Exogorth

Exogorth

Exogorth

Classification : Gastéropode
Origine : Inconnue
Milieu de vie : Espace (astéroïdes)
Taille : Jusqu’à 900 mètres

Poids : Inconnu
Apparence : Peau et yeux marrons
Espérance de vie moyenne : 30,000 années standard
Alimentation : Roche, minéraux

I – Biologie :

Les exogorth sont des mollusques, des gastéropodes pour être plus précis, appartenant à une espèce animale très ancienne. Nous n’avons pas la moindre idée, la moindre piste concernant leurs origines, ni quand ils ont bien pu apparaître dans notre galaxie. C’est grâce à la société arkanienne Adascorp (à l’époque elle était à la pointe de la recherche médicale et biologique) que les premières données virent le jour. Adascorp aurait découvert ces créatures peu après la Grande Guerre des Sith (3’997 à 3’996 BBY). Des scientifiques de la firme, menés par Gorman Vandrayk purent facilement analyser les exogorth, puisqu’ils étaient en état d’hibernation. Ils purent tout d’abord constater que ces gastéropodes pouvaient aisément survivre au vide spatial, puisqu’ils hibernaient justement dans ce milieu. Puis au gré des analyses, ils réussirent à déterminer que ces organismes étaient constitués de silice, mais ne sachant déterminer si c’était là une caractéristique physiologique intrinsèque ou une évolution naturelle en lien avec leur régime alimentaire, ces derniers se nourrissant de tout ce qui pouvait leur tomber sous les crocs, de la roche d’astéroïde principalement, des métaux, des mynocks s’ils en avaient la chance, mais le plus étonnant fut probablement cette théorie un peu folle, selon laquelle ils seraient en mesure de se nourrir des vents solaires, en plus de pouvoir se mouvoir dans l’espace grâce à ces derniers. Ils se serviraient de ces vents, pour atteindre un astre stellaire désert (un astéroïde, la majeure partie du temps), si tous ceux à proximité étaient déjà occupés. Une fois un exogorth installé à un endroit qui lui conviendrait, il chercherait une cavité pour s’y ancrer, “forant” la roche grâce à des appendices (qui ne sont pas sans rappeler les racines des végétaux) pour pouvoir y puiser ses premiers nutriments. Une fois installé, sa seule occupation apparente serait de se nourrir. En moyenne, un exogorth mesure dans les 10 mètres de longueur, mais il n’est pas rare qu’un spécimen atteigne une voir plusieurs centaines de mètres, les plus gros recensés frôlant le kilomètre. Et si la majorité des exogorth n’atteignent pas une taille aussi gigantesque, nous soupçonnons que c’est grâce (ou à cause, question de point de vue) à un processus biochimique qui se déclencherait une fois une certaine taille atteinte, opérant une séparation en deux parties égales de l’organisme, permettant à l’espèce de perdurer.

anatomie Exogorth

L’anatomie détaillée d’un exogorth.

II – Histoire :

Pour en revenir à Adascorp, une fois ces données plus ou moins confirmées, ils se mirent en quête d’une application utile pour ces animaux. Lorsque les Guerres Mandaloriennes éclatèrent en 3’976 BBY, ils initièrent plusieurs travaux visant à développer une utilisation militaire, au vu de leurs capacités de destruction en lien avec leur insatiable appétit. Après divers tests sur des astéroïdes, ils ne purent que constater les dégâts causés à ces astres stellaires. Mais lâcher des exogorths sur une cible et les contrôler étaient deux choses bien différentes et les scientifiques et ingénieurs d’Adascorp travaillèrent d’arrache-pied de nombreuses années avant d’achever un dispositif fiable de contrôle des exogorths. Grâce à cette technologie, ils réussirent à maîtriser leur moindre fait et geste, à garder sous contrôle leur faim insatiable en plus de pouvoir déclencher ou non la réaction chimique permettant leur reproduction. Un an après l’intensification du conflit, en 3’963 BBY, Arkoh Adasca, le dirigeant d’Adascorp, décida de mettre aux enchères cette super-arme (oui, super-arme, car ces créatures lâchées en groupe sur un vaisseau, une structure spatiale, une lune ou même une planète, causeraient des dégâts colossaux), invitant la République, le Mand’alor et les Jedi à faire leurs offres, sur le lieux même où étaient conservés les exogorths. Les trois camps se lancèrent dans un grand débat quant à la question morale de l’existence de ces armes, aucun d’entre eux ne souhaitant réellement s’en servir, les Mandaloriens les trouvant proprement déshonorantes, les Jedi ne pouvant éthiquement concevoir de s’en servir, de même que la République, bien que moins fermée que les Jedi sur ce point. Cependant, personne ne souhaitait non plus voir les exogorths tomber aux mains de l’ennemi, ce qui amena rapidement les négociations dans une impasse. Mais un événement imprévu eut lieu, Gorman Vandrayk, l’ancien scientifique en charge du projet Exogorth, décida que ces armes vivantes ne serviraient personne. Il profita du fait que toute l’attention soit centrée sur les négociations, pour monter à bord d’un vaisseau, prendre le contrôle des exogorths et s’enfuir avec. D’après ses propres dires, il serait parti en direction de l’Espace Sauvage, afin de franchir les frontières de la galaxie et ainsi mettre les exogorths hors de portée de n’importe qui. Après ce désastreux incident pour Adascorp, plus personne n’entendit jamais parler de ces animaux, à tel point qu’ils sont à ce jour considéré comme de simples légendes d’explorateurs spatiaux. Petite anecdote pour conclure, le Seigneur Sith Naga Sadow, condamné à l’exil après ses échecs durant la Grande Guerre de l’Hyperespace (5’000 BBY) arriva sur Yavin IV où il s’installa, bien décidé à renouer avec la gloire. Accrochée à la coque de l’un de ses vaisseaux, un jeune exogorth fut découvert et servit les sombres expériences alchimiques du Seigneur Noir, qui réussit à transformer l’animal en une monstrueuse créature, une wyrm Sith, qui devint le gardien du tombeau de Naga Sadow.

Un exogorth tente d'avaler le Faucon Millénium

Un exogorth tente d’avaler le Faucon Millénium (concept art de Ralph McQuarrie).

Liste des œuvres :

– “L’Empire Contre-Attaque”

Romans :
– “Boba Fett : Pursuit”
– “L’Empire Contre-Attaque”
– “Galaxie de la Peur tome 9 : Le monstre caché”

BD/Comics :
– La série “Chevaliers de l’Ancienne République”

Jeux vidéos :
– “Rogue Squadron II: Rogue Leader”

Guides et encyclopédies utilisés en supplément :

– Creatures of the Galaxy
– Cynabar’s Fantastic Technology: Droids
– Dark Empire Sourcebook
– Dark Force Rising Sourcebook
– Galaxy Guide 2: Yavin and Bespin
– Galaxy Guide 2: Yavin and Bespin, Second Edition
– Galaxy Guide 3: The Empire Strikes Back
– Galaxy Guide 3: The Empire Strikes Back, Second Edition 
– Galaxy Guide 4: Alien Races
– Galaxy Guide 4: Alien Races, Second Edition
– Galaxy Guide 8: Scouts
– Galaxy Guide 9: Fragments from the Rim
– Goroth: Slave of the Empire
– Han Solo and the Corporate Sector Sourcebook

 

– Le Bestiaire
– Rebellion Era Campaign Guide
– Shadows of the Empire Planets Guide
– Tales of the Jedi Companion
– Tapani Sector Instant Adventures
– The Complete Star Wars Encyclopedia
– The Essential Guide to Alien Species
– The Force Unleashed Campaign Guide
– The Illustrated Star Wars Universe
– The Movie Trilogy Sourcebook
– The New Essential Guide to Alien Species
– The Thrawn Trilogy Sourcebook
– Ultimate Adversaries

Auteur : Alpha-17
Date de mise en ligne : 12/01/2020

Cette fiche a été lue 541 fois

Les commentaires sont fermés.