Herglic

Herglic

Classification : Mammifère
Autre nom : Koodans
Monde natal : Giju

Localisations :
– Secteur Tapani (Lamiur IV, Tallaan)
– Multiples colonies dans le Bassin Hidakai
– Emmer, Esseles, Fondor, Sukkult, Tresidiss
Langage : Herglese, Basic

Taille : Entre 1,7 et 2,2 mètres
Espérance de vie : 85 à + de 150 ans
Description physique : Peau bleu pâle à noire, parfois rose pâle
Alimentation : Sûrement omnivore

I – Caractéristiques :

Les Herglic, aussi appelés Koodans, sont originaires des vastes océans de Giju, le long de la Route Commerciale de Rimma. Plusieurs millénaires après leur apparition, ils quittèrent les mers de leur monde pour coloniser la terre ferme. Ainsi, leurs nageoires mutèrent en bras articulés, plus adaptés à la vie terrestre. Cependant, ils gardèrent leur capacité amphibie. En effet, leurs yeux ainsi que leur système respiratoire étaient toujours parfaitement adaptés à ces deux environnements. Leurs naseaux étaient situés au-dessus de leur crâne à la manière d’un poisson. Généralement, peu d’individus tentaient de provoquer un de ces monstres, dont le corps massif et imposant pouvait atteindre trois cents kilos. Les Herglic possédaient une puissante musculature, mais également des réserves de graisse, qui leur servaient d’énergie, ou d’isolant thermique. Leur peau imberbe, particulièrement lisse et douce, pouvait varier du bleu pâle au noir, bien que certains d’entre eux possédaient des bandes blanches à divers endroits du corps. Il existait également des individus à la peau rose, comme le marchand Hamar-Chaktak. Encore d’autres pouvaient avoir la peau grise, comme la femelle Seese, ou grise foncée, comme le riche joueur de casinos Illo Vandin. Contrairement à ce que pouvait laisser penser leur corps grossier, les Herglic n’étaient aucunement agressifs, et étaient ouverts à tout type d’échange, qu’il soit intellectuel ou physique. Malheureusement, leur apparence de brute faisait souvent l’objet de remarques et de propos insultants. D’autre part, les actions les plus simples, comme acheter des vêtements ou se rendre dans des lieux publics – restaurants, spectacles – leur étaient difficiles voire impossibles d’accès en raison de leur imposante constitution. Opinion injuste en somme, puisque les Herglic parvinrent à se forger, dans certains secteurs de la galaxie, une solide réputation : d’un tempérament calme et amical, ils faisaient toujours preuve d’honnêteté envers leurs interlocuteurs. De plus, ils pouvaient faire office d’excellents gardes du corps. Mais il était également bien connu que les Herglic entretenaient un lien fort avec les jeux de hasard, contribuant par là même à l’entretien de leur mauvaise image. On les retrouvait donc à dépenser leurs crédits sans retenue dans de nombreuses salles de jeux, comme le croiseur-casino “Coral Vonda”, situé sur Pantolomin, ou le croiseur (de luxe) MC-80 “Kuari Princess”. Bien que leur espérance de vie atteignent 85 années standards selon certains textes, les faits prouvent qu’ils étaient parfois capable de vivre bien plus longtemps. En effet, un Herglic du nom de Kijo Mnuue a soutenu l’Alliance Rebelle dans sa lutte contre l’Empire, alors qu’il était âgé de plus de 150 ans…

Profil : Un technicien Herglic (image extraite de “Star Wars : L’Atlas“).

Un Herglic accompagné d’un Arkanien et d’un Devaronien.
(image extraite de “L’Atlas“)

Âge des Herglic en années :

ÂgeAnnées
Enfant1 à 6 ans
Adolescent7 à 10 ans
Adulte11 à 44 ans
Aîné45 à 59 ans
Vieux60 à 84 ans
Vénérable85 ans et +

II – Histoire : 

Leur histoire fut des plus fascinantes. Il fut admit que les Herglic commencèrent à explorer la galaxie bien avant certaines grandes puissances commerciales. Ainsi, alors que les Duros et les Humains de Corellia sortaient à peine de leur système pour fonder leurs premières colonies, les Herglic avaient déjà bâti un puissant empire commercial sur plusieurs dizaines de systèmes. Malheureusement, c’est bien avant que la République n’entre en contact avec eux, autour de 13.000 BBY, que l’Empire Herglic sombra dans la décadence et régressa technologiquement. On ignore à quelle date ils rejoignirent la République. On sait cependant qu’un conflit appelé “Seconde Querelle Herglic” (et qu’en est-il dans ce cas de la première ?) les opposa à la République. Nul ne sait où et dans quelles circonstances elle se déroula, ni ce qui en résulta. La seule information que nous possédons est que la République dut faire appel à leur rocket-jumpers (littéralement soldats-fusées) plusieurs fois au cours du conflit… Il semblerait que ce soit grâce aux cartes galactiques des Herglic que la République fut en mesure de tracer la Route Commerciale de Rimma des millénaires plus tard, vers 5.500 BBY. C’est donc grâce à cet axe commercial que nombre d’enclaves Herglic purent expédier leurs marchandises vers les mondes du Noyau. S’étant parfaitement intégré à la République Galactique, l’Espace Herglic, aussi appelé le Bassin Hidakai, connut une immense prospérité. Ceux qui quittaient Giju se réunissaient souvent au sein de communautés constituées exclusivement de Herglic et ce pour des raisons pratiques : leur taille très imposante les obligeait à construire des logements adaptés, à bien plus grande échelle que ceux d’une bonne partie des espèces intelligentes de la galaxie. De nombreuses planètes du Noyau furent colonisées par les Herglic : sur Abregado-Rae, ils vivaient en petit nombre, où ils ne dépassaient pas le million d’individus. C’est d’ailleurs sur ce monde que l’un d’entre eux, Shelov, fondera le Tundei, un régime politique investi dans l’éradication du crime sur Abregado-rae dès la chute de l’Empire Galactique. En revanche, sur Fondor vivaient environ 550 millions de Herglic (11% de la population sur 5 milliards). Et plus de 120 millions d’entre eux vivaient sur Esseles (8% de la population sur 1,5 milliard d’habitants). Très proche de Giju, le monde de Sukkult fut également investi par les colons Herglic. Plusieurs de leurs colonies bordant la Route Commerciale de Rimma entretinrent de solides relations commerciales avec les Gran. À une période indéterminée de l’Ancienne République (très probablement avant la Grande Guerre de l’Hyperespace en 5000 BBY), certains Herglic eurent le malheur de rencontrer les Sith, qui les capturèrent et les réduisirent en esclavage sur Ziost. Tresidiss, un monde situé dans le secteur Quence, était dirigé par une organisation criminelle Herglic, affiliée aux Hutt. Des millions d’individus furent localisés sur Emmer, dans le secteur de Nilgaard, où leur influence était colossale. Là, les Herglic étaient propriétaires des casinos de la capitale : Reaper’s World. Beaucoup de mondes du Secteur Tapani furent colonisés, en raison de leur proximité avec l’Espace Herglic. Les plus connus furent sans doute Lamuir IV ou Tallaan, qui comptaient un grand nombre d’entre eux.

Ce Herglic semble ne désaccord avec ce Rodien (gauche), et l'autre fait un excellent garde du corps

Ce Herglic semble en désaccord avec ce Rodien (gauche), et l’autre fait un excellent garde du corps (droite).
(images extraites de “Alien Anthology” à gauche et “Galaxy of Intrigue” à droite)

Il est à noter que leur empire ne fut jamais sous l’autorité d’un unique dirigeant. En effet, leur espace fut toujours divisée en plusieurs parties bien distinctes, chacune “gouvernée” par une puissante entreprise dite “familiale”, alliées sur le plan militaire, mais rivales sur le plan économique. Bien que l’on pouvait trouver des Herglic dans toute la galaxie, la Région d’Expansion en voyait passer plus que partout ailleurs. Giju devint au fil des millénaires un monde industriel important. Et c’est pour cette raison, malgré sa prospérité sous l’Ancienne République, qu’il attira la convoitise de l’Empire Galactique dès sa proclamation. Malgré une résistance farouche de la part des Herglic, l’Ordre Nouveau s’imposa par la force sur leur monde à coup d’exécutions de masse ou de violents bombardements. Les Herglic prirent la décision de se soumettre totalement à l’Empire avant que son invasion ne mette en péril leur infrastructure industrielle. En effet, quel avantage aurait eu l’Empire a épargner un peuple rebelle qui ne proposait plus rien d’intéressant ? Cela leur permit donc d’éviter une totale annihilation, et de garder une certaines autonomie contrairement à d’autres planètes. Au cours de la Guerre Civile Galactique, un certain nombre de Herglic voyagèrent jusqu’au secteur Tapani, lorsque la maison Cadriaan commença à vendre certains titres de noblesse à des non-humains. Le Herglic Trading Journal était une agence de presse Herglic qui opérait pendant la guerre civile galactique. Son objectif principal était de couvrir l’actualité économique et financière et les rapporter. Leurs souffrances prirent fin lorsque les forces de la Nouvelle République libérèrent la planète du joug impérial. Ainsi, les Herglic purent reprendre leurs activités commerciales, rouvrant leurs comptoirs au reste de la galaxie. Après la chute de l’Ordre Nouveau, ils conservèrent leur statut de collaborateurs impériaux, la population galactique faisant abstraction de tous leurs faits passés et de leurs multiples prises d’armes contre l’Empire. Une nouvelle fois, il s’agissait là d’un traitement injustifié. En effet, d’autres peuples, comme les Duros ou les Sullustéens firent bien pire que les Herglic durant la Guerre Civile Galactique. Mais il semblerait que de nouveau, les Herglic furent jugés plus sévèrement par la faute de leur morphologie peu commune. Ils parvinrent tout de même à panser leurs plaies et à s’intégrer non sans mal à la jeune Nouvelle République. Le Herglese n’est pas uniquement utilisé par les Herglic. En effet, en raison de sa forte présence et influence au sein du Secteur Tapani, certains mots de cette langue furent incorporés dans le langage local.

Herglics connus dans la galaxie :

  • Anni, Enni – musicien du groupe “Distraction” qui jouet du cor Kloo
  • Ayada, Kosul – maître Jedi qui forma Eeth Koth aux arts de la Force
  • B’oh, Johzan – courtier en informations qui fréquentait l’établissement “l’As des Sabres”
  • Bar-Kooda – pirate, capitaine de l’Etoile Sanglante et frère de Ry-Kooda
  • Bigluu – videur du Corusca Gem Casino
  • Broxin, Udo – client régulier de l’As des Sabres
  • Davv’si – fermier qui vivait sur la planète Almas
  • Doune – joueur de Sabacc qui perdit un sabre laser en sa possession sur la planète Morado
  • Duumont, Mahg-Raet – civile qui finança en partie la construction du repulso-train Gemme d’Alderaan
  • Friitz – propriétaire du casino “Triple Nova” sur Abregado-rae et ami du gouverneur A’jidre Skrigatov
  • Gindo – doublure du musicien Enni Anni, afin d’assurer sa sécurité
  • Gotspar – barman à la Taverne de la Brume Verte sur Lamuir IV
  • Hamar-chaktak – marchand du secteur Tapani et dirigeant de la compagnie navale “Cargo Consolidated, Incorporated”.
  • Kelric – officier de police sur Giju qui enchaîna les petits boulots et qui finit par devenir contrebandier
  • Knumai – noble du secteur Tapani affilié à la Maison Cadriaan
  • Maltrid, Phluche – chef d’une entreprise d’hydrobikes sur l’île Phyrstal, sur la planète Abregado-rae
  • Melchi – contrebandier et marchand pour la maison Pelagia, et capitaine de la frégate médicale Bienveillance
  • Mnuue, Kijo – Fondateur de la Guilde des Ouvriers Non-Humains et informateur de l’Alliance Rebelle
  • NaKuda, Kaylo – homme d’affaires qui possédait le garage Kuda’s Compound, sur Stend VI
  • Narloch – entrepreneur et joueur qui possédait un casino sur Giju ainsi qu’une navette appelée l’Insaisissable
  • Ry-Kooda – pirate et frère de Bar-Kooda
  • Seese – civile qui vivait dans la ville de Calimondretta, sur la planète Syned
  • Sehvorah – criminel de l’alliance Mandroxan et membre du Conseil des Trois
  • Shelov – habitant d’Abregado-Rae et fondateur du régime Tundei
  • Sinbbis – membre d’un groupe de mercenaires dirigé par le Zabrak Dantin Vellos
  • Teage, Burgo – marchand noir qui opérait aux côtés des factions impériales
  • Vandin, Illo – riche joueur de casinos qui possédait une belle villa sur Ord Mantell

Comparaison des morphologies d’un Herglic avec un Gran, un Gungan et un H’nemthe.
(image extraite de “Ultimate Alien Anthology“)

Liste des œuvres :

Romans :
– “Knight Errant”
– “Les Nuits de Coruscant II : Rue des Ombres”

BD/Comics :
– “Les Ombres de l’Empire”
– “The Bounty Hunters: Kenix Kil”
– “Côté Obscur 7 : Boba Fett”

Aventures de JDR :
– “Shadows in Green”
– “The Kaluthin Are Always Greener”
– “Tapani Sector Instant Adventures”
– “Abregado-Rae Intrigue
– “Elusive”
– “A Brief Visit to Rodia”
– “Lords of the Expanse”

Guides et encyclopédies utilisés en supplément :

– Alien Anthology
– Alien Encounters
– Coruscant and the Core Worlds
– Cracken’s Rebel Operatives
– Dark Force Rising Sourcebook
– Enter the Unknown
– Galaxy Guide 11: Criminal Organizations
– Galaxy Guide 12: Aliens – Enemies and Allies
– Galaxy of Intrigue
– Geonosis and the Outer Rim Worlds
– Heroes & Rogues
– Lords of the Expanse
– Player’s Guide to Tapani
– Shadows of the Empire Planets Guide
– Star Wars : Edge of the Empire Core Rulebook
– Star Wars Encyclopedia
– Suns of Fortune
– The Black Sands of Socorro
– The Complete Star Wars Encyclopedia
– The Essential Atlas
– The Essential Guide to Warfare
– The Essential Reader’s Companion
– The Thrawn Trilogy Sourcebook
– Ultimate Alien Anthology
– Wretched Hives of Scum & Villainy

Auteur : Ismir de Rómenna
Date de mise en ligne : 06/01/2020

Cette fiche a été validée par nos correcteurs.

Cette fiche a été lue 1 091 fois

Les commentaires sont fermés.