Elarith

Elarith

I – Données et statistiques :

Espérance de vie : 600 ans
Habitat : Forestier (Elarith de l’Eté), Polaire (Elarith de l’Hiver)
Lieux de vie : Forêts d’Ortaé (Elarith de l’Eté), Montagnes d’Ortaé (Elarith de l’Hiver)
Apparence : Peau orangée, cheveux roux (Eté), Peau et cheveux bleus (Hiver)
Taille moyenne : 1,50 m
Poids moyen : 45 kg
Alignement : Loyal bon

Statistiques en jeu de rôle :

Classe d’armure 11 (naturelle)
Points de vie 13
Vitesse 9 m
Compétences : Perception +3
Langues : Elarith, Elfique, Commun

FOR DEXCONINTSAGCHA
10+016+312+114+210+016+3

Dons (Elarith de l’Hiver) :

Ascendance Féérique : Les Elfes ne peuvent pas être charmés.

Dons (Elarith de l’Hiver) :

Ascendance Féérique : Les Elfes ne peuvent pas être charmés.

II – Caractéristiques :

Les Elarith apparurent sur le plan féérique d’Ortaé bien avant l’Exode des Elfes qui marqua le début du 1A. On distingue deux sous-espèces d’Elarith, ceux de l’Eté et ceux de l’Hiver, aux caractéristiques et mœurs bien différentes. Petites créatures féériques aux oreilles pointues, les Elarith sont physiquement semblables à certains Elfes, ou d’autres peuples féériques comme les Lörei. Ils sont tous d’excellents pisteurs et archers, avec une prédisposition pour leur environnement favori. Particulièrement proches de la nature, leur magie élémentaire est liée aux saisons d’Ortaé. En saison hivernale, lorsque les forêts sont recouvertes de neige, les Elarith de l’Hiver gagnent en puissance. Mais, bien au contraire, la magie des Elarith de l’Eté atteint son plein potentiel lors de la saison estivale. Leurs arcanes dépendent avant tout de leur lien primaire à la nature et à leur climat favori. La différence comportementale entre ces deux nations est très marquante au quotidien. Les Elarith de l’Eté sont des individus joyeux, au contraire de leurs tristes camarades de l’Hiver. L’exemple le plus fragrant serait la façon d’honorer le Temps des Larmes, qui fait référence à un siècle de guerres fratricides entre les Elarith de l’Eté et de l’Hiver. Les Elarith de l’Eté écrivent poèmes et chansons pour commémorer cette terrible époque, et enseigner à leurs enfants les erreurs à ne pas commettre. Au contraire, les Elarith de l’Hiver célèbrent ce conflit ravageur par des chants et des musiques mélancoliques, n’hésitant pas à pleurer lors des rituels commémoratifs. Le véritable nom donné au plan où ils subsistent serait “Ortaé-la-grande”, “Ortaé” étant davantage le nom qu’ils donnent à la déesse en charge de leur monde. Selon les coutumes propres à tous les Elarith, les âmes des enfants divins d’Ortaé s’incarneraient dans le corps de leurs chefs, faisant d’eux les plus puissants sorciers Elarith. Les Elarith ont soif de découverte. Qu’il s’agisse des monotones hivernaux ou des joyeux estivaux, ils adorent partir à l’aventure, en quête de découverte, ou afin de trouver comment renforcer leur communauté. La plupart se spécialisent dans le pistage et la chasse, devenant de redoutables rôdeurs ou chasseurs de primes au service des gouvernements locaux. Partout où ils vont, ils ont une dévotion totale pour la justice et pour la protection de la nature, en particulier des montagnes ou des forêts selon leur race. Les Elarith de l’Hiver ont plus de mal à s’intégrer aux groupes d’aventuriers en raison de leur nature mélancolique, mais leur ardeur au combat et leur endurcissement les prédisposent au rang de gardes du corps. Au contraire, les Elarith de l’Eté sont très sociables et certains n’hésitent jamais à jouer de leur musique féérique pour contenter leurs camarades. Il n’est pas rare (comparativement au nombre d’Elarith en dehors d’Ortaé) que des Elarith de l’Eté voyageurs n’entament des études de bardes à part entière sur Helmir.

  • Elarith de l’Eté : Les Elarith de l’Eté habitent de vastes forêts colorées de brun et de jaune, où ils ont appris à construire des habitations de bois finement retravaillées. Ils ont une peau orangée et des cheveux aux nombreuses nuances de roux, sur lesquels ont poussé des feuilles couleur d’automne, symbole de leur totale symbiose avec la nature. Leurs armures témoignent d’une parfaite union entre le forgeage, le tissage, et l’implémentation de feuilles et de plantes orangées. Les Elarith de l’Eté sont des êtres joyeux qui aiment profiter de tous les aspects d’une vie saine. Ils apprécient festoyer tous les jours de l’année, dansant en cercle dans leurs forêts lumineuses.
  • Elarith de l’Hiver : Quant aux Elarith de l’Hiver, ils ont construit des villages dans les hautes-montagnes enneigées, où il fait plus froid que dans les forêts, même en période hivernale. Ils ont une peau à l’aspect bleuté et de longs cheveux bleus persans. Les Elarith de l’Hiver sont vêtus d’habits épais en fourrure et aux couleurs bleutées pour résister au climat des montagnes. Au contraire des Elarith de l’Eté qui vivent les forêts, les Elarith de l’Hiver se sont retranchés dans les hautes montagnes, où ils mènent une existence bien plus monotone. Si les Elarith de l’Eté sont des créatures très positives, ceux de l’Hiver reviennent constamment sur leur passé, leurs erreurs et tout ce qu’ils sont susceptibles de ne pouvoir empêcher. D’un grand sérieux et d’une tristesse touchante, ces êtres sont d’autant plus déterminés à défendre leur patrie des dangers envoyés par le chaos. En effet, la joyeuseté des Elarith de l’Eté n’égale que leur naïveté, au contraire des tristes Elarith de l’Hiver qui sont des êtres bien plus endurcis.
Cette fiche a été lue 22 fois

Les commentaires sont fermés.