Gueule Pourpre

La Gueule Pourpre

Symbole de la Gueule Pourpre.

I – Données et statistiques :

Type : Organisation vampirique
Fondation : Seconde moitié Deuxième Age
Fondateur : Inconnu
Dirigeants : Inconnu (continent), Rotgur Croc-Sanglant (Liuwyn)
Lieux de culte : Inconnu (continent), Dagol Liuwyn (Liuwyn)
Rangs : Haut-Chaman, chaman, adepte

Description :

La Gueule Pourpre est une obédience de chamans vampires en alliance avec la Vicomtesse Vireya. Bien que l’on ne sache pas où se situe le cœur de ce culte maléfique, il est de source sûre que certains de leurs adeptes se sont introduit sur l’île de Liuwyn et y ont investi sa capitale il y a de cela plus d’une décennie. Nouant des accords avec la Vicomtesse Vireya, ils sont aujourd’hui libres de se nourrir et de capturer des individus pour leurs sacrifices rituels. La menace qu’ils représentent est telle que de nombreux chasseurs de vampires du Pays des Pierres (notamment ceux de la Confrérie des Salvateurs) ont investi Dagol Liuwyn, à la recherche de ces vampires, dans l’optique de les exterminer. Malheureusement pour eux, la Gueule Pourpre est très bien implantée grâce au soutien de Vireya. La Vicomtesse n’hésite pas à se servir de ses contacts pour dénicher les chasseurs de vampires, puis à les faire éliminer directement par ses alliés, ou en se servant des Vorturrs qui ont accepté de devenir ses mercenaires. La Gueule Pourpre résidait auparavant dans un ancien commerce banal au milieu du quartier bourgeois de Dagol Liuwyn. Toutefois, Rotgur Croc-Sanglant, chef du culte, a déplacé son organisation dans les sous-sols du temple de Davarast, à l’insu de Vireya. C’est là que sont amenés leurs proies où, si elles ne sont pas destinées à la consommation directe, sont sacrifiées au nom de la Gueule Pourpre, un démon qui se nourrirait du sang des innocents pour gagner en pouvoir. Les membres de la Gueule Pourpre voient les vivants comme des créatures faibles et éphémères, tout juste bonnes à servir leurs desseins. Bien que la plupart des vampires envoyés à l’extérieur des souterrains n’aient pas de signes distinctifs témoignant d’une apparence claire à la Gueule Pourpre, ce n’est pas le cas des membre les plus hauts placés du culte. En effet, les véritables chamans sont habillés de longues et épaisses robes à capuche de couleur cramoisie ne laissant apparaître que leurs mains et le bas de leur visage pâle. Deux marquages rouges, partant des coins de leur bouche, font penser aux traces de sang laissées suite à un festin sanguinolent. La plupart possèdent une serpe sacrificielle, et sont armés de dagues ou de masses. Le Haut-Chaman Rotgur Croc-Sanglant dirige le culte sur Liuwyn, et s’entretient en personne avec Vireya par messages codés, et plus rarement en face à face. Il porte, par-dessus sa tunique grise, une cuirasse matelassée d’une couleur carmine. Sur son crâne chauve repose le Heaume du Grand Cornu, un casque sombre dont le haut des grandes cornes ont été peintes en rouge par Rotgur lui-même. Cet artéfact lui sert à repousser toute attaque psychique, et s’il en croit ses paroles, communiquer avec Tuur, le Démon Taureau. Rotgur ne se sépare jamais de son espadon, repeint de la couleur du sang de ses ennemis. Son but est de profiter de la « gentillesse » de Vireya pour offrir des vies à ses dieux, et ainsi, gagner en pouvoir afin de pouvoir un jour rejoindre le Royaume des Seigneurs de la Mort. Si Vireya pensait profiter des vampires, c’est en vérité l’inverse qui s’est produit. Rotgur n’a jamais escompté jouer jeu égal avec la Vicomtesse, et encore moins finir en cendres le jour où cette dernière n’aurait plus besoin de lui. C’est pour cette raison qu’il a caché ses quartiers ailleurs, tout en maintenant l’illusion de ne les avoir jamais déplacés, afin que Vireya ne se montre pas méfiante. Rotgur reconnait l’intelligence de Vireya, mais ne lui accorde aucune confiance. De ce fait, il a également placé plusieurs « marques du voyeur » au sein de son château, dans le but de suivre ses mouvements, mais aussi d’écouter certaines conversations non-protégées. Rotgur se plait à penser qu’il est le véritable maître de Dagol Liuwyn, mais a parfaitement conscience que ce n’est pas (encore) le cas, et qu’il lui faudra éviscérer quelques elfes à peau blanche avant d’en arriver là. Cependant, il a besoin de Vireya pour dissimuler ses actions, et n’hésite donc pas à la protéger pour se couvrir lui-même ultérieurement. Rotgur est à la recherche d’un ancien artefact caché au nord de Valurya, apparemment à l’origine de mutations sur certaines tribus de Vorturrs. Il se fait passer pour un collectionneur d’art auprès d’aventuriers, qu’il missionne pour retrouver l’artefact et le lui ramener. Cet objet magique serait en réalité un Parangon Ancestral : une pierre gravée dans laquelle serait emprisonnée un membre d’une ancienne race aujourd’hui disparue, lui et tout son savoir. L’esprit de cet être hanterait toujours le caveau où se trouve le parangon, corrompant et nuisant à tout ce qui l’entoure.

Cette fiche a été lue 18 fois

Les commentaires sont fermés.