Hazard trooper

Hazard trooper

Autre nom : Hazard stormtrooper
Equipement :
– Grosse armure électronique/Paquetage anti-contamination
– Fusil à concussion stouker, blaster à répétition impérial, arme à fléchettes FC1 Golan

Fonction : Combat en milieu extrême (températures/acides/toxique)
Affiliation : Corps des Stormtroopers, Empire Galactique, Vestiges de l’Empire
Localisation : Vjun, Taspir III, un croiseur de classe cuirassé

Les hazard troopers étaient des stormtroopers impériaux spécialisés dans les climats ou milieux extrêmes. En effet, ils portaient une armure très lourde et très large bourrée d’électronique, qui leur offrait une immunité totale aux jets acides et aux températures extrêmes. Bien entendu, cette armure les rendait très lents, mais le blindage compensait cette perte de vitesse : leur combinaison leur offrait une grande résistance aux tirs d’armes légères et même les sabres laser n’y venaient pas à bout facilement. Leur armure leur servait de combinaison hermétique afin de pouvoir résister aussi bien au vide spatial qu’à la pression sous-marine. Par ailleurs, ils possédaient une réserve d’air leur permettant de survivre trois jours sans contact avec l’extérieur. Les soldats sélectionnés pour faire partie du corps des hazard troopers voyaient leurs membres remplacés par des versions mécanisées. En effet, les armures étaient très lourdes et seuls des membres mécaniques avaient la puissance et l’endurance nécessaires pour les soulever lors de missions prolongées. Leur forme cyborg les rapprochait donc des dark troopers, bien que ces derniers étaient des droides et non des êtres biologiques comme les hazard troopers. Selon la section 7782 X ST08 du manuel du Corps des Stormtroopers, les casques des hazard troopers étaient équipés d’un HUD qui les alertait si un contaminant atmosphérique avait pénétré les filtres de leur masque et constituait ainsi une menace mortelle. Cependant, il était très rare que quelque chose parvienne à pénétrer leur combinaison scellée et sécurisée. En cas d’infection par un agent bactériologique quelconque, les hazard troopers devaient s’injecter des antibiotiques et chasser l’infection de leur armure. Une fois la mission terminée, ils devaient retourner à leur base afin de se présenter dans la zone de quarantaine pour y passer des examens auprès des droides médicaux.

En cas d’odeurs ou de goûts inhabituels, les hazard troopers étaient sommés de respecter la procédure suivante : ils devaient cesser de respirer, fermer la bouche et les yeux, puis fermer les filtres de leur casque et ce manuellement. Ensuite, ils maintenaient enfoncé la valve de leur casque et expiraient brusquement l’air pour nettoyer leur casque. Puis ls devaient alerter leur section via une des trois alarmes :
La percussion : ils frappaient trois fois de façon très rapprochée leurs avants-bras contre leurs armures.
Leur comlink, qui servait à communiquer entre membres d’une escouade, consistant à lancer trois courts éclats de communication.
La gestuelle : ils étendaient les bras au dessus de leur tête avec les poings fermés puis pliaient leurs bras à 90 degrés jusqu’au coude.

Profil : Un hazard stormtrooper (image extraite de “Jedi Knight III : Jedi Academy“).

Concernant leur armement, ils étaient généralement équipés d’un fusil à concussion stouker ou d’un blaster à répétition impérial, mais pouvaient être (plus rarement) équipés d’une arme à fléchettes FC1 Golan. Lorsque les Vestiges de l’Empire et les Disciples de Ragnos formèrent une alliance pour s’opposer à la Nouvelle République et aux Jedi, certains hazard troopers furent placés en garnison sur Vjun près de l’ancien Château de Darth Vader. En 14 ABY, ils durent faire face à l’infiltration des Jedi Kyle Katarn et Jaden Korr, qui souhaitaient empêcher les Disciples de Ragnos de s’emparer de la Force de Vjun. Leur armure les protégeait alors parfaitement des pluies et des lacs d’acide, à travers lesquels ils devaient évoluer. Nombre d’entre eux furent également stationnés sur Taspir III la même année afin de protéger les impériaux établis dans les vieilles usines de la planète. Là, leur combinaison leur permit de patrouiller partout où ils le voulaient, y compris les grandes étendues de lave à travers lesquelles ils étaient capables de se mouvoir sans la moindre difficulté. La plupart d’entre eux furent tués par Jaden Korr alors qu’il tentait de retrouver son ami Rosh Penin, manipulé et perverti par les Disciples de Ragnos. Le Jedi en rencontra également à bord d’un croiseur de classe Cuirassé dans le système Byss, laissant penser qu’ils pouvaient être placés en garnison à bord des croiseurs impériaux.

Des hazard troopers à bord d’un croiseur de classe Cuirassé.
(image extraite de “Jedi Knight III : Jedi Academy“).

Liste des œuvres :

Jeux vidéos :
– “Jedi Knight III : Jedi Academy”

Guides et encyclopédies utilisés en supplément :

– “Imperial Icons” (Insider 148)
– Les Carnets de l’Empire
– The Complete Star Wars Encyclopedia 

Auteur : Ismir de Rómenna
Date de mise en ligne : 01/03/2020

Cette fiche a été lue 708 fois

Les commentaires sont fermés.