Croiseur de bataille Praetor Mark II

Croiseur de bataille Praetor Mark II

Catégorie : Croiseur de bataille
Constructeur : Chantiers navals de Kuat
Entrée en service : ~ 19 BBY
Fin de service : Avant 137 ABY
Dimensions : 4800 mètres de long

Hyperpropulseur : Primaire de classe 2, secours de classe 16
Dispositifs supplémentaires : Ordinateur de navigation, capteurs longues distances

Equipage : 109.000 officiers, pilotes et autres équipages enrôlés, 14.000 troupes
Capacité de transport : 120 chasseurs, de nombreuses navettes, barges et navettes de débarquement, véhicules militaires et marcheurs de la série AT

Soute : 78,000 tonnes métriques
Autonomie : 3 ans
Prix : 700,000,000 de crédits
Armement : Voir “I – caractéristiques”
Affiliation : Empire Galactique, Marine Impériale, Autorité d’Eriadu, Armada Secrète

I – Caractéristiques :

Les croiseurs de classe Praetor Mark II des Chantiers Navals de Kuat mesuraient 4800 mètres de long, et étaient donc trois fois plus grand qu’un Star Destroyer Imperial II. Ils faisaient partie de l’une des plus grandes classes de navires utilisées par la Marine Impériale. Comme la plupart des destroyers produits par Kuat, les Praetor II étaient longs, minces, en forme de poignard, avec une coque recouverte d’un blindage couleur d’os. Cependant, ils n’avaient pas le pont imposant et la superstructure de capteurs trouvés en forme de T sur les navires habituels. Au lieu de cela, ils avaient une large crête lourdement blindée qui longeait la surface dorsale du milieu du navire à l’arrière et s’étendait sur la poupe. Son pont, situé à l’extrémité avant de la crête surélevée du navire, avait certaines affinités avec celui du croiseur de classe Vengeance. Les couloirs du vaisseau y étaient plus larges que les destroyers standards et la section de pont interne était également beaucoup plus grande en volume. Elle était assez grande pour permettre à de nombreux officiers de tenir des réunions dans la salle. Les croiseurs possédaient un hyperpropulseur primaire de classe 2 (de secours de classe 16) ainsi qu’un ordinateur de navigation et des capteurs longues distance. Ils étaient propulsés par trois moteurs principaux à la poupe du croiseur et quatre moteurs secondaires. Deux étaient situés sur les zones extérieures de la partie ventrale du navire et les deux autres étaient placés directement derrière l’extension de crête à la poupe. Il partageait avec le Super Star Destroyer Executor, le fait de ne pas avoir de réacteur ventral apparent pourtant commun aux destroyers impériaux classiques, pour sans doute être d’avantage protégé par du blindage. Le personnel était constitué de 109,000 officiers, pilotes et autres équipages enrôlés, qui vivaient et travaillaient principalement dans la  “crête” de commandement. Le reste du navire était consacré aux espaces de machines, aux systèmes de contrôle et aux autres domaines d’ingénierie nécessaires. De son hangar ventral à sa proue, le croiseur avait la capacité d’embarquer 14,000 troupes, 120 chasseurs, de nombreuses navettes, barges de débarquement, véhicules militaires et marcheurs de la série AT. Ils possédaient une soute de 78,000 tonnes métriques, ainsi qu’une grande cage de transport située en haut à l’arrière du module de commande, qui pouvait notamment stocker des spécimens vivants, comme la créature Teezl. Les Praetor Mark II avaient une autonomie de 3 années standards, et coûtaient près de de sept cent millions de crédits à l’unité. Son armement à longue portée le rendait difficile à atteindre, car ils pouvaient anéantir un croiseur lourd ennemi ou un navire de combat bien avant que l’ennemi ne puisse atteindre les forces impériales, souvent constituées par un groupement tactique composé d’un certain nombre de classes de navires différentes et entourés d’un épais nuage de chasseurs. En effet, il avaient une puissance de feu conséquente, étant couverts de toutes sortes de tourelles turbolaser, de canons laser, de canons à ions et d’un système d’arme anti-chasseur :

-30 batteries turbolaser lourdes montées sur tourelle à bâbord et 30 à tribord
-20 batteries turbolaser moyennes dorsales montées sur tourelle et 20 ventrales
-10 batteries de canon ionique jumelles de cuirassé à longue portée avant
-15 canons à ions de cuirassé jumelés montés sur tourelle à bâbord et 15 à tribord
-10 rayons tracteurs lourds montés sur la coque.

Profil : Le Helmsman (image extraite de “Star Wars 60 : Shira’s Story”).

II – Histoire :

Après que Palpatine soit devenu Empereur, les Chantiers Navals de Kuat révélèrent le croiseur Praetor Mark II, successeur direct et amélioré du croiseur Praetor. Ils étaient les plus grands croiseurs jamais vus à cette époque et l’on sait qu’au moins deux de ces modèles furent construits : l’Helsman et le Thalassa. L’Empire utilisait principalement ces croiseurs massifs pour défendre des zones clés du noyau, ou en tant que navire de commandement pour les flottes de secteur. Ils quittaient rarement leurs postes d’amarrage, sauf en cas de besoin urgent, ou dans le cas d’un engagement complet de la flotte quelque part dans leur sphère d’influence. Bien que certaines armadas ancrées entreprenaient des missions dangereuses en marge de l’espace impérial. Ces navires ne voyageaient jamais seuls. Ils étaient constamment accompagnés par un groupement tactique composé d’un certain nombre de classes de navires différentes et entourés d’un épais nuage de chasseurs vigilants. Bien que les croiseurs de combat Praetor II avaient leurs faiblesses, il était incroyablement difficile de tirer partie de leur connaissance dans n’importe quel type de victoire. Les quelques flottes rebelles qui se mêlèrent à cette classe découvrirent qu’il était plus facile de détruire l’un de ces navires en embarquant et en les sabotant pendant qu’ils étaient amarrés, plutôt que de faire face à leur écrasante puissance de feu. Cependant, l’Empire commanda relativement peu de ces croiseurs, les considérant comme plus chers et moins polyvalents que les Star Destroyers, sans inculquer la même terreur que les cuirassés. Parmi les croiseurs Praetor Mark II, on retrouvait donc l’Helsman, commandé par l’amiral Mils Giel.  Après la bataille de Hoth, il fut chargé de diriger une armada secrète, avec pour mission d’amener un Teezl à Coruscant depuis le Valtha Divide. Le Teezl était un appareil de communication vivant dans l’hyperespace, qui devait être employé comme outil de communication pour la marine, permettant une meilleure coordination contre les rebelles. Il fut donc stocké dans l’anneau de transport du vaisseau. L’Alliance Rebelle, après avoir réalisé avec succès l’opération bouchon d’oreille sur la station Spindrift pour y récupérer les coordonnées de la flotte transportant le Teezl, lança un assaut sur la flotte secrète qui représentait une menace potentielle pour l’Alliance. Elle était menée par l’escadron Vol Bantha, composé de TIE modifiés, afin de pouvoir pénétrer les couches de défense du Helsman et frapper la cage de transport. L’escadron, dont faisaient partie Luke Skywalker et Shira Brie – se fit passer pour un vol impérial, avant de détruire plusieurs chasseurs TIE et quelques croiseurs, pour finalement s’attaquer à la cible principale. Après quelques contretemps, Luke parvint à détruire le module de transport avec le Teezl, qui endommagea lourdement l’Helsman. Sa mission accomplie, Skywalker parvint à s’enfuir, en évitant le feu nourrit de ce qui restait du croiseur lourd. On sait également qu’un vaisseau de classe Praetor II fut présent durant un ravitaillement important, après la campagne de la course à l’armement, auprès d’autres vaisseaux de guerre lourds. Quant au Thalassa, on sait qu’après la bataille d’Endor, il appartenait à la flotte de l’amiral Sander Delvardus. Ce dernier, qui avait fait sécession avec l’Empire pour créer l’Autorité d’Eriadu, était devenu un Seigneur de Guerre Impérial, et avait pris le titre de Général en Chef. Le croiseur fut détruit par les forces de la Nouvelle République en 4 ABY, durant la série de défaites suivant les vaines conquêtes de Coruscant de Delvardus. Les forces de l’amiral Firmus Nantz remportèrent une escarmouche avec les forces de Pentioch à Kriselist, contournant et s’emparant de Moorja, où elles vinrent à bout du Thalassa avec des frégates Nebulon-B, soutenues par des bombardiers Y-wing. On ne sait pas exactement quand ces croiseurs furent retirés du service, mais il est de source sûre que les impériaux cessèrent de les utiliser avant 137 ABY, comme tous les appareils de gros tonnage, en raison d’un trop gros coût d’entretien.

Praetor Mark II connus dans la galaxie :

NomCommandantAffiliations
HelmsmanMils GielEmpire Galactique – Armada Secrète
ThalassaSander DelvardusEmpire Galactique – Autorité d’Eriadu

III – En savoir plus – incohérences :

  • Le “Legacy Era Campaign Guide” nous apprend que les vaisseaux de gros tonnage ont cessé d’être utilisé avant 137 ABY, pour coût d’entretien. Ainsi, bien qu’on ne sache pas à quelle date les Praetor Mark II ont été mis de côté, on peut au moins en déduire qu’ils n’étaient plus en service lors de la prise de pouvoir par Darth Krayt.
  • Le “Age of Rebellion Core Rulebook” nous apprend que le Praetor Mark II mesurait 8000 mètres de long. Hors, cela entre en incohérence avec le “The Essential Guide to Warfare“, qui nous précise qu’il ne faisait que 4800 mètres. Etant donné le statut particulier des livres de la gamme Age of Rebellion, notamment par rapport à leur statut Canon/Legends plutôt flou, nous avons choisi de ne pas les prendre en compte en cas de contradiction.
  • Toujours selon le “Age of Rebellion Core Rulebook“, le Praetor Mark II serait le second plus grand vaisseau de guerre après les appareils de la classe Executor. Hors, les Assertor (15.000 m) ou les deux modèles d’Eclipse (17.500 m) étant bien plus imposants que les Praetor Mark II, cela rend cette information erronée.

Le Helmsman.
(image extraite de “The Essential Guide to Warfare”)

Liste des œuvres :

BD/Comics :
– “Star Wars 60 : Shira’s Story”
– “Star Wars 61 : Screams in the Void”
– “Star Wars 62 : Pariah !” (mention indirecte par Luke Skywalker)

Guides et encyclopédies utilisés en supplément :

– Age of Rebellion Beta (partie “Starships and vehicles – Praetor II-class battlecruiser”)
– Age of Rebellion Core Rulebook (partie “Starships and vehicles – Praetor II-class battlecruiser”)
– The Complete Star Wars Encyclopedia (entrée “Giel, Mils”)

– The Essential Guide to Warfare (chapitres “When the Empire struck back” et “An Empire in fragments”)
– “The Imperial Warlords: Despoilers of an Empire, Part 2” sur StarWars.com
EG to Warfare : Endnotes Pt. 7
EG to Warfare : Endnotes Pt. 11

Auteur : Crewgers
Date de mise en ligne : 11/06/2021

Cette fiche a été lue 202 fois

Les commentaires sont fermés.