Fallanassi

fallanassi

 Fallanassi

Catégorie : Obédience Neutre
Culte : Courant Blanc
Origine : Far Thanium (Lucazec)
Autres localisations : Ialtra, Pydyr, J’t’p’tan

Fondateur : Inconnu
Dirigeants notables :
– Wialu
– Akanah Norand Goss Pell
Titre du dirigeant : Non spécifié

Date d’apparition : Sous l’Empire Galactique (Entre 19 BBY à 4 ABY)
Date de dissolution : 43 ABY

1- Caractéristiques :

Les Fallanassi, originaires du monde de Lucazec, étaient un groupe d’utilisateurs de la Force qui prônait la non-violence. Adeptes du “Courant Blanc”, nom qu’ils donnaient à la Force, ils le voyaient comme un flux en perpétuel mouvement. Perturber son écoulement doux et calme en utilisant la violence reviendrait à provoquer des catastrophes irréversibles. On ne pouvait pas utiliser ni devenir maître du Courant Blanc : on se laissait submerger par les flots, et l’on s’abandonnait à sa douce énergie. Les Fallanassi avaient à leur disposition un véritable éventail de techniques, basées sur l’illusion ou la conjuration d’objets, leur permettant d’être le plus polyvalent possible. On retrouve parmi elles :

 – L’immersion : Permet à un membre du Courant Blanc d’en repérer un autre dans la Force, peu importe la distance entre les deux protagonistes.

  L’Illusion de Force : Comme son nom l’indique, permet à l’utilisateur de créer une illusion. À son plus haut niveau, cette technique peut changer un paysage ou faire apparaître une flotte imaginaire, comme ce fut la cas lors de la Bataille de N’Zoth. Wialu, leader du Courant Blanc, aida la Nouvelle République à vaincre les Yevethas en faisant apparaître une flotte imaginaire.

 – L’invisibilité : Nul besoin de développer, si ce n’est qu’en plus d’être invisible à  l’œil nu, ils pouvaient se rendre indétectables à tout système électronique ou senseur.

 – L’Écriture : Permet à un adepte d’écrire un mot sur un objet. Ce mot restait parfaitement visible malgré la dégradation dudit objet.

2- Culture et société :

Apparu durant les heures sombres du règne de l’Empire Galactique, cet ordre tenta de passer inaperçu tout le long de son histoire. Ayant eu vent de ce qui était arrivé à l’Ordre Jedi, pourtant très puissant, ils prirent la décision de passer en dessous des radars impériaux. Ils allèrent jusqu’à quitter leur monde natal lorsque Palpatine s’intéressa à eux. Peu élevés en nombre, les Fallanassi se dispersèrent en petites communautés, notamment sur Pydyr, ou sur J’t’ptan dans l’Amas de Koornacht.

Là-bas, ils demandèrent asile aux moines H’kig, en échange de quoi les Fallanassi devraient utiliser leurs illusions pour garder cacher leurs temples. Lors de la Crise de la Flotte Noire, ils sortirent de leur clandestinité pour venir en aide à la jeune Nouvelle République. En 17 ABY, la Chef du Courant Blanc nommée Wialu, lors de la bataille de N’Zoth contre les Yevethas, fit apparaître grâce à une illusion de Force une gigantesque flotte imaginaire. Cela permit à la Flotte républicaine de prendre le dessus, les Yevethas étant induits en erreur et ouvrant le feu sur une multitude de vaisseaux inexistants. Lorsque Wialu mourut au cours de la Guerre Yuuzhan Vong, c’est Akanah Pell qui prit les rênes des Fallanassi. Cette dernière entretenait d’excellentes relations avec le Grand Maître Luke Skywalker, et par conséquent avec le Nouvel Ordre Jedi, en raison du fait qu’elle avait voyagé avec lui à travers la galaxie pendant un long moment. En effet, Luke souhaitant élargir ses connaissances de la Force, il demanda à Akanah de lui apprendre les secrets de son peuple. Mais cette philosophie étant bien trop éloignée des préceptes que Luke avait assimilés durant toute sa vie de Jedi, il échoua. Mais ce voyage eut au moins le mérite de développer un lien entre les deux jeunes gens. Bien plus tard, ce fut au tour de Jacen Solo de rencontrer Akanah, et contre toute attente, le Jedi réussit les épreuves du Courant Blanc. La volonté des Fallanassi de rester perpétuellement dans l’ombre leur donna raison, lorsqu’aux alentours de l’année 43 ABY, Abeloth, la Porteuse de Chaos, se présenta à eux. Les Fallanassi s’étaient découverts lors de la bataille de N’Zoth quinze ans plus tôt. L’entité du Côté Obscur, une fois ses proies trouvées, les massacra jusqu’au dernier. Elle n’hésita pas ensuite à se servir d’Akanah comme réceptacle de chair.

Liste des œuvres :

Romans :
– La trilogie “La Crise de la Flotte Noire”
– La trilogie “Le Nid Obscur”
– La série “L’Héritage de la Force” (mentionnés)
– La série “Le Destin des Jedi”

Guides et encyclopédies utilisés en supplément :

– Cracken’s Threat Dossier
– Galaxy at War
– Jedi Academy Training Manual
– Jedi vs. Sith: The Essential Guide to the Force
– Star Wars Encyclopedia
– The Complete Star Wars Encyclopedia
– The Essential Guide to Planets and Moons
– The New Jedi Order Sourcebook

Auteur : Ismir Tinùviel
Date de mise en ligne : 29/12/2019

Cette fiche a été lue 176 fois

Les commentaires sont fermés.