Cross, Jahan

Jahan Cross

Espèce : Humain
Genre : Masculin
Naissance : 33 BBY – Alderaan

Apparence : Peau claire, cheveux blancs, yeux bleus
Fonction : Agent impérial
Affiliation : Empire Galactique, Renseignements Impériaux
Arme : Blaster

I – Une jeunesse bouleversée par la guerre :

Jahan Cross naquit en 33 BBY sur Alderaan, au temps de la République Galactique. Fils de Davim Cross du Corps Diplomatique, il passa sa jeunesse sur Coruscant. Son père tint un rôle important dans son éducation et lui transmit son aversion pour la République, qu’il considérait corrompue et vénale. Cependant, les Cross ne se plaignaient pas, car la position de Davim leur apportait un train de vie confortable. La vie de Jahan bascula en 19 BBY, durant dernière année du terrible conflit qu’était la Guerre des Clones. Alors à peine âgé de quatorze ans, il vit son monde s’écrouler lorsque la Confédération des Systèmes Indépendants, menée par le Comte Dooku et le Général Grievous, menèrent une attaque sur la planète capitale afin d’enlever le chancelier Palpatine. Tandis qu’ils revenaient du bureau de Davim, Jahan, sa mère et sa sœur Jens furent surpris par l’attaque. Sa mère mourut d’une explosion tandis que Jens fut enlevée par des habitants des Tréfonds de la planète. Jahan partit plusieurs jours à la recherche de sa sœur, en vain. Lorsqu’il revint à la surface, il apprit la trahison des Jedi à l’encontre du Chancelier Palpatine, ce qui le conforta dans son aversion de l’ordre républicain. En outre, il embrassa la cause de l’Empire, qu’il considérait garant de l’ordre. Afin de contribuer à la disparition du chaos, il décida plus tard de rejoindre l’Académie Impériale. S’il s’illustra comme l’un des meilleurs pilotes de l’Académie, il finit par rejoindre les Services Secrets de l’Empire.

Je sais à quoi ressemble le chaos, et pourquoi il faut le combattre. C’est pour cela que je suis devenu qui je suis, et que je sers l’Empire. Sans lui, il ne reste que le chaos.
– Jahan Cross à Elli Stark.

Profil : Jahan Cross (image extraite de “Agent of the Empire – Iron Eclipse, Part 1” – couverture alternative).

II – Wayland, une mission qui en cachait une autre :

En 3 BBY, Jahan Cross fut chargé par Armand Isard, chef des Renseignements Impériaux, d’enquêter sur un certain colonel Milosh Muhrlein, commandant de la station de recherche impériale 61, située sur la planète Wayland. Après deux semaines d’enquête sous couverture, Jahan découvrit que le colonel menait des activités illégales en vue de s’enrichir, à savoir la vente aux enchères de protocoles et dispositifs de droïdes créés sur Wayland. Soucieux d’en avoir les preuves formelles, il s’infiltra alors dans les appartements de Muhrlein et chargea son droïde IN-GA 44 “Inga” de fouiller ses dossiers. Cependant, c’est à ce moment précis que le colonel revint dans ses quartiers. Face à un Muhrlein en colère et visiblement soucieux, Jahan se fit d’abord passer pour un agent du service diplomatique impérial et confronta le colonel à ses découvertes. Muhrlein tenta de nier l’évidence, mais les observations bien placées de l’agent sur son mode de vie et son attitude le poussèrent rapidement dans ses retranchements : rejetant l’idée de coopérer, il proposa une part de la vente à Jahan. Ce dernier refusa, et Muhrlein décida de passer aux armes. Deux droïdes nommés B-2A et B-2B, des prototypes dérivés des superdroïdes de combat B2, surgirent de l’ombre. Ils furent rapidement mis hors d’état de nuire par Inga et Jahan s’occupa personnellement du colonel. Ce dernier étant protégé par un champ de force Verpine actualisé qui le protégeait des tirs de blaster, Jahan utilisa une arme électrostatique qui surchargea le champ de force : électrocuté, Milosh Muhrlein mourut sur le coup. La mission accomplie, l’agent Cross rejoignit Coruscant afin de rendre compte à Armand Isard. Après que celui-ci eut montré sa désapprobation, Jahan présenta sa découverte : la compromission des Hutts, de contrebandiers, d’insurgés mais surtout des Ateliers de Droides de Rossum (A.D.R) créés et gérés par la famille Stark, tristement célèbre pour la Guerre hyperspatiale de Stark. Réfugiée dans le Secteur Corporatif, la famille Stark préparerait un projet nommé “L’éclipse de Fer”. Jugeant ce nébuleux projet comme pouvant menacer la sécurité de l’Empire, Armand Isard donna la permission à Jahan Cross de rejoindre Etti IV, planète du Secteur Corporatif, et de contacter le conseiller impérial Blains Vorlin, le tout afin d’enquêter. Avant de s’exécuter, Jahan Cross récupéra son IN-GA 44 – entre-temps envoyé en réparation – à l’atelier d’Alessi Quon. En outre, il s’équipa auprès de Royd Pew, chef de la section technique. Celui-ci lui présenta une nouvelle innovation : les para-ailes, destinées à fournir aux pilotes de TIE un dispositif de sauvetage en atmosphère planétaire. Si la démonstration de leur efficacité échoua lamentablement, l’agent décida d’en emporter un exemplaire. De plus, le Secteur Corporatif interdisant l’usage des pistolasers, des armes à rayon, etc, Jahan se fournit d’armes modifiées et alternatives pour sa mission.

III – Rencontre impromptue et infiltration chez les Stark :

Quelques jours plus tard, la navette impériale 9604 déposa Jahan sur la piste impériale 693 du spatioport de Mondder. Là, il tomba par hasard sur un ami qu’il connaissait de l’Académie impériale : Han Solo. Le Corellien, accompagné du Wookie Chewbacca, était poursuivi par des joueurs battus au sabacc par Solo. Après s’être rapidement défait d’eux, les deux vieux amis et le Wookie furent interpellés par les forces de police locales, le sergent Myrsk et le caporal Dimity. Jahan usa de son immunité diplomatique pour que lui et ses deux compagnons (qu’il fit alors passer pour ses employés) ne se fassent pas arrêter. Après avoir signifié à Solo que celui-ci lui devait un service pour une prochaine fois, Jahan fut interpellé par Emesh Nar, l’aide de l’ambassadeur Vorlin. Celui-ci lui apprit que l’ambassadeur l’avait convié à une fête. Sur ce, Solo et lui se séparèrent. Le soir de la fête, Inga localisa pour Jahan les membres de la famille Stark : la veuve de Iaco Stark, une Nautolan nommée Dah’lis, ainsi que les deux enfants Stark : Elli, une fille, et Iaclyn. Tout de suite, Jahan remarqua que Iaclyn était proche d’Emesh Nar. C’est pourquoi lorsque l’aide de l’ambassadeur vint vers lui, il l’interrogea sur Iaclyn Stark. Néanmoins, celui-ci se montra peu loquace et lui demanda quel intérêt il portait aux Stark. A cela, l’agent Cross répondit simplement “intérêt de l’Empire”. Emesh Nar le menaça alors de le jeter aux Diagonas s’il créait des ennuis. La conversation terminée et après avoir renvoyé Inga à l’ambassade pour enquêter sur les éventuels liens entre Nar et les Stark, Jahan aborda Elli Stark. Celle-ci était alors harcelée par un certain Verpel, qui cherchait une nouvelle femme. Se faisant passer pour le fiancé de la fille Stark, Jahan fit partir l’harceleur. Elli se montra plus bavarde que Nar, lui expliquant que si elle était proche de son frère dans son enfance, la mort de leur mère et celle supposée de leur père avaient brisé leurs liens et que le frère tentait depuis de remarier de force sa sœur. En outre, elle l’informa que sa belle-mère et elle vivaient d’allocations financières pourvues par Iaclyn. Ce dernier interpella alors Elli, mais grâce à Jahan, elle réussit à s’éclipser. Ce fut alors au tour de Iaclyn de mettre en garde Jahan. Par la suite, Dah’lis Stark, seconde femme de Iaco qui vivait également sous la croupe financière de Iaclyn, se présenta à Jahan, très intéressée par le fait qu’il ait mis en colère l’aîné des Stark. Elle fit monter l’agent Impérial dans sa suite et l’invita dans sa résidence privée. Elle commença à lui expliquer que Iaco travaillait sur un mystérieux projet Eclipse, mais qu’il avait été décapité. Dah’lis avait reconnu le corps de son mari, bien que sa tête fût absente. Dah’lis invita alors Jahan à le rejoindre dans sa piscine. Peu après, Cross demanda d’autres informations concernant le projet Éclipse, mais il fut assommé par Iaclyn Stark, qui tua également sa belle-mère.

Je sais qui vous êtes, et sans doute quoi, Cross. Je ne vous laisserai pas vous mêler de mes affaires (…) Vous n’êtes pas dans l’Empire, Cross et vous ne savez pas à quoi vous vous frotter
– Iaclyn Stark à Jahan Cross.

Jahan Cross, agent de l’Empire.
(image extraite de “Agent of the Empire – Iron Eclipse 3“)

 IV – Localisation du projet Eclipse :

Lorsque Cross se réveilla, il fut mis aux arrêts par Dakka Fasser, accompagné de Myrsk et Dimity, qui ne le crurent pas lorsqu’il leur dit avoir été victime d’un piège. Son arrestation était justifiée du fait que le droïde de sécurité avait enregistré “son” crime et ses empreintes avaient été retrouvées sur l’arme du crime. Jahan en appela alors aux protocoles diplomatiques impériaux qui interdisaient une telle arrestation mais Myrsk l’informa que selon, Emesh Nar, il avait été désavoué par l’Empire. Alors que deux geôliers l’amenaient vers la sortie de la résidence, il croisa Elli Stark, qui lui demanda si tout allait bien. Il commença à lui demander de joindre quelqu’un, mais fut agressé par son escorte. Il se débarrassa alors des deux agents, et Elli lui dit de prendre la direction du garage pour y voler un véhicule et s’enfuir. Jahan quitta donc les lieux à bord d’un speederbike et demanda des nouvelles à Inga, qui lui apprit qu’Emesh Nar devait tout à Iaclyn Stark. L’agent ne put continuer la discussion car Inga fut désactivée par les deux hommes dont elle parlait. De son côté, Jahan fut rattrapé par un véhicule des forces de l’ordre qui lui tira dessus. Avant que son speederbike explose, il réussit à plonger dans une chute d’eau et s’en sortit vivant. Il se rappela alors que Han Solo et Chewbacca lui étaient redevables, et il alla donc se cacher à bord du Faucon Millenium pendant que les deux vauriens éloignaient les agents venus les interroger. Il revint ensuite à la résidence des Stark pour y rencontrer Emesh Nar et arriva à s’introduire dans la chambre de celui-ci. L’agent impérial y trouva une jeune fille, qu’il fit mettre à l’abri afin qu’elle ne soit pas mêlée à ses manœuvres. Lorsqu’il arriva, Emesh Nar fut surpris de la présence de Jahan. Celui-ci l’interrogea sur les crédits obtenus illégalement grâce au projet Eclipse. Cependant, il finit par avouer la présence d’un coffre-fort dans le mur de la pièce, préalablement découvert par Jahan. Dans un acte désespéré, l’aide du gouverneur récupéra une arme et tenta de tirer sur Cross. L’agent évita aisément les tirs et abattit son interlocuteur. Après quoi, il fuit de nouveau, cette fois-ci en empruntant la navette personnelle de Blains Vorlin. Poursuivi par Myrsk et Dimity, il fit écraser la navette contre un transport à lévitation magnétique, s’éjectant au dernier moment à l’aide de sa paire de paravoiles pour quitter les lieux. Avant d’abandonner la planète, l’agent secret retrouva Elli Stark afin de l’informer de la vérité sur le meurtre de sa belle-mère. Convaincue par l’agent et en échange d’une exfiltration pour Coruscant, la jeune fille choisit de l’aider. Ils se rendirent dans le bureau de son frère et fouillèrent ses dossiers personnels. Ils découvrirent ainsi la localisation de la station Eclipse, où le projet du même nom était développé : Reltooine. Mais durant tout ce temps, Iaclyn les avait épiés. L’homme ordonna à distance à un droïde de les éliminer. Jahan réussit à détruire le droïde et ils décidèrent de mettre le cap sur la géante gazeuse. Ils quittèrent Etti IV à bord du Faucon Millenium, après que Cross eut une nouvelle fois sollicité l’aide de Solo et Chewbacca. Sur la route de Reltooine, Jahan se confia à Elli sur son enfance et ses motivations. Les deux finirent par s’embrasser.

V – A l’assaut de la machination Eclipse :

Quelque temps plus tard, le Faucon millenium atteignit la station Eclipse. Le vaisseau fut alors pris en chasse par des chasseurs similaires aux Vautours des séparatistes. Chewie et Solo arrivèrent cependant à les distancer, puis déposèrent Jahan et Elli sur une station d’atterrissage. Les deux s’enfoncèrent alors dans la station. L’objectif était double : récupérer Inga et découvrir ce qu’était l’Éclipse de Fer. Jahan prévint sa compagne que si besoin, il était prêt à tuer Iaclyn Stark. Néanmoins, la jeune fille le mit en garde des conséquences d’un tel acte. Lorsqu’ils retrouvèrent Iaclyn, Jahan passa outre la mise en garde et pointa son blaster sur le frère d’Elli. Aussitôt, cette dernière se retourna contre lui et le tint en joue. Iaclyn Stark dévoila alors la nature du projet Éclipse de fer : un virus s’étendant à tous les droïdes pour en faire une armée : le virus éclipsait les programmations des droïdes, y compris l’interdiction de tuer les êtres dotés de conscience. En outre, le fils Stark invoqua le protocole 5, et des droïdes surgirent alors dans le but de tuer Cross. Heureusement pour l’agent, Elli convainquit son frère d’épargner l’agent impérial. De surcroît, Iaclyn avoua avoir toujours eu l’intention de protéger Elli en l’éloignant de la station Eclipse. Il révéla qu’Elli n’était pas la fille de Iaco Stark et que ce dernier, encore en vie, cherchait à la tuer. Le fils Stark tenta de mieux s’expliquer auprès de sa sœur mais il n’eut pas le temps. Il fut soudainement abattu dans le dos par une sorte de droïde noir, aux multiples membres et yeux. La chose se révèla être Iaco Stark… Mourant, il s’était fait greffer sa tête sur le corps d’un droïde, jugé plus fiable que celui d’un clone. Iaco Stark ordonna aux droïdes de la station d’éliminer Elli Stark mais celle-ci, aidée et accompagnée de Jahan, réussit à fuir dans un premier temps. Leur progression fut cependant rapidement stoppée par Inga, modifiée et désormais aux ordres de Stark. Tandis que Jahan engageait le combat contre son droïde, Iaco affirma qu’il ne faisait pas ça pour l’argent mais bien pour régner sur la galaxie, à l’instar de l’Empereur. Si tout sembla perdu pour Jahan et Elli, les deux reprirent espoir lorsqu’Inga se montra hésitante à tuer son ancien maître. Les ordres de Iaco Stark de tuer Jahan buttèrent sur son programme, conçu pour protéger l’agent impérial. Jahan retourna la situation à son avantage en révélant au droïde qu’il pouvait concilier les ordres contradictoires en faisant exploser la station par le biais de la destruction des générateurs de répulso-élévateurs, qui lui permettaient de ne pas tomber dans le noyau de Reltooine. Voyant Inga suivre le conseil de Jahan, Iaco Stark ordonna aux autres droïdes de la détruire. Désormais seul avec Stark, l’agent impérial l’attaqua au moyen d’un chalumeau. Finalement, il bloqua son chalumeau allumé entre des barils de gaz placés sur une plateforme flottante et poussa celle-ci sur son adversaire. Pensant Iaco Stark mort, Jahan l’abandonna pour rejoindre Elli qui venait d’appeler le Faucon Millénium pour les exfiltrer. Dans le même temps, Inga détruisit les propulseurs de la station et se trouva rapidement en perdition. Si le Faucon récupéra bien Jahan et Elli, il se fit attaquer par Iaco Stark, survivant et sévèrement amoché. Cross se rendit alors dans un des deux tourelles quadri-laser du Faucon et élimina pour de bon Iaco Stark d’un tir de laser à bout portant.  Tandis qu’ils quittèrent l’atmosphère de la planète, Jahan reçut une communication d’Inga. Celle-ci lui dévoila que la mort de Iaco Stark avait mis fin au protocole visant à exécuter l’agent impérial. Ses jambières à propulsion ne fonctionnant plus, la droïde ne pouvait rejoindre d’elle-même le Faucon. Alors, Solo proposa de la récupérer avec le rayon tracteur de son vaisseau. À contre-cœur mais mu par son devoir, Jahan refusa, arguant que le risque qu’elle portait encore les germes du virus étaient beaucoup trop grands et que la détention de ce virus, par un tiers ou par l’Empire, ramènerait le chaos. Après qu’Inga et lui aient fait leurs adieux, Jahan fit son rapport au directeur Isard. Après quoi, le Faucon mit le cap sur Etti IV. Solo se vit promettre une récompense pécuniaire pour son aide et Elli et Jahan se retirèrent dans une chambre du Faucon.

Jahan Cross, IN-GA 44 et ElliStark.
(image extraite de “Agent of the Empire – Iron Eclipse 5“)

 VI – Assassinat sur Alderaan :

Peu de temps après l’affaire de l’Éclipse de Fer, en 3 BBY, Jahan Cross reçut la mission d’éliminer le Comte Adan Dooku de Serreno, désigné par ses supérieurs comme ennemi de l’Empire. Pour cela, il se rendit en tant qu’envoyé spécial impérial à Aldera, capitale d’Alderaan, où se trouvait le Comte et son jeune fils Bron. Le rôle officiel de Jahan fut de représenter l’Empire lors des fêtes du vingt-cinquième anniversaire du règlement du conflit de l’ascendance d’Alderaan, qui avait fait de Bail Organa le Vice-Roi de la planète. Sur place, Jahan transmit les salutations chaleureuses de l’Empereur à Bail Organa et salua la jeune princesse Leia et sa suivante Winter qu’il avait déjà rencontrées trois ans plus tôt. Peu de temps après, l’agent impérial fit la rencontre du comte Adan Dooku de Serrenno et de son très jeune fils Bron Dooku, également invités aux festivités. En outre, il rencontra pour la première fois Candra Tymon, cheffe du service de sécurité du compte. Le soir, un rendez-vous entre Bail Organa et Dooku fut organisé pour discuter d’une insurrection rebelle. Jahan était quant à lui caché dans un immeuble voisin, affublé d’un package dorsal et un casque mandaloriens pour brouiller les pistes. Lorsque Candra Tymon fut congédiée par Dooku, Jahan tira sur le comte, le tuant net. Sa mission terminée, il quitta les lieux du crime sous les tirs de la sécurité. Une fois à l’écart, il abandonna son armure mandalorienne dans un lac. Faite d’un matériau spécial, l’armure se désagrégea au contact de l’eau. Trois jours plus tard, Jahan Cross se rendit au palais de Coruscant pour le débrief de sa mission auprès d’Armand Isard. Dans l’antichambre du bureau du directeur des Renseignements Impériaux, il rencontra la fille de celui-ci : Ysanne Isard. Celle-ci lui révéla sans un malin plaisir qu’Adan Dooku n’avait jamais été un ennemi de l’empire mais un pro-impérial. Que son assassinat résultait d’une opération corrompue : quelqu’un d’influant sur Serenno désirait le pouvoir et avait demandé à l’Empire de se débarrasser du Comte. La jeune femme conclut que si Jahan avait été envoyé plutôt qu’un mercenaire comme Boba Fett, c’était parce qu’il était moins cher. La nouvelle et la remarque troublèrent Jahan, qui associait jusqu’alors la corruption à la République et mettait l’Empire sur un piédestal. Arrivé au bureau d’Armand Isard, celui-ci le félicita de son travail sur Alderaan et lui confia la mission de faire en sorte que la régence de Serenno revienne au chef de la maison Rodas Borgin, Bron Dooku étant trop jeune pour diriger. En outre, Jahan apprit que son père Davim se trouvait sur Serenno en tant que représentant de Bail Organa, le vice-roi disposant alors de la garde de Bron Dooku. Si Jahan accepta la mission, il revint sur les révélations d’Ysanne Isard et manifesta sa répugnance d’avoir tué un innocent et d’avoir trempé sans être prévenu à une opération corrompue. Constatant le mécontentement de son agent, Armand Isard répondit sèchement que si Jahan discutait les missions et comparait encore l’Empire à la République, il lui conseillait de démissionner.

Je vais être très clair, agent Cross. Ne comparez jamais l’Empire à la République dans cette pièce. Dans votre intérêt, abstenez-vous même en dormant. On vous assigne des missions. Vous n’êtes pas habilité à les discuter. Vous les entreprenez et vous les réussissez. Si vous n’en êtes pas capable, je vous conseille de démissionner.
– Armand Isard à Jahan Cross.

VII – Arrivée sur Serenno  :

Cinq jours plus tard, Jahan arriva au palais de l’assemblée de Serenno, lieu où se réunissaient les six grandes maisons de Serenno pour discuter des relations relatives à la planète. Il y revit la cheffe de sécurité Tymon, qui le conduisit dans la salle de débat. À peine furent-ils arrivés que le seigneur Rodas Borgin quitta la salle, énervé par les propositions de Davim Cross. Le rôle de celui-ci était de présider les négociations entre les différentes maisons. Les retrouvailles entre la fratrie Cross furent tendues. Jahan reprocha à son père de ne pas avoir assez combattu la corruption au sein de la République et d’avoir favorisé certains arrangements frauduleux de sa femme. De son côté, Davim montra ses soupçons sur la participation de Jahan au meurtre du comte Adan. Cependant, Jahan rejeta ces soupçons et son père n’alla pas plus loin. Ils se quittèrent après que Davim eut annoncé à Jahan qu’en tant qu’envoyé spécial de l’Empire, il était invité à la réunion des chefs des grandes familles sur le vaisseau des Dooku. Jahan se rendit ensuite au palais de la maison Borgin. Là, il retrouva Rodas Borgin en compagnie de son épouse Greta, qu’il nommait “la tige”, et de son fils héritier Pero, “tas de graisse”. Rodas se montra sceptique quant à l’apport de Jahan à sa cause. Ce dernier décida alors de faire une démonstration de ce qu’il pouvait apporter : il invita le Klatooinien Hovus Jorrick, le chef de la sécurité des Borgin, également présent dans la pièce, à lui tirer dessus. Avec l’accord de son seigneur, Horvus s’exécuta mais fut neutralisé par Jahan en quelques secondes. Rodas interrogea ensuite Jahan sur son père. Celui-ci répondit simplement qu’ils n’étaient pas proches. En confiance, le chef des Borgin parla du sien également, en révélant comment il lui avait réellement succédé lors de l’épuration de Serenno : après la Guerre des Clones, le représentant de l’Empire Darth Vader avait convoqué tous les chefs de familles ainsi que leur fils, afin qu’ils répondent de leur participation au mouvement séparatiste sous l’égide du comte Dooku. Vader avait alors posé un ultimatum : l’héritier de chaque maison deviendrait chef de famille en éliminant son père, sinon tous mourraient. Ce fut ainsi que Rodas Borgin, mu par l’ambition et sa peur de mourir, tua son père bien qu’il l’aimait. Après avoir terminé son récit, Rodas Borgin réaffirma sa volonté d’être nommé régent, malgré le fait qu’il n’avait pour seul soutien la maison Malvern, par l’intermédiaire de son beau-frère Orom Malvern. 

Au fond, je peux remercier l’Empire pour cette leçon. J’ai appris les limites de l’amour et de la loyauté. J’aimasi mon père, mais je n’allais pas mourir avec lui pour rien. Il y a des limites au devoir. La survie avant tout. Ensuite, le pouvoir. Voilà la leçon que m’a enseignée l’Empire, et je l’ai retenue.
– Rodas Borgin à propos de l’épuration de Serenno.

VIII – L’enlèvement de Bron Dooku :

Le lendemain, le luxueux vaisseau de la famille Dooku, l’Aile du Vent, s’engagea dans un vol qui ne prendrait fin que lorsque les comtes auraient décidé qui serait le régent. L’idée de ne pas rentrer avant cette décision était de Davim Cross afin de forcer celle-ci. Tandis que les négociations patinent à cause du têtu Rodas Borgin, Jahan se tint en retrait, discutant avec la chef de sécurité Tymon. Celle-ci accompagnait Bron Dooku qui avait souhaité venir. Jahan décida d’approcher le jeune Dooku, affalé au bastingage et perdu dans ses pensées. Après de brèves salutations, Bron Dooku se confia sur l’assassinat de son père et les faibles chances que lui-même survive longtemps à la régence. Formé pour devenir compte, réaliste et pragmatique, Bron était conscient du complot qui se tramait pour la régence. La discussion tourna court lorsque l’Aile du Vent fut attaqué par des pirates. Parmi eux, Jahan reconnut une certaine Vex, de son vrai nom Aveca Dunn. Aveca Dunn était un agent free-lance. Tymon quant à elle, reconnut le pirate : Ramchak, capitaine du Crâne Sanglant. Tandis que Tymon partit mettre à l’abri Bron Dooku, Jahan resta sur le pont pour affronter les pirates. Il se retrouva rapidement confronter au dénommé Ramchak, un Gotal. Il réussit à l’immobiliser et rejoignit un canon laser du navire ennemi afin de le retourner contre le Crâne Rouge, causant des dégâts irréparables. Dans le même temps, Vex enleva le jeune Dooku. Jahan tenta de la poursuivre, mais elle réussit à prendre la fuite à bord d’un transporteur et il partit à sa poursuite à bord d’une autre barge. Dans les secondes qui suivirent, le navire pirate explosa. Jahan trouva Aveca Dunn au spatioport de Carannia dans le vaisseau de transport léger Abris Stellaire. Celle-ci tenta de menacer Jahan en pointant son pistolaser sur Bron Dooku, mais l’agent impérial ne se laissa pas duper. Il interrogea Vex sur ses employeurs, qu’il supposait être le réseau d’espionnage Bothan. Néanmoins, la jeune femme nia cette affiliation. Passant outre, Jahan détruisit le tableau de bord du vaisseau et l’informa qu’il avait prévenu la sécurité du spatioport, privant Vex de toute échappatoire. En échange des informations qu’elle détenait, elle lui demanda de la sortir de la prison qui l’attendait. Jahan tenta de lui éviter la prison en invitant le lieutenant Arkos Sovrit de la sécurité du spatioport de conduire la ravisseuse sur un site impérial sécurisé. Toutefois, il dut faire face à un refus. Alors, Aveca Dunn fut internée à la prison de haute sécurité nommé “La Pointe”.

L’agent Jahan Cross en pleine action.
(image extraite de “Agent of the Empire – Hard Targets 2”)

IX – Préparatifs de l’exfiltration de Bron Dooku :

Après avoir résumé la situation à Candra Tymon, sans lui avoir rappelé qu’ils avaient un verre à boire ensemble, Jahan contacta Alessi Quon sur un canal sécurisé, le créateur de son défunt compagnon droïde IN-GA. Il surprit le scientifique Sluissi occupé à travailler avec ses crédits et sur son temps libre sur une réplique d’Inga, IL-SA. Jahan demanda à Alessi de trouver des informations sur la prison où se trouvait Vex. La Pointe se révéla être une construction en duracier et en ferobéton enfouie sous la terre. Les prisonniers les plus importants étaient internés à l’étage le plus profond, surveillés en permanence. Fort des informations, Jahan s’infiltra dans le complexe sans soucis, déguisé en un vieil homme chargé de la maintenance des droïdes. Une fois entré, il se rendit au point de raccordement des câbles de la prison et cacha un récepteur lié à un détonateur thermique à noyau de baradium. Après quoi, il assomma un garde de sécurité et prit ses vêtements. Sous ce nouveau déguisement, il put se rendre à la cellule d’Aveca Dunn. Dès lors, il activa le détonateur. La charge coupa le courant de la station, ouvrant de fait les cellules de la prison. Profitant de la révolte des prisonniers des niveaux supérieurs comme diversion, Jahan et Vex remontent vers la sortie en se faisant passer pour des gardes. Ils participent au matage de la révolte de prisonniers sous leur déguisement mais l’officier Tymon, qui était entre-temps descendu pour régler le désordre, reconnut Aveca Dunn. Aussitôt Jahan l’assomma. Après l’avoir mise à l’abri, ils quittèrent les lieux. Avant de se quitter, Vex et Jahan échangèrent un baiser et la femme révela à Jahan que Rodas Borgin était derrière l’enlèvement de Bron Dooku. Après cet incident, Jahan rejoignit le siège de la maison Borgin. Là, il se fit réprimander par un Rodas Borgin furieux. Le prétendant à la régence argua que si l’agent n’était pas intervenu, ses hommes auraient retrouvé les ravisseurs et il aurait alors été considéré comme un héros. Jahan répliqua qu’il n’avait pas été consulté et ajouta avec une pointe de provocation que si tel avait été le cas, il aurait pu le dissuader de cette tentative ostensible du pouvoir. Touché dans son orgueil, Rodas gifla l’agent impérial et le menaça de lui faire porter le chapeau s’il osait encore se prendre pour son égal. Le soir-même, Jahan apprit par Armand Isard que le seigneur Borgin l’avait révoqué. Ainsi, une flotte de croiseurs avait été envoyée pour prendre possession de Bron Dooku et Borgin serait nommé régent. Jahan devrait alors quitter la planète avec la flotte lorsque celle-ci partirait. Le même soir, Jahan partit boire un verre en compagnie de Candra Tymon, dans une cantina du spatioport. N’ayant pas pu empêcher l’enlèvement de Bron Dooku ni l’évasion de Vex, celle-ci fut révoquée de son poste quelques heures plus tôt. Passant outre sa peine, elle fit des avances à peine dissimulées à l’agent impérial. Cependant, lorsque celui-ci lui révéla qu’il avait libéré Vex, la femme fut prise de rage et fit passer Jahan à travers la vitre de la cantina. Après un bref combat, Jahan réussit à convaincre Tymon de l’aider à sauver Bron des mains de Rodas Borgin. Jahan reprit contact avec Aveca Dune sous l’identité de Rodas Borgin. Il lui indiqua de proposer au nom de Borgin un contrat à Boba Fett : enlever Bron Dooku. Ensuite, Jahan se rendit à la chambre de son père Davim, tandis que celui-ci faisait ses bagages après avoir appris que la flotte viendrait pour verrouiller la situation. Jahan lui avoua alors qu’il était en disgrâce et fit part à son père de ses forts soupçons de l’implication de Rodas Borgin dans l’assassinat d’Adan Dooku et de sa volonté de se débarasser de Bron Dooku. Il lui fit en outre part de ses plans. Afin de l’aider, Davim révéla que le fils d’Adan était détenu à Otoh Dooku, la retraite sous-marine des Dooku située au fond de la mer de Belsallia. 

X – Un plan infaillible :

Son plan mis en place, Jahan partit pour Otoh Dooku à bord d’un bongo gungan, accompagné de Candra Tymon. Une fois qu’ils eurent atteint le bassin d’amarrage de la résidence, les deux compagnons se rendirent à la chambre du jeune Dooku de la manière la plus discrète possible, passant par les conduits d’aération. Après avoir immobilisé le droïde gouvernant de Bron Dooku, ils repartirent au bassin d’amarrage. Cependant, la disparition de Bron ne tarda pas à être éventée par Hovus Jorrick et l’alarme fut activée dans le complexe. Afin de maximiser les chances de survie, Jahan et Candra se séparèrent. Cette dernière fut chargée d’emmener le comte au bongo tandis que Jahan allait faire diversion en volant un Manta, un droïde sous-marin modifié par Borgin pour accueillir un humain à son bord. Comme prévu, Jahan attira les tirs de blasters sur lui et mena son manta vers la tranchée de Demurra, un canyon sous-marin profond et difficile à naviguer. Là, il réussit à détruire un de ses poursuivants. Les autres quittèrent alors la zone pour prendre en chasse le Bongo de Tymon. Jahan décida alors de lui prêter main forte. Prenant par surprise l’ennemi, il réussit à détruire deux mantas. Désormais seul et sous le conseil de Rodas Borgin, Hovus Jorrick décide d’abandonner la poursuite. Une fois arrivés à Carannia, la capitale de la planète, Jahan, Bron et Candra furent pris à partie par Boba Fett, venu récupérer Bron. Peu après, Hovus Jorrick et des renforts de Rodas Borgin se joignirent à la confrontation, tenant en joue le chasseur de primes ainsi que Jahan et Candra. Ce fut Fett qui inaugura le combat. Jahan, après avoir échangé un baiser avec Candra et lui avoir demandé d’amener Bron au spatioport, rejoignit le chasseur de prime. S’il décida d’épargner Jorrick, Jahan ne se priva pas de tirer sur les hommes de Rodas Borgin. Ainsi, lui et Fett les éliminèrent un par un. Malgré leur collaboration, les deux s’affrontèrent alors. Le but de l’agent impérial était de gagner un maximum de temps afin que son plan fonctionne. De leur côté, une fois arrivés au spatioport, Candra et Bron se séparèrent, la première prenant une navette impériale, le second se rendant à la navette de Davim Cross. S’étant débarrassé de Jahan, Boba Fett réussit à joindre la navette sans se douter que la séparation avait eu lieu. Jahan le rejoignit en speeder et percuta le chasseur de primes. Un nouveau combat eut lieu entre les deux, et là encore, Jahan fut désarmé. L’instant suivant, Boba Fett envoya une torpille à ion sur la navette pour l’immobiliser. Cependant, la navette explosa à son contact, tuant Candra sur le coup. Fett accusa Cross d’être responsable puisque la torpille a ion n’avait pas cette capacité explosive. Cependant, Jahan réussit à le persuader qu’il s’était fait piéger par son employeur, qui en réalité voulait la mort de Bron. Dans les faits, Jahan avait placé des explosifs dans la navette à l’insu de Candra, afin que l’explosion ait lieu. Bron Dooku était désormais mort aux yeux de tous. Plus tard dans la soirée, Jahan rejoignit Rodas Borgin dans sa demeure en se faisant passer pour son père. Brièvement, Jahan expliqua son plan au comte. Impressionné, Rodas Borgin lui proposa un poste auprès du nouveau comte de Serenno, à savoir auprès de lui-même. Mais Jahan refusa et l’informa que le nouveau comte venait d’être nommé, en la personne de son beau-frère Malvern. Finalement, comme prévu par Jahan, ce fut Fett qui mit fin à la vie de Rodas Borgin. D’un tir de sniper imparable, le chasseur de prime se débarrassa de l’employeur qui, pensait-il, l’avait piégé. Le plan de Jahan prit quant à lui définitivement fin lorsque Bron Dooku arriva avec Davim Cross sur Alderaan afin d’y être élevé en toute sécurité, à l’abri des complots. On ne sait pas ce qu’il advint de Jahan suite à ces événements.

En fait vous n’êtes plus le chef de la maison de Borgin. Votre fils Pero vous a succédé (…) vous êtes fini. C’est moi qui ai engagé Boba Fett – par un intermédiaire – mais il croit que vous l’avez piégé … encore une suggestion que j’ai laissé échappé. Fett n’est pas un idiot. S’il découvre que c’est moi qui l’ai piégé, je suis un homme mort. Si, en revanche, il me croit …
– Jahan Cross à Rodas Bodas Borgin, avant que celui-ci soit tué par Boba Fett.

Jahan Cross et Aveca Dunn.
(image extraite de “Agent of the Empire – Hard Targets 3“)

Liste des œuvres :

BD/Comics :

– “Agent de l’Empire tome 1 : Projet Eclipse”
– “Agent de l’Empire tome 2 : Nouvelles cibles”

Topps :
– “Topps de 2013 Galactic Series Files 2” (carte “Jahan Cross (Imperial Intelligence)”)

Guides et encyclopédies utilisés en supplément :

– “Blaster” (Insider 130)
– “Blaster” (Insider 137)
– “Classic Moment : “The Name’s Cross. Jahan Cross.”” (Insider 153)

Auteur : bo2lr
Date de mise en ligne : 09/07/2021

Cette fiche a été lue 323 fois

Les commentaires sont fermés.