Zonama Sekot

Zonama Sekot

Région : Variable (originaire des Régions Inconnues)
Secteur : Variable (originaire su secteur Gardaji)
Système : Variable (originaire d’un système inconnu)
Nombres de lunes :
Coordonnées : Variables
Durée d’une année : Variable
Durée d’une journée : Variable

Diamètre : 11,000 km
Atmosphère : Respirable
Climat : Tempéré
Terrain : Forêts, montagnes, rivières

Population : 2 millions
Cités : La’okio
Espèces natives : Bora
Espèces locales : Yuuzhan Vong, Ferroan, Langhesi

Zonama Sekot était une planète vraiment particulière. Initialement, elle ne s’appelait que Zonama, monde en majorité composé de jungle, localisé dans un secteur de la bordure extérieure, le Système Gardaji. La particularité de cette planète trouve en partie ses origines après la fin des Guerres Cremléviennes, dans une galaxie très, très lointaine, lorsque qu’une espèce indigène, les Yuuzhan Vong, décidèrent de se retourner contre leur monde natal, Yuuzhan’tar, une planète vivante. Cette dernière propulsa dans l’hyperespace une sorte de graine, contenant un esprit planétaire du nom de Sekot (quelques 15’000 ans avant la Bataille de Yavin). Cette graine mit environ ce temps-là, quinze millénaires, pour arriver dans notre galaxie, sur la planète Zonama (impossible de situer cette arrivée précisément, mais on l’estime entre les années 229 et 89 BBY). Dès lors, l’esprit s’éveilla et commença à s’implanter en Zonama, pour devenir, Zonama Sekot, planète vivante et sensible à la Force. Ce monde si particulier fut néanmoins colonisée (comme n’importe quel autre astre stellaire habitable), en 89 BBY, dans un premier temps par des Ferroans, puis par des Langhesis. Ces derniers, grâce à Sekot et au Magister (le chef des, désormais, peuples Sekotans), accueillirent et firent perdurer un nouveau mouvement spirituel en lien avec la Force, le Potentium, doté d’une philosophie où la Force ne possède aucune face Obscure, mais n’est que Lumière.

Mais n’importe quel monde isolé, même bien caché au milieu de nulle part, peut finir par attirer l’attention. Dans un premier temps, d’une avant-garde Yuuzhan Vong (quelques mois avant le blocus de Naboo), très intriguée par les similarités de cette planète avec leur monde natal, puis des Jedi, quelques temps après. La légende raconte, qu’une certaine Vergere aurait échoué à éliminer le Seigneur Sith Dark Sidious, ce qui l’aurait contrainte à accepter une mission du Conseil Jedi l’envoyant enquêter dans ce secteur, afin de sauver sa vie des représailles du Seigneur Noir. Peu importe ses motivations, toujours est-il qu’elle se retrouva bel et bien sur Zonama Sekot au moment de l’attaque des Vong. Face à ces guerriers extra-galactiques, elle expérimenta l’inutilité de la Force à leur encontre et apprit avec effroi leurs projets de conquête galactique. Avec l’aide de la planète, Vergere réussit finalement à repousser leurs attaques, mais décida de se rendre, dans l’espoir de trouver un moyen de les vaincre en les étudiant depuis l’intérieur de leur société.

Elle estimait que la galaxie et les Jedi n’étaient de loin pas prêt pour cette guerre (pour l’anecdote, Dark Sidious apprit l’existence des Yuuzhan Vong et l’Empire galactique, en plus d’assouvir sa soif de pouvoir, eut aussi pour but de préparer la galaxie à repousser cette menace Vong dès son arrivée, mais l’Histoire en a voulu autrement). Peu après ces événements, en 29 BBY le Conseil Jedi étant sans nouvelles de Vergere, Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker furent envoyés (suivis en secret par une flotte non-autorisée par la République, mais appuyée officieusement par le Chancelier Suprême) sur Zonama Sekot. Les deux Jedi avaient pour mission de mettre la main sur des vaisseaux sekotans, vivants, supposés être les plus rapides de la galaxie. Un certain Wilhuff Tarkin étant à la tête de la flotte secrète, ce dernier envoya d’abord l’ingénieur Raith Sienar avec une avant-garde, dans le but de mettre la main sur un vaisseau Sekotan, et ce, à n’importe quel prix, y compris soumettre la planète s’il le fallait. C’est ce qui s’enclencha lorsque Tarkin lui-même arriva dans le secteur. Dès son arrivée il engagea les hostilités, mais sans parvenir à soumettre Zonama Sekot, la pensant primitive et donc sans défenses.

Vergere se soumettant aux Yuuzhan Vong pour sauver Zonama Sekot.

Déçue de ces contacts avec la galaxie, la planète utilisa l’installation hyperdrive construite par les Langhesis pour s’exiler dans les Régions Inconnues, loin des peuples barbares de la galaxie. Elle y demeura, jusqu’à ce qu’une expédition Jedi, menée par Luke Skywalker, la localise grâce aux archives des Chiss sur Csilla et leur surveillance constante des Régions Inconnues afin de prévenir le moindre danger pour l’Ascendance Chiss. Skywalker arriva à la convaincre, non sans mal, de les aider à vaincre les Yuuzhan Vong (En 28 ABY). Ce fut son seul et unique retour dans la galaxie, car après avoir aidé à mettre un terme au conflit et accueilli les réfugiés extra-galactiques, elle repartit s’isoler au fond des Régions Inconnues. De nombreux individus cherchèrent en vain à la localiser, et ce pour diverses raisons.

Les plus véhéments furent les Bothans, de par la proclamation de l’Ar’krai, devaient absolument tout faire pour éliminer jusqu’au dernier ennemi ayant menacé la survie de l’espèce Bothan. Zonama Sekot ayant accepté d’accueillir à sa surface les Yuuzhan Vong, peuple ayant bien failli mener à l’extinction de l’espèce des Bothans. De plus, un serment d’Ar’krai prononcé ne peut être annulé, il ne se solde que par l’extinction du sujet cible. Un Sith, Dark Krayt figure aussi dans la liste de ceux ayant activement cherché à localiser Zonama, dans le but de s’approprier leur technologie et précipiter la galaxie dans la guerre en jouant sur les rancœurs encore vives au sein des peuples de la galaxie pour rompre le Traité d’Anaxes, qui obligeait une alliance inconditionnelle entre les diverses puissances et Etats en cas d’une nouvelle invasion extra-galactique.

Conclave Jedi de Zonama Sekot, à la fin de l’invasion Yuuzhan Vong.

Liste des oeuvres :

Romans :
– “Planète Rebelle”
– La série “Nouvel Ordre Jedi”
– “Le Nid Obscur I : Le Roi des Affiliés”

Guides et encyclopédies utilisés en supplément :

– Jedi vs. Sith: The Essential Guide to the Force
– Legacy Era Campaign Guide
– Power of the Jedi Sourcebook
– The Complete Star Wars Encyclopedia
– The Essential Atlas

 

– The Essential Chronology
– The Essential Guide to Warfare
– The Essential Reader’s Companion
– The New Essential Chronology
– The New Jedi Order Sourcebook

Auteur : Alpha-17
Date de mise en ligne : 09/12/2019

Cette fiche a été lue 540 fois

Les commentaires sont fermés.