Vagabond Teljkon

vagabond Teljkon

Vagabond Teljkon

Catégorie : Transporteur
Origine : Brath Qella
Constructeur : Civilisation Qellane

Longueur : 1500 mètres
Armement : Laser défensif, ondes électriques
Défenses : Régénération
Coque : Semi-organique
Équipage : Aucun (automatisé)
Affiliations connues : Qella

Vaisseau construit par la civilisation Qellane, de la planète Brath Qella, située dans les franges nord de la galaxie, pratiquement à la frontière extérieure nord de la Bordure Extérieure, le Vagabond Teljkon fut conçu dans l’optique d’empêcher l’extinction de cette civilisation à cause d’une catastrophe planétaire, survenue subitement après la collision des deux satellites de la planète aux environs de 145-140 BBY, ce qui entraîna un brusque changement climatique, faisant entrer ce monde dans une ère glaciaire fatale pour sa faune comme pour sa flore. Le Vagabond était un vaisseau spatial semi-organique (capable de se régénérer), pour une structure mesurant près de 1’500 mètres de long et qui contenait tout le nécessaire pour redémarrer le processus d’installation de la vie sur le monde natal de Qella. Il fut envoyé dans l’espace aux alentours de 120 BBY, avant que l’ère glaciaire n’englobe l’intégralité de la surface planétaire. Les habitants ne pouvant quitter Brath Qella, ce vaisseau représentait alors leur seul et unique espoir de voir leur espèce renaître un jour. Lorsque le climat planétaire se stabilisa, la population Qellane avait été intégralement décimée. Bien que nous ignorions si ce vaisseau fut officiellement baptisé par les Qellas, lorsqu’une équipe d’observateurs le repéra par hasard en train d’errer dans le Système Teljkon, à l’Est du Noyau, soit à une demi-galaxie de son point de départ, il fut nommé Vagabond Teljkon pour l’occasion. Mais étant programmer pour voyager rapidement et ne rester que peu de temps dans l’espace réel afin d’éviter d’être dévié de sa route ni arraisonné, toutes les opérations lancées pour l’étudier ou l’intercepter échouèrent et avec le temps, le mystère laissa la place au mythe, puis ne devint qu’une vague rumeur parmi les explorateurs spatiaux, guère plus estimé que les légendes de contrebandiers et autres pirates. Il dériva ainsi entre l’espace réel et l’hyperespace durant près de 140 ans, avant d’être localisé par une équipe d’agents et d’ingénieurs de la Nouvelle République qui le suivirent à la trace, puis abordé quelques temps plus tard, en 17 ABY, par Lando Calrissian, Lobot, C-3PO et R2-D2, qui voulaient découvrir les secrets de ce mystérieux vagabond.

Profil : Le Vagabond Teljkon (image extraite de “The Essential Reader’s Companion“).

Après avoir longtemps exploré le vaisseau sans réellement réussir à percer ses secrets (presque trop longtemps vis-à-vis de leurs ressources en eau et en oxygène), ils arrivèrent finalement à destination, la planète Brath Qella, que le vaisseau devait rejoindre après un nombre d’année déterminé au préalable par ses concepteurs. D’un commun accord avec Luke Skywalker et des scientifiques républicains, ils choisirent d’effacer le nom de la planète des archives et des cartes stellaires de la Nouvelle République, pour laisser la vie se développer à son rythme et les Qella évoluer en paix, loin des intrigues galactiques. Ce que beaucoup considérèrent comme des armes, étaient en fait des rayons à particules, certes servant à défendre le vaisseau durant son périple galactique, destinés à faire fondre les couches de glace recouvrant la surface de Brath Qella, afin de lui faire retrouver un climat plus doux et permettre au vaisseau de libérer en toute sécurité le matériel génétique conservé en son sein et ainsi permettre à la vie de se développer à nouveau sur ce monde.

Lando Calrissian, C3-PO, R2-D2 et Lobot investissent le vaisseau

Lando Calrissian, C3-PO, R2-D2 et Lobot investissent le vaisseau.

Liste des œuvres :

Romans :
– La trilogie “La Crise de la Flotte Noire”

Guides et encyclopédies utilisés en supplément :

– Cracken’s Threat Dossier
– The Complete Star Wars Encyclopedia (Teljkon Vagabond)
– The Essential Chronology
– The Essential Guide to Planets and Moons
– The New Essential Chronology

Auteur : Alpha-17
Date de mise en ligne : 03/01/2020

Cette fiche a été lue 440 fois

Les commentaires sont fermés.