Vaiken, Odile

Odile Vaiken

Espèce : Humain
Genre : Masculin
Naissance : Avant 5.000 BBY – Espace Sith
Mort : Environ 4.904 BBY – croiseur impérial
Description physique : Peau claire, cheveux blonds, yeux marrons

Fonction : Grand Moff, concepteur de la Marine du Second Empire Sith
Affiliation : Flotte Exilée, Empire Sith, Second Empire Sith
Arme : Blaster

Tandis que l’Empire Sith était technologiquement en retard face à la République, basant notamment sa puissance militaire terrestre majoritairement sur des guerriers Massassis se battant à l’arme blanche, le Second Empire Sith, lui, jouissait d’une technologie ultraperfectionnée et d’un équipement moderne tant pour son armée que pour sa marine. Une telle évolution de l’armement, dans un Empire alors en pleine reconstruction, fut possible grâce aux efforts d’un homme : Odile Vaiken, le premier Grand Moff du Second Empire Sith.

I – Enfance et débuts dans la Marine :

Odile Vaiken naquit dans dans le territoire Sith, probablement sur Korriban, quelques années avant 5 000 BBY, vers la fin de l’Age d’Or des Sith, alors que le règne de Marka Ragnos touchait à sa fin. Alors qu’il n’était encore qu’un enfant, les explorateurs républicains Gav et Jori Daragon découvrirent Korriban, le monde natal des Sith. La suite des événements mena à l’accession au pouvoir de l’ambitieux Naga Sadow, qui déclencha la tristement célèbre Grande Guerre de l’Hyperespace. Mais la guerre ne se passa pas comme l’avait prévu Sadow, et l’Empire Sith du battre en retraite. La République finit par atteindre le cœur de l’Empire, et le Chancelier Pultimo ordonna une invasion à grande échelle de l’Espace Sith. Sur Korriban, des atrocités furent commises par l’Armée de la République et les Jedi, qui voulaient qu’il ne reste rien de l’Empire Sith.

Seul quelques milliers survécurent. Vaiken en faisait partie. De nombreux survivants de la Grande Guerre de l’Hyperespace suivirent un dénommé Vitiate, qui apparaissait pour beaucoup comme un sauveur. Vaiken fit de même en rejoignant ce qui restait de l’Empire. Il fut affecté à la petite flotte visant à trouver un nouveau foyer pour rebâtir un Empire Sith. La flotte erra pendant vingt longues années, laissant largement le temps au jeune Vaiken d’apprendre à naviguer. Il devint même l’un des pilotes les plus respectés de la Flotte. Un jour, un vaisseau de reconnaissance revint avec des nouvelles. Les restes du Premier Empire venaient de redécouvrir Dromund Kaas. L’Empereur Vitiate choisit cette planète comme capitale pour son Second Empire Sith. Cet événement marqua la fin du grand exil des vestiges du Premier Empire Sith, et le début de la reconstruction de la civilisation impériale, et Vaiken allait y jouer un rôle crucial.

Le jeune Odile Vaiken étudiant les contrôles d’un vaisseau à bord de la flotte exilée des Sith.

II – Fondateur de l’armée impériale moderne :

L’armée impériale est inégalée. Lorsque nous marcherons à la guerre, la vengeance sera    nôtre.
– Grand Moff Odile Vaiken

Arrivé sur Dromund Kaas, Vitiate se constitua un Conseil Noir de douze Sith, mais il confia la direction de l’armée à Vaiken, qui avait gagné une certaine réputation. Le jeune officier se vit attribuer la lourde tâche de recréer une force militaire conséquente pour le nouvellement formé Second Empire Sith. Il commença par enrôler dans l’armée tous les hommes en bonne conditions et n’utilisant pas la Force. Puis, après les avoir équipés d’un armement moderne, il mit au point un système d’entraînement rude. Les troupes terrestres commençaient les exercices de tir réel dans la jungle hostile de Dromund Kaas dans les semaines qui suivaient leur enrôlement. Quant aux équipages navals et aux pilotes, des exercices et des simulations de combats étaient constamment effectuées ; il n’y avait pas de place pour la paresse et le relâchement, il n’y avait que l’Empire. Ce système d’entraînement régulier était tellement efficace que celui-ci était toujours utilisé treize siècles plus tard pour les troupes du Second Empire. Toute cette opération de création d’une force terrestre dévastatrice fut une marche dure à franchir pour les soldats, mais elle donna aux militaire de l’Empire un sentiment d’unité, de patriotisme, et un sens du devoir qui persista de générations en générations pendant plus d’un millénaire. La prochaine étape était, grâce à son armée extrêmement bien entraînée, de lancer une campagne dans la jungle contre la faune locale, hostile et très dangereuse. Cette campagne visait à pacifier la zone qui accueillerai par la suite Kaas City, capitale de l’Empire. Propagande ou fait réel, les anciennes archives impériales rapportent que Vaiken aurait lui-même tué un Terentatek enragé à l’emplacement qui verrait plus tard la construction de la Citadelle Impériale, le bâtiment le plus important de Kaas City et le symbole de la puissance du Second Empire Sith.

Le Grand Moff avait maintenant assez de pouvoir pour superviser la construction de la Marine Impériale, un projet titanesque dont il savait qu’il ne verrait pas l’aboutissement de son vivant. Probablement par manque de personnel, il dut utiliser ses troupes comme main d’œuvre. Répartissant les soldats entre l’ingénierie, l’exploitation minière et la fabrication, le processus de création de la Marine Impériale pu commencer ; et d’après ses estimations, le projet prendrait plusieurs siècles avant d’aboutir. Il posa néanmoins les bases de la puissante Flotte du Second Empire Sith en créant notamment le fleuron de la Marine Impériale : Le cuirassé de classe Pourfendeur, une véritable machine de guerre, un bijoux technologique de 800 mètres de long (ce qui était à l’époque très long. Un pourfendeur équivalait à environ dix années de collecte de ressources dans une grande colonie minière. Même si le Grand Moff savait qu’il ne vivrait pas assez longtemps pour voir la vengeance de l’Empire sur la République, celui-ci fit tout pour la rendre possible. Certaines théories à propos de Vaiken suggèrent même que ce fut lui qui fonda les très efficaces et dangereux Services Secrets Impériaux. Mais rien est sûr, et d’autres affirment qu’il s’agit d’une organisation qui découlait directement de Vitiate. Quoi qu’il en soit, le caractère revanchard de Vaiken envers la République alimenta grandement le désir de vengeance du peuple impérial. Le Grand Moff continua de servir loyalement l’Empire jusqu’à la fin de sa vie, et c’est après une carrière des plus prestigieuse qu’Odile Vaiken mourût. Il fut tué à bord d’un prototype de destroyer impérial, alors qu’il était en train de commander ce dernier lors d’une campagne militaire visant à conquérir un système alien.

 “Le Grand Moff aurait-il pu rêvé d’une meilleure fin ?”  
– Maître Gnost-Dural, dans un de ses enregistrements

Odile Vaiken est nommé Grand Moff, le premier de l’Histoire Galactique.

III – Héritage :

Bien que Vaiken ai disparu il y a plusieurs siècles, son projet et son nom ont survécus ; et ont inspirés de nombreuses générations qui ont marchés sous la bannière impériale.
– Maître Gnost-Dural, dans un de ses enregistrements

Ce serait un euphémisme de dire qu’Odile Vaiken eu un grand impact sur le développement militaire du Second Empire Sith. L’héritage du Grand Moff était tellement colossal qu’il est devenu certain que sans lui, l’Empire n’aurait pas pu prendre sa revanche sur la République seulement treize siècles après la Grande Guerre de l’Hyperespace. C’est donc environ 1 220 ans après la mort de Vaiken, que l’Armada Impériale émergea des régions inconnues, et pu enfin savourer sa vengeance dans une guerre connue aujourd’hui sous le nom de “ Grande Guerre Galactique ”. L’importance d’Odile Vaiken pour l’Empire était telle, qu’il a été fait en sorte que son nom ne soit jamais oublié. En effet, peu après sa mort, la Torche de Vaiken fut allumée dans le cœur des jungles de la sombre Dromund Kaas. Un tel privilège pour un non-Sith témoigne du respect, voire de la fascination qu’éprouvait le Second Empire envers son premier Grand Moff, dont la grandeur des faits dépassait largement le simple récit de propagande. Sa flamme éternelle était un symbole fort de l’engagement indéfectible du Second Empire pour la vengeance. Également, la station spatiale la plus importante de l’Empire fut baptisée “ Spatiodock Vaiken ” , en l’honneur de ce dernier. Cette station disposait d’un armement capable de détruire une petite lune, et sa technologie était ultraperfectionnée. De plus, la station Vaiken était à l’origine des affaires logistiques de nombreuses opérations militaires impériales, il est donc peu surprenant que le spatiodock fut nommé selon le père fondateur de l’armée impériale. Le titre de Grand Moff fut porté par plusieurs autres individus talentueux tels que Zellos, qui commanda notamment les forces impériales lors de la célèbre bataille de Bothawui ; ou bien encore Ilyan Regus, qui entra dans l’Histoire en stoppant la traîtrise de Darth Malgus. Rycus Kilran portait également fièrement le titre de Grand Moff en même temps que le surnom de « Boucher de Coruscant ». Mais aucun des Grands Moff n’eut autant d’influence qu’Odile Vaiken dans toute l’Histoire du Second Empire Sith. L’épopée de Vaiken inspira ainsi de nombreux autres impériaux.

IV – Les enregistrement de Gnost-Dural :

“L’histoire de Vaiken représente la loyauté étonnante des citoyens impériaux pour un Empire au sein duquel ils seront toujours soumis aux Sith.”
– Maître Gnost-Dural, dans un de ses enregistrements.

Peu de temps après le traité de Coruscant en 3653 BBY, le maître Jedi et archiviste Gnost-Dural reçu une mission : examiner l’Histoire Galactique au peigne fin, dans l’espoir de découvrir des indices sur les origines du Second Empire Sith et de la Grande Guerre Galactique (3681 BBY – 3653 BBY). Il fit de nombreuse recherches qu’il retranscrit dans plusieurs enregistrements. Le onzième enregistrement de Gnost-Dural étant dédié à la reconstruction de l’Empire Sith, le Jedi archiviste ne pu faire l’impasse sur Odile Vaiken, son nom ressortant de toutes les archives impériales comme étant l’architecte de l’armée de l’Empire.

Odile Vaiken supervise le développement de la flotte impériale.

Guides et encyclopédies utilisés en supplément :

– Codex du jeu vidéo “The Old Republic”
– L’Atlas
– Le Journal de Maître Gnost-Dural
– The Essential Guide to Warfare
– The Old Republic – Chronologie Galactique #11 : La Renaissance de l’Empire Sith
– The Old Republic Encyclopedia

Auteur : Crusader
Date de mise en ligne : 17/09/2020

Cette fiche a été lue 359 fois

Les commentaires sont fermés.