Massimo

Massimo

Espèce : Humain
Genre : Masculin
Naissance : Inconnue

Mort : Entre 11 et 13 ABY – forteresse sur un monde inconnu

Fonction : Lieutenant
Apparence : Peau claire, cheveux blonds, yeux bleus
Affiliation : Nouvelle République
Arme : Poignard

I – Lieutenant de la Nouvelle République :

Vers 11 ABY, Massimo, voulant fuir son mystérieux passé – dont nous n’avons connaissance – rejoignit la Nouvelle République et fut ainsi entraîné dans son conflit contre l’Empire Galactique, bien qu’il ne se souciait pas le moins du monde de cette cause ; il voulait faire ça le temps de trouver une planète isolée afin de s’y terrer tranquillement. Malheureusement pour lui, il fut assigné au détachement du commandant Mirith Sinn, sur Phaeda. Cette résistance, basée au cœur d’une montagne, pouvait y observer discrètement les agissements de la garnison impériale locale, qui appartenait depuis 11 ABY à l’Empire Écarlate de Carnor Jax. À cette époque, Massimo portait une combinaison à dominante verte et avec des touches bronze, ainsi que des épaulettes argentées. De plus, un bandeau bleu entourait son crâne. Malgré son désintérêt, il fit preuve d’assez d’assiduité en tant que superviseur de la base pour gagner la confiance de Mirith Sinn. Mais cette période relativement stable prit fin lorsqu’en 11 ABY, Mirith Sinn raccompagna à la base l’ennemi n°1 de l’Empire Écarlate : Kir Kanos. En effet, l’ancien Garde Royal de l’Empereur avait Carnor Jax en ennemi commun avec les néo-républicains – cependant ceux-ci ignoraient encore son identité et ne savaient de lui que le fait qu’il s’était battu avec brio contre des impériaux, dans une cantina. Quoi qu’il en soit, à leur arrivée Sinn plaisanta, disant qu’elle espérait que Massimo n’avait pas accidentellement appelé les impériaux durant son absence. Massimo répondit en blaguant, puis demanda à l’homme encapuchonné s’il était vrai qu’il avait tué un vingtaine d’impériaux avec seulement une arme de poing. Puis lorsque Kanos le lui confirma, il demanda où est-ce qu’il avait appris à se battre ainsi, ce à quoi le Garde Royal répondit en provoquant. Massimo demanda à Sinn quel était le problème de ce gars, puisqu’il avait l’air de chercher des ennuis. Kanos insista, déclarant qu’il était déçu que Massimo n’ait pas été troublé. Sinn stoppa leur provocations, mais Massimo lui demanda pourquoi elle avait ramené cet inconnu. Elle se justifia en expliquant qu’il fuyait l’Empire, et qu’elle lui avait donc proposé l’asile. Cependant, son lieutenant répliqua en prétextant que l’évènement dans la cantina pouvait être un coup monté pour venir les espionner, surtout que tuer vingt impériaux seul lui semblait improbable.

Profil : Le lieutenant Massimo (image extraite de “L’Empire Écarlate tome 2 : Héritage“).

Il posa donc à Kanos énormément de questions sur son identité. Après quoi, le Garde Royale retira sa capuche, puis révéla son nom et le fait qu’il était recherché par l’Empire. Sinn rétorqua ensuite que Kanos était là sous sa responsabilité et que Massimo devait s’adresser au commandement néo-républicain s’il s’y opposait. Plus tard, Massimo fit donc des recherches sur Kir Kanos et découvrit qu’il était recherché par Carnor Jax en personne. Il se hâta d’en parler à Mirith Sinn, mentionnant le fait que sa présence dans la base mettait en danger leur existence-même. Il lui demanda à ce que Kanos ne quitte les lieux, mais elle rétorqua qu’il n’avait pas l’autorité pour prendre cette décision. Massimo la défia alors, dégainant un poignard en déclarant que cela s’arrangerait très vite. Sinn sortit de même une dague afin de lui montrer son désaccord. Il la provoqua, disant que pour une fois, Sish Sadeet – le Trandoshan qui était l’autre lieutenant de Sinn – n’était pas là pour faire son sale boulot. Elle demanda à Massimo si seul le pouvoir l’intéressait, et ce qu’il faisait de leur mission de rendre la galaxie meilleure, de leur serment à la Nouvelle République. Ils furent cependant interrompus par Sadeet, qui arriva en signalant que Shev – le colonel en charge de la garnison impériale de Phaeda – avait découvert leur base et était en route avec ses troupes. Massimo accusa Kir Kanos de traîtrise et de les y avoir mené, mais Sinn le contredit, assurant qu’il n’en avait pas eu l’occasion depuis qu’il était arrivé. En réalité, c’était Tem Merkon, le contact de Sinn lui ayant fait rencontrer Kanos, qui avait vendu la mèche aux impériaux. Cependant, Massimo et sa supérieure furent interrompus par un tremblement de leur base : les impériaux étaient déjà sur place. Ils attaquaient avec des Intercepteurs TIE, et les troupes terrestres étaient accompagnées de nombreux véhicules. Le commandant Sinn ordonna à Massimo de descendre jusqu’à la première ligne, et de relayer à l’escadron bleu l’ordre d’avancer jusqu’au point fortifié le plus avancé afin d’attaquer les tanks impériaux, de sorte qu’ils n’atteignent pas le mur principal. Massimo s’exécuta instantanément. Malheureusement, dans sa précipitation, Mirith Sinn avait envoyé ces soldats à la mort, puisqu’ils étaient flanqués par les troupes impériales, et ne pouvaient être couverts par les autres néo-républicains sans être eux-mêmes touchés. L’escadron bleu lutta donc avec ardeur,  protégeant son lieutenant. C’est dans cet instant de détresse que Massimo fut choqué de l’apparition d’un homme doté de l’armure écarlate caractéristique des Gardes Royaux : c’était, bien que les néo-républicains l’ignoraient encore, Kir Kanos. Celui-ci décimait les rangs impériaux, et lorsque Massimo voulut lui signaler la présence d’un ennemi derrière lui, Kanos assura l’avoir déjà vu et demanda à Massimo de débarrasser le plancher car il le ralentissait. Le lieutenant déclara alors qu’il n’avait jamais vu personne se déplacer aussi vite de tout sa vie. Peu après, Sinn arriva et lui demanda s’il était blessé. Il répondit qu’il survivrait. Au final, les néo-républicains réussirent à repousser les forces de Shev, en grande partie grâce à Kir Kanos, qui avait ainsi prouvé son grand talent au combat.

Il enleva son casque à la fin de la bataille, et Sinn fit remarquer à Massimo qu’elle avait eu raison de dire que Kanos était de leur côté. Mais celui-ci expliqua qu’il n’était pas avec la Nouvelle République, seulement qu’ils avaient un ennemi commun : l’Empire Écarlate. C’est à partir de cet affrontement que Massimo envisagea de quitter l’armée de la Nouvelle République. Un peu plus tard, les néo-républicains se doutant de sa trahison, Sinn et Sadeet attendirent Merkon à son domicile. Lorsque Sadeet pointa un blaster sur lui, Tem Merkon s’enfuit vers la sortie, mais Massimo s’interposa et poignardât le traître, le tuant. Carnor Jax, puisqu’il avait appris la présence de Kanos sur Phaeda, s’y était rendu avec son propre destroyer, ainsi que l’Inébranlable, un destroyer de classe Imperial. Il demanda au commandant Vives de l’Inébranlable de réduire la base néo-républicaine de Phaeda en cendres, et de ne pas y laisser le moindre survivant. Ainsi commença le bombardement orbital de la base, pendant lequel Massimo s’occupa de l’évacuation des néo-républicains vers le col de Collo Fauale. L’escadron Rogue arriva pour attaquer l’Inébranlable, mais Vives ne renonça pas au bombardement pour autant. Heureusement, l’arrivée du général Antilles, à bord du Super Star Destroyer impérial volé Lusankya, permit d’arrêter cette attaque. Massimo y avait survécu ; Sinn, qui avait rejoint le Lusankya, l’appela en holo-vision. Massimo signala que les impériaux avaient frappé fort, mais que ça aurait pû être pire, et enchaîna que la majorité du personnel avait déjà pu se réfugier dans la montagne au commencement de l’attaque, puis il dit que les médecins et l’approvisionnement avaient commencé à arriver. Il finit par demander comme allaient Sinn, Sadeet… et même Kanos. Elle répondit que Kanos s’était rendu sur Yinchorr, suivi par Jax. Le général Antilles avait chargé Massimo de coordonner la libération de Phaeda, mais les hommes du lieutenant exigèrent que Massimo aille à la rescousse de son commandant. Il finit donc par se rendre jusqu’au Lusankya, grâce au vaisseau l’Espoir de Phaeda. Il salua Wedge Antilles, qui lui demanda un rapport sur la situation. Massimo répondit que certains impériaux s’étaient enfuis, tandis que d’autres s’étaient rendus. Puis il demanda, malgré lui, une faveur à Antilles : il dit qu’il avait besoin d’un vaisseau rapide, pour rejoindre Sinn, qui avait suivi Kanos sur Phaeda, car il sentait qu’elle avait besoin d’aide. Il mentionna leur désaccord à propos de Kanos, jugeant qu’elle avait dû avoir raison à son sujet, et dit qu’il devait la retrouver pour l’aider et admettre qu’il s’était trompé. Antilles lui fournit donc une navette de classe Sentinelle, dans laquelle il embarqua avec d’autres troupes. Arrivé sur Yinchorr, il demanda au soldat qui dirigeait le vaisseau de rejoindre la seule forme de vie détectée à la surface. Il espérait que le conflit soit déjà réglé, et arrivant au niveau de la Tornade, il vit que c’était le cas, puisque le commandant Sinn recouvrait le cadavre de Sadeet de pierres pour lui rendre hommage. Puis il demanda ce qu’il était advenu de Jax, et elle lui indiqua le corps sans vie de celui-ci. Il demanda donc où était Kir Kanos, et Sinn déclara qu’il était reparti se cacher avant d’être à nouveau prêt à frapper. Elle jura alors de le retrouver, et de l’exécuter. En vérité, au moment où Kanos s’apprêtait à achever Jax, Sadeet s’était interposé entre eux, car vivant, Jax aurait pu livrer de nombreux secrets à la Nouvelle République. Kanos s’était donc débarrassé de Sadeet avant d’en finir avec Jax. Dès lors, Massimo se résolut à quitter la Nouvelle République.

Le lieutenant Massimo de la Nouvelle République.
(image extraite de “Handbook 2 : Crimson Empire“)

II – La trahison envers Mirith Sinn :

Suite à cet événement, Mirith Sinn fit semblant de quitter la Nouvelle République pour vouer sa vie à sa vendetta contre Kir Kanos. En réalité, elle faisait ça afin d’espionner l’organisation de Grappa le Hutt. Massimo, qui était au courant, sentit le profit, qui lui permettrait de se financer une sorte de retraite. Il quitta ainsi Phaeda pour se rendre sur Genon, rendre visite à Grappa le Hutt. Là-bas, il dit au Hutt qu’il avait eu vent de la rumeur selon laquelle Sinn serait son employée, et qu’elle cherchait Kanos. Massimo proposa alors de lui donner la vraie raison de Sinn, contre de l’argent. Il finit donc par expliquer à Grappa que Sinn était venu l’espionner pour chercher des éléments prouvant que le personnel du Hutt volait des cargaisons néo-républicaines ; concluant un marché avec le criminel. Plus tard, Grappa alla voir l’espionne dans son palais, accompagné par son ancien lieutenant. Voyant qu’elle était étonnée de sa présence, il expliqua qu’il avait sentit de meilleurs profits sur Genon que sur Phaeda, puis Grappa expliqua que Massimo lui avait tout avoué. Mais lorsque les hommes de main de Grappa – Zzzanmxl et ses collègues bleus, les Zanibar – menottèrent le commandant Sinn, ils firent de même avec Massimo. Celui-ci, stupéfié, demandant ce qu’il faisait de leur marché, le Hutt expliqua que son marché avec les Zanibar passait avant son accord avec Massimo, et que si ce dernier était prêt à trahir son commandant, il finirait par le trahir lui aussi. Le contrat des Zanibar consistait à servir Grappa en échange de prisonniers à sacrifier pour leurs divinités. Massimo fut donc emmené avec Sinn sur Xo, la planète natale des effrayants humanoïdes bleus. Vint l’heure de la cérémonie de sacrifice pour les divinités zanibares. Les êtres obscurs avaient mis Massimo torse nu, afin d’inscrire sur son dos des symboles bleus. Ils l’avaient ensuite suspendu à l’envers dans un cerceau, lui-même suspendu par des chaînes au plafonds, et les mains et pieds de Massimo étaient liés. Les Zanibar, maintenant capuchonnés, étaient munis d’armes crochus dont ils s’apprêtaient à se servir. Cependant, c’est à ce moment que Kir Kanos arriva, portant secours à sa bien aimée Mirith Sinn. Durant leur fuite, un rayon de plasma tiré par Kanos sur les Zanibar se perdit et détruisit une chaîne qui retenait le cerceau de Massimo au plafond. Dans la chute du cerceau, le lien qui retenait le poignet gauche de Massimo fut déchiré. Il réussit ensuite, après plusieurs mois, à voler un vaisseau et s’échapper de Xo. Pendant cette période, il apprit le fait que Kanos avait été capturé par les Zanibar, et découvrit son identité en tant que chasseur de primes : Kenix Kil. Cependant, cette fuite s’était faite au prix fort, puisqu’il lui fut greffé une prothèse à l’œil droit, ainsi qu’un bras droit mécanique – sans qu’on ne sache précisément ce qui le poussa à ces opérations.

III – Kir Kanos – Vengeance :

Entre 11 et 13 ABY, Massimo en voulait énormément à Kir Kanos pour ce qu’il avait fait sur Xo – sûrement le fait qu’il l’avait abandonné. Il avait appris que celui-ci avait échappé à Grappa, et connaissant son nom de chasseur de primes, il commença à élaborer un piège pour Kanos. Pour cela, il corrompit plusieurs fonctionnaires, et paya un magistrat, qui donnait des primes à Kenix Kil, afin qu’il le conduise à lui. Alors, le magistrat informa Kanos qu’il y avait une très grosse prime sur un certain pirate cyborg se terrant dans une forteresse impénétrable et gardé par des droïdes-soldats. Lorsque Kil accepta, l’homme contacta Massimo et lui indiqua que Kil était en chemin. Il s’interrogea sur le fait que Massimo voulait savoir cette information, mais celui-ci lui demanda simplement de faire ce pourquoi il était payé, et de le laisser s’occuper de Kil. L’ancien Garde Royal arriva donc à la forteresse, et des chasseurs-droïdes en informèrent Massimo, qui leur ordonna d’ouvrir le feu sur le X-Wing de Kanos. Ces vaisseaux étant programmés pour rater leur cible, Kanos put se poser dans la forteresse. Massimo fut heureux de constater que Kil n’avait pas perdu son légendaire courage, ce qui rendrait sa mort plus distrayante. Il appela Kenix Kil par son vrai nom, Kir Kanos et lui demanda s’il se souvenait de lui, affirmant que c’était grâce à lui qu’il avait survécu pour apprécier ce moment. Il évoqua leur rencontre sur Phaeda, et révéla au chasseur de primes qu’il avait, sans faire exprès, aidé Massimo à s’enfuir de Xo. Il expliqua ensuite l’élaboration de son stratagème. Kanos, qui esquivait les deux droïdes-soldats de Massimo, lui demanda s’il voulait récupérer la prime sur sa tête pour compenser la perte du profit de sa trahison envers Sinn. Néanmoins, Massimo n’avait cure de la prime. En fait, la seule chose qu’il souhaitait, c’était la tête de Kanos sur une pique. Il précisa qu’il faisait cela par pure vengeance, puis s’exclama que Kanos ne pouvait échapper aux tirs de ses droïdes. Cependant, le Garde Royal passa entre ceux-ci de sorte que l’un tire dans les jambes mécaniques de l’autre, qui s’écrasa sur le tireur. Privé de défense, Massimo n’en croyait pas ses yeux. Il implora la pitié de Kanos, se justifiant que la prime sur sa tête était fausse. Mais Kanos, lui, ne trouvait pas tolérable de trahir son propre commandant – en référence à Mirith Sinn. Reprenant les mots de Massimo, il déclara que ce n’était pas une question d’argent, mais d’honneur, et tua Massimo, le transperçant de sa lame de Garde Royal.

Massimo, sous sa nouvelle forme cybernétique.
(image extraite de “Une conviction inébranlable“)

Liste des œuvres :

BD/Comics :
– “L’Empire Écarlate tome 1 : Trahison”
– “L’Empire Écarlate tome 2 : Héritage”
– “Une conviction inébranlable”

Autres :
– “Crimson Empire audio drama”

Guides et encyclopédies utilisés en supplément :

– Handbook 2 : Crimson Empire (“Massimo” ; “Mirith Sinn”)
– The Comics Companion (“Crimson Empire” ; “Crimson Empire II”)
– The Complete Star Wars Encyclopedia (entrée “Merkon, Tem”)
– The Official Star Wars Fact File 94 (MIR6-7, Mirith Sinn)

Auteur : Bautruch Farine
Date de mise en ligne : 25/06/2021

Cette fiche a été lue 71 fois

Les commentaires sont fermés.