouvre les portes pour qu’elle puisse parler seule au prisonnier, la Chasseuse se leva et expliqua à la princesse qu’elle voulait venir, qu’elle l’avait mérité pour avoir fait tomber le Seigneur Noir. Lucia, quant à elle, refusa de laisser sa maîtresse seule avec la tueuse et demanda alors pour qu’elle aussi puisse venir. Serra aurait pu refuser mais au fond d’elle-même, elle ne voulait pas y entrer seule et, maintenant que le Sith était son prisonnier et qu’elle ne le laisserait pas partir vivant, elle n’avait plus de raison de cacher son identité à son entourage. Lorsqu’elles entrèrent, elles virent Dark Bane attaché au mur de la pièce de trois mètres carrés à peine. Serra sélectionna une seringue rouge qu’elle injecta au prisonnier, ce qui eut pour effet de calmer les effets physiques du senflax (présent dans les seringues vertes) et permit au Sith de lever brusquement la tête. Lucia, malgré tout son contrôle habituel, ne put empêcher le hoquet de surprise provoqué lorsque son monde s’effondra par la vue de Bane, anciennement Dessel, son officier commandant de la Marche Obscure, son chef, son héros. Serra, après avoir décliné son identité à son prisonnier, lui injecta le contenu d’une seringue noire pour torturer le Sith. Les convulsions dont fut pris Bane captivèrent la Chasseuse qui se rapprocha pour mieux voir la “victime”. Puis la Princesse injecta la substance contenue dans la seringue jaune pour annuler les effets de la précédente.

Malgré tous ses efforts, verbaux et physiques, pour briser le Seigneur Bane, c’est elle qui dut sortir pour se ressaisir, c’est elle qui avait été vaincue alors même que son adversaire était attaché, drogué et torturé. Lucia, que la Chasseuse fixait en souriant et que la garde voyait comme un être maléfique à l’esprit tordu qui se délectait des souffrances de Bane et des tourments émotionnels de la Princesse, se retint de suivre Serra pour la réconforter. Elle soutint le regard de l’Iktotchi pendant un petit moment avant que cette dernière ne s’en aille, comme si la garde du corps n’était pas digne de son intérêt. Lucia resta seule dans la pièce, à repenser aux nombreuses fois où Dessel l’avait sauvée, elle et ses compagnons de combat, à la folie de Serra et sa haine nocive pour elle-même. Pour payer sa dette envers son ancien ami et pour sauver sa maîtresse, Lucia saisit une seringue rouge, destinée à réveiller le Sith, lui administra et s’en alla retrouver la princesse. Grâce à son nouveau disciple, le Jedi Noir Set Harth, un ancien Padawan sous les ordres du Conseil de la Première Connaissance de Maître Obba, Dark Zannah retrouva l’endroit où se trouvait Bane et était bien déterminée à l’affronter, le terrasser et prendre sa place. Lorsque la Dame Sith entra dans la Prison de Pierre, elle ordonna à Set de surveiller leur navette. Mais lorsque ce dernier sentit la présence de l’Holocron d’Andeddu dans le bâtiment, holocron détenant le secret du Transfert d’Essence, il ne put s’empêcher de désobéir à sa Maîtresse et alla rechercher l’objet que la Chasseuse avait offert à Serra. Lorsque Dark Bane fut de nouveau pleinement conscient, il ne lui fallut pas longtemps pour s’échapper, sans son sabre, il usa de son corps et de la Force pour sortir et tuer les six mercenaires qui gardaient la cellule. Il se fraya un chemin de destruction et de mort dans la prison, sous une alarme que quelqu’un avait enclenchée pour son évasion. Il voulait retrouver l’Iktotchi qui l’avait fait tomber et la Princesse qui l’avait torturé. Il étendit sa perception via la Force et sentit la présence de son apprentie, et il ne voulait surtout pas l’affronter maintenant alors qu’il se remettait tout juste des toxines et qu’il n’avait plus de sabre laser. Il lui faudrait donc parvenir à éviter Zannah tout en traquant la Princesse Serra. Cette dernière marchait d’ailleurs dans la prison, en larmes. Des larmes de colère, de honte et de frustration depuis qu’elle était sortie de la cellule. Les paroles de Bane l’avaient profondément blessée mais c’était avant tout l’attitude de Lucia, son incompréhension et sa désapprobation vis-à-vis du comportement de sa maîtresse qui la chagrinaient le plus. De fatigue, elle ralentit et entendit les pas de la Chasseuse qui la suivait. L’Iktotchi lui demanda comment elle réagissait à son échec, et lorsque Serra lui répondit qu’elle ferait mieux la prochaine fois, elle lui répondit d’une voix dangereusement calme qu’il n’y aurait pas d’autre occasion.

Alors que la Princesse, prenant conscience du maléfice de la tueuse qui se servait de ses dons pour semer souffrance et mort, lui demanda de partir, elle lui apprit que Lucia l’avait trahie : elle avait libéré le Sith. La Chasseuse voulait donc rester là pour voir la suite des événements. Accablée, Serra lui demanda la raison pour laquelle elle ne lui avait pas dit avant et, lorsque son interlocutrice répondit que, son contrat fini, rien ne l’obligeait à mettre en garde la princesse, elle lui demanda pourquoi le lui dire maintenant. Aucune réponse ne vint de la Chasseuse, juste un sourire cruel. Elle se délectait du malheur des autres. Et quand Serra entendit finalement l’alarme retentir, elle sut que la femme devant elle ne lui avait pas menti. Elle hurla en se prenant la tête dans les mains lorsque tout son monde s’écroula. L’Iktotchi souriait largement à présent, ses tatouages sur sa lèvre inférieure ayant désormais l’allure de crocs. Lucia, quant à elle, voulait à tout prix retrouver sa maîtresse et n’avait pas pour but de lui dévoiler sa trahison : elle ne comprendrait pas bien ses motifs de toute façon. Elle put localiser Serra lorsqu’elle entendit ses hurlements de désespoir et se précipita dans sa direction. En chemin, elle faillit percuter la Chasseuse, cette dernière réagissant à temps en s’écartant et en évitant la garde. Quant à Lucia, elle perdit l’équilibre, tomba, et se blessa le genou. Se relevant immédiatement, elle demanda à l’Iktotchi si elle savait où était Serra, ce à quoi elle répondit qu’elle avait révélé à la princesse sa trahison. Abasourdie et comprenant que la tueuse n’avait fait ça que pour blesser Serra, Lucia songea à dégainer son blaster. Mais elle savait n’avoir aucune chance face à la Chasseuse. Elle se ravisa donc et demanda à l’Iktotchi où se trouvait la Princesse et, contre toutes ses attentes, elle lui indiqua le chemin d’un mouvement de tête. Elle regarda Lucia partir mais, finalement, savait ce qu’il se passerait, elle l’avait vu. Serra était partie vers la salle d’autodestruction de la Prison de Pierre, et dans l’une de ses visions, la Chasseuse avait vu ces murs s’effondrer après une série d’explosions, de même qu’elle savait que la fin de Lucia était proche. Elle fit demi-tour pour partir vers le hangar dans lequel se trouvaient sa navette et celles des mercenaires pour quitter cet endroit. Pourtant, une fois qu’elle y fut arrivée, elle hésita. L’évasion du Sith ne l’étonnait pas, elle savait qu’il n’était pas destiné à finir ses jours enchaîné comme un animal, une de ses visions l’obsédait depuis des jours déjà. Celle de Bane affrontant une femme blonde : Zannah. Elle pensait comprendre pourquoi désormais. Son existence était devenue figée, elle n’avait aucun but personnel, ne faisait rien pour façonner son avenir alors même qu’elle sentait, depuis toujours, avoir un destin exceptionnel. Elle avait toujours le sabre laser et l’Holocron de Ciutric IV appartenant au Seigneur Sith dans ses poches et savait que ces objets avaient un rôle à jouer. Elle avait goûté au pouvoir des Sith et l’avait trouvé enivrant. Elle rempocha l’arme et la petite pyramide, puis alla sur le balcon surplombant l’aire d’atterrissage d’où elle voyait les quatre vaisseaux : sa petite navette, celle de Serra, et les deux vaisseaux des mercenaires.

V – Duel de Prétendants :

Lorsque Set arriva, Holocron d’Andeddu en poche, il choisit la navette avec laquelle il s’enfuirait. L’idée de voler une navette appartenant à la Famille Royale était séduisante mais son choix se porta pour un petit vaisseau à la coque noire décorée de rouge, celui de la Chasseuse. Lorsqu’il s’en approcha, il entendit une douce voix féminine lui dire de ne pas y toucher. Il se retourna vivement pour donner un coup de son sabre laser et manqua l’Iktotchi. Le Jedi Noir n’était pas du genre à fuir un duel mais quelque chose le troublait : il était étonnant que la tueuse ait pu le surprendre alors même qu’il maîtrisait la Force et était aux aguets. Alors il tenta de ruser. Il fit mine, de façon décontractée, de poser une question à la femme avant de se jeter sur elle, mais cette dernière l’évita avec une facilité déconcertante, le trouvant, pour la citer, “trop lent”. Ne voulant que quitter cette planète avec l’Holocron volé, Set tenta une autre approche : le mensonge. Il se fit passer pour un Jedi en mission, ce qui ne prit pas avec la Chasseuse. Il lui fit alors une démonstration de talent avec son sabre, ce qui n’impressionna pas non plus la Chasseuse. Il tenta de la projeter dans les airs avec la Force, mais, l’Iktotchi se servant de son pouvoir pour entraver le lien de son ennemi avec la Force, il se tordit de douleur et sa vague de Force n’eut pas plus d’effet qu’une bourrade violente. La Chasseuse absorba l’impact par un saut en arrière et lorsqu’elle atterrit, deux courtes vibro-lames apparurent dans ses mains. Set esquiva de justesse sa première attaque et alla se réfugier derrière le vaisseau de son adversaire. Lorsqu’il se rendit compte que son adversaire n’avait jamais été formée aux voies de la Force et n’agissait que par pur instinct, il décida de rapidement changer de cachette, misant sur le fait de pouvoir semer la Chasseuse. Cette dernière n’avait jamais affronté d’ennemi aussi frustrant, en essayant de le piéger pour le surprendre, elle manqua de se faire décapiter et se fit couper un bout de corne. Bien que celui-ci finirait par repousser, la blessure provoqua une douleur aiguë à l’Iktotchi qui l’ignora. Pendant le duel opposant la tueuse et le Jedi Noir, Bane était tombé sur Lucia en traquant la Princesse. Celle-ci, s’opposant au meurtre de Serra, fut prête à affronter Bane, mais alors que ce dernier s’apprêtait à la tuer, ils furent poussés violemment par une vague de Force invoquée par Dark Zannah. Cette attaque tua Lucia sur le coup, le choc lui brisant complètement les os. Après un dialogue pour le moins mouvementé, le duel tant attendu entre les deux Sith eut lieu. La princesse de Doan, qui n’avait pas pu se résoudre à enclencher l’autodestruction de la prison pour ne pas condamner Lucia, se ravisa de nouveau lorsqu’elle trouva le corps sans vie de sa meilleure amie. Elle ne ressentit rien, comme si toute tristesse avait déjà quitté son corps. Elle se contenta de traîner le corps de Lucia jusqu’à une navette et d’enclencher le processus de destruction du complexe. Lorsque l’alarme changea de tonalité pour indiquer ce que venait de faire Serra, Set vit naître dans son esprit un nouveau plan pour échapper à la tueuse qui lui faisait face. Il lui proposa de prendre une navette et de simplement partir avant que le bâtiment tout entier ne s’effondre. Mais la Chasseuse, n’ayant jamais laissé s’enfuir une proie et convaincue que cinq minutes seraient suffisantes pour débusquer le Jedi Noir, refusa. Alors, Set entreprit, à coups de sabre laser, de saboter deux des quatre navettes, avant d’expliquer à la Chasseuse que si elle ne le laissait pas partir, il saboterait les deux autres. Alors, ils mourraient tous deux dans l’explosion, et Set mentionna qu’il aurait au moins la satisfaction d’emporter la tueuse avec lui dans la mort. Après une longue hésitation, la Chasseuse accepta finalement. Set vola la navette royale et put s’enfuir loin de Doan et surtout loin de Zannah. Pour la première fois, la Chasseuse laissait s’échapper une proie. Mais il s’agissait d’un prix bien léger à payer comparé à ce qu’elle attendait dans ce hangar, ce que son instinct lui disait d’attendre… sa destinée.

Set Harth, l’un des ennemis les plus frustrants que dut affronter la Chasseuse.
(image extraite de “Ultimate Adversaries“)

VI – Volonté d’unir à jamais son destin à celui des Seigneurs Sith :

Bane parvint finalement à s’échapper de son ancienne apprentie, car il savait qu’il ne pouvait pas gagner ce duel sans arme. Il courut dans la Prison de Pierre, faisant confiance à son instinct pour l’amener directement au hangar dans lequel les mercenaires avaient posé leur navette. Il y arriva juste à temps pour voir la navette royale qu’avait volée Set Harth s’envoler. Il n’y prêta pas attention car un sérieux danger venait de lui apparaître : l’Iktotchi qui l’avait fait tomber, la Chasseuse. Lorsqu’elle vit Dark Bane, une expression de satisfaction passa sur ses traits. Elle lui signala qu’elle l’attendait et, alors qu’il fonça sur elle, elle ne battit pas en retraite, ne sortit aucune arme, mais s’agenouilla simplement en baissant la tête. Alors, elle tendit, comme une offrande, le sabre laser et l’Holocron de Bane. Cette action inattendue surprit le Sith qui s’arrêta net et lui rappela, méfiant, qu’elle avait déjà tenté de le tuer. La Chasseuse lui répondit alors qu’il ne s’agissait que d’un contrat. Un contrat désormais rempli. Et alors que Bane saisit son sabre et l’alluma, l’Iktotchi se releva et expliqua qu’elle savait que Bane s’était enfui, qu’elle l’attendait ici et que leurs destins étaient liés. Quand Bane demanda finalement ce que la Chasseuse voulait de lui, elle lui demanda d’accepter de devenir son maître, de lui enseigner le Côté Obscur, de lui enseigner la voie des Sith en échange de quoi elle offrirait loyauté, dévouement, une navette pour fuir, et même la fille de Caleb. Après un instant de réflexion, le Seigneur Noir des Sith accepta. Pendant le trajet, Bane observa l’Iktotchi qui lui avait dit s’appeler la Chasseuse et être tueuse à gage indépendante depuis cinq ans. Il se rappelait que, durant ses brèves rencontres avec elle, elle avait montré une ambition et un potentiel remarquables. D’autant qu’elle n’avait jamais été formée aux arts de la Force. Elle utilisait ses pouvoirs instinctivement. Bien que son talent à perturber la Force chez quelqu’un était particulièrement rare et difficile à maîtriser, c’est son autre don qui intriguait particulièrement le Sith. Il lui demanda la façon dont elle avait pu le trouver chez lui, sur Ciutric IV, alors qu’il avait toujours soigneusement dissimulé ses traces. Elle lui expliqua alors qu’en se concentrant, elle était capable de voir le passé et l’avenir, bien que celui-ci, toujours en mouvement, ne se réalisait pas forcément. Le Seigneur Noir songea aux implications que pouvaient apporter ces révélations. Il devait constamment réagir aux imprévus. Il pouvait certes prévoir le futur, mais c’était alors un futur très incertain. Mais si cette Iktotchi était formée, peut-être les Sith pourraient-ils le voir, anticiper les changements longtemps avant qu’ils ne surviennent.

Il n’exclut pas non plus la possibilité que, poussé à son maximum, le pouvoir de la Chasseuse pourrait potentiellement arriver à un stade où elle ne se contenterait plus d’avoir des visions de l’avenir, mais pourrait peut-être le contrôler par simple pensée. Peut-être pourrait-elle faire le tri parmi ses visions des futurs possibles pour sélectionner celui qu’elle voulait voir se réaliser, et changer ainsi la trame même de l’existence. Après quelques questions, Dark Bane remarqua que sa nouvelle apprentie n’était pas seulement talentueuse, elle était aussi d’une extrême intelligence. Ils atterrirent finalement sur Ambria au niveau du campement du défunt Caleb, là où était retournée Serra. Cette dernière, s’inspirant de la philosophie de son père, se posta devant Bane, emplie de sérénité, en paix. Elle lui indiqua l’endroit où elle avait enterré Lucia. Bane n’avait plus besoin de cette soif de vengeance qui lui avait assuré une source de colère lorsqu’il était en danger dans la prison. Après réflexion, il se rendait compte que l’ex-Princesse et ses talents de guérisseuse lui étaient bien plus utiles, mais elle refusa, elle ne l’aiderait pas, jamais, sous aucun prétexte. Elle regarda la Chasseuse et la prévint des dangers du Côté Obscur, mais Bane démonta ses arguments. Arguments pour lesquels la Chasseuse n’avait pas donné le moindre crédit d’ailleurs. Impatiente, elle proposa à son Maître de tuer Serra pour lui, ce que ce dernier, comprenant qu’il ne pourrait pas convaincre la guérisseuse, accepta. Le Sith ordonna à sa disciple d’enterrer le corps pour éviter la venue des charognards et la Chasseuse obéit sans aucune protestation pendant que Bane alla chercher du bois pour faire un feu. Une fois tout cela fini, le Maître expliqua que l’Iktotchi devait abandonner son passé, abandonner ses amis et sa famille – qu’elle n’avait pas – et abandonner son foyer, ce à quoi elle répondit que les biens matériels ne signifiaient rien pour elle, contrairement au pouvoir et à l’idée de donner un but à son existence. Alors, le Seigneur Noir la prévint de la mort de la Chasseuse et de la renaissance de l’Iktotchi en tant que Dame Sith, sous un nouveau nom. Elle réclama le nom de Cognus en référence à la Connaissance (Cognizance en anglais), ce qui ne manqua pas d’impressionner Bane. Elle comprenait que son pouvoir ne venait ni des armes ou de son goût pour la violence mais bien de sa sagesse, ses dons et son savoir. Il se leva, elle s’agenouilla et Dark Bane la reconnut sous le nom de Dark Cognus.

VII – Choisie par des titans :

Alors qu’elle se sentait prête à être formée, Bane lui expliqua qu’il fallait encore régler un problème, que Cognus devina (ou alors l’avait-elle vu ?) : il fallait qu’il affronte Dark Zannah. Le Maître ordonna à son apprentie de lui révéler le contenu de ses visions vis-à-vis du duel qui allait bientôt arriver, mais ces dernières n’étaient pas claires et même plutôt contradictoires. En effet, les forces de Zannah et Bane étaient trop équilibrées pour pouvoir prévoir l’issue. Pour gagner du temps, Bane envoya un message à Zannah pour lui faire connaître sa position, lui évitant ainsi une traque longue et fastidieuse. Le lendemain matin, alors qu’il attendait la venue de sa rivale, Bane médita et discuta avec sa nouvelle apprentie. Celle-ci le prévint que Zannah allait sûrement venir avec une armée, mais Bane lui expliqua le principe de la Règle des Deux : cet affrontement serait un duel pour le titre de Seigneur Noir des Sith. Les Sith ne pouvaient pas non plus excéder le nombre de deux représentants : un maître qui détient le pouvoir, un apprenti qui le convoite, et ce pour toujours permettre à l’Ordre Sith de s’améliorer au lieu de régresser comme dans l’ancien temps. Suite à cette explication, Dark Cognus promit qu’elle n’interviendrait pas durant l’affrontement. Zannah arriva finalement dès la fin de cette conversation. Elle regarda l’Iktotchi, surprise. Bane lui expliqua qu’il s’agissait d’une nouvelle apprentie et qu’elle n’interviendrait pas. La Dame Sith, intriguée, se demanda si Cognus avait prêté allégeance à Bane, mais ce dernier lui répondit que non. C’est à l’Ordre Sith qu’allait son allégeance. Et pour confirmer ces propos, Cognus expliqua à Zannah que si elle triomphait du Seigneur Noir, c’est devant elle qu’elle s’inclinerait. Zannah acquiesça et, après quelques phrases lancées entre ex-maître et ex-apprentie, le duel commença.

Ainsi débute le duel à mort entre Bane et Zannah, auquel assiste Cognus.
(image extraite de “The Essential Reader’s Companion“)

Cognus fut la seule témoin de ce combat de titans, un duel pour le commandement suprême de l’Ordre Sith. La violence de Bane fit reculer Zannah dès le début de l’affrontement.  Elle se rendit compte qu’à chaque entraînement passé avec lui, il avait gardé secrètes ses forces pour le jour du véritable combat. Il la dominait largement au sabre laser mais contrairement à lui, Zannah avait une très bonne maîtrise de la Sorcellerie Sith qu’elle utilisa pour frapper l’esprit de Bane. Affrontant ses plus grandes peurs, provenant des illusions de son propre esprit, Bane hurla de rage et se rua vers Zannah. Cette dernière ne flancha pas pour autant. Se concentra sur sa sorcellerie, elle puisa dans le Côté Obscur enfoui dans le sol d’Ambria pour y faire sortir des vrilles de fumée noire, ressemblant à des serpents, qui se ruèrent sur le Seigneur Sith. Il parvint à les éviter mais l’un d’eux effleura son épaule et sa chair se liquéfia. Bane avait connu des douleurs qu’aucun être humain, et que très peu de Sith, auraient pu subir : son armure d’orbalisks, la mort de ces orbalisks, les tortures de Serra… Mais il n’avait jamais connu une douleur comparable à celle-là. Il ne sentait pas la chaleur brûlante du Côté Obscur mais le froid glacé du néant. Il eut, au fond de son esprit, un aperçu de l’horreur du vide absolu et de l’annihilation. Mais il resta conscient, se rua vers Zannah, ralentie par la concentration qu’elle devait utiliser pour sa Sorcellerie, puis la désarma et la fit chuter au sol. Mais alors qu’il allait donner le coup de grâce, un tentacule du Côté Obscur lui sectionna le bras droit. La douleur atteint un tel niveau qu’il ne hurla pas. Il tomba, muet, à côté de Zannah. Il attrapa Zannah de sa main gauche et essaya le Transfert d’Essence pour prendre possession du corps de son ex-apprentie. Ce fut dès lors un duel de volonté dont fut témoin Cognus, elle qui avait été émerveillée des échanges de coups des deux Sith, si rapides qu’elle avait beaucoup de mal à les suivre. Plus que jamais, elle était impatiente d’obtenir de telles facultés. Pendant le Transfert d’Essence, la lumière qui jaillit fut telle que l’Iktotchi dut détourner les yeux. Quand elle regarda de nouveau, Bane était un tas de cendres et Zannah gisait au sol, mais vivante. Elle avait senti l’esprit de Bane sortir de son corps, si bien que lorsque Zannah se releva, Cognus lui demanda s’il s’agissait de Dark Bane. Mais Bane était mort, enfin, une partie de lui était resté dans Zannah, ce que l’Iktotchi devina lorsqu’elle remarqua la main gauche de Zannah trembler comme tremblait celle de Bane. Elle s’agenouilla devant la nouvelle Dame Noire des Sith qui l’accepta en tant qu’apprentie. Alors, elle reçut le sabre de Bane, en attendant de créer le sien, et écouta attentivement sa maîtresse lui expliquer comment Bane avait réinventé les Sith, comment grâce à son héritage, les Sith mettraient un jour la galaxie à genoux.

VIII – En tant que Dame Noire des Sith :

Très attachée à la Règle des Deux fondée par Bane, Cognus suivra l’enseignement Sith de Zannah jusqu’à finalement la tuer, pour se voir attribuer le manteau du maître absolu de l’Ordre Sith. Elle choisira un humain mutant à trois yeux comme apprenti qui se fera appeler Dark Millennial. Mais ce dernier accordait bien moins de valeur à la Règle de Bane que Cognus, la jugeant bien trop restrictive, il aimait bien plus la façon de penser du Seigneur Kaan et était très souvent en désaccord avec sa maîtresse. Il rejettera finalement ses enseignements et fuira la colère de la Dame Noire des Sith en se réfugiant sur la lointaine planète Dromund Kaas, où il créera une nouvelle religion : la Force Sombre. Cette dernière lui survivra, et ses adeptes se feront connaître comme étant les Prophètes du Côté Obscur (lui-même avait le titre de Prophète Suprême du Côté Obscur). Mais l’Iktotchi n’était pas du genre à abandonner pour si peu, elle trouva un autre apprenti et le forma conformément à la Règle des Deux.

Liste des œuvres :

Romans :
– “Dark Bane 3 : La Dynastie du Mal”
– “Dark Plagueis” (mentionné)

Guides et encyclopédies utilisés en supplément :

– “Evil Never Dies : The Sith Dynasties” sur StarWars.com
– Jedi vs Sith : The Essential Guide to the Force

– The Complete Star Wars Encyclopedia (notable Darths)
– The Essential Reader’s Companion

Auteur : Solaryx
Date de mise en ligne : 21/01/2020

Cette fiche a été lue 1 283 fois

Les commentaires sont fermés.