Skirata, Prudii

Prudii Skirata

Matricule : Null-5
Naissance : 32 BBY – Kamino
Espèce : Humain (Clone de Jango Fett)
Genre : Masculin
Taille : 1,83 mètre
Fonction : Lieutenant, ARC-Null
Affiliation : Grande Armée de la République, Clan Skirata

I – Jeunesse sur Kamino :

Né sur Kamino sous le matricule “Null-5”, Prudii était l’un des premiers clones de Jango Fett, la génération “ARC-Null”. Malheureusement, les Kaminoans estimaient qu’ils étaient beaucoup trop proches du modèle d’origine, et de fait hors de contrôle. Ce résultat ne signifiait qu’une chose : les Nulls étaient considérés comme des Invalides et allaient tout simplement être éliminés. Mais c’était sans compter sur l’apparition du mandalorien Kal Skirata. Lorsqu’il fit la rencontre des Prudii et de ses cinq jeunes frères (A’den, Ordo, Kom’rk, Mereel et Jaing), il ne put s’empêcher de les prendre sous sa protection. La première chose qu’il fit fut de leur offrir à chacun une part de gâteau uj, une confiserie que les Kaminoans ne leur auraient jamais offert, ainsi que de trouver un nom à chacun d’entre eux. Null-5 hérita ainsi du nom de Prudii, qui signifiait “ombre” dans la langue mandalorienne. Depuis ce jour, Kal fut la seule personne susceptible de pouvoir donner des ordres aux clones de classe Nulls. Il était leur seul protecteur et leur seul instructeur. Il leur apprit à se battre, leur enseigna les bases de l’assassinat, de l’anti-terrorisme, du piratage informatique, ou bien encore de l’espionnage. Mais les énormes capacités de développement et d’enregistrement des Nulls leur permirent de développer eux-mêmes très rapidement leurs propres capacités. De son côté, Prudii devint un spécialiste du sabotage des usines de fabrication de droïdes.

II – Sabotage d’une usine de droïdes :

460 jours après la bataille de Géonosis, Prudii et le clone commando Atin se rendirent sur la planète Olanet, dans le système Siskeen, afin d’infiltrer une usine de droïde séparatiste. Une fois le cerveau de l’usine atteint, il ne leur restait plus qu’à l’opérer. Prudii entra différentes données dans la console afin que les composants des droïdes construits soient légèrement modifiés, ce qui les rendraient particulièrement fragiles sur le champ de bataille, tout en faisant en sorte que le contrôle de qualité ne détecte pas l’anomalie.

Les actions de Prudii et Atin eurent un intérêt non négligeable pour la République : on estima que depuis le début de ces opérations de sabotage, le ratio de morts entre les droïdes était passé de vingt droïdes contre un soldat clone à cinquante contre un. Après cela, Prudii se rendît compte que d’après ses calculs, les armées droïdes devaient être composé de pas moins de cent-millions d’unités, ce qui était bien loin des quadrillons de droïdes annoncés par des sources inconnues. Cette remise en question des chiffres ne manqua pas de perturber grandement Prudii, mais comme d’ordinaire, il préféra envoyer les données récupérées à Kal Skirata dans un premier temps, plutôt qu’à la République. Après cela, les deux soldats se rendirent auprès de leurs frères dans l’espace Drall du secteur Corellien. Sur place ils rejoignirent Kal et Ordo. Prudii put ainsi affirmer de nouveau au sergent mandalorien que les chiffres trouvés ne correspondaient toujours pas aux estimations des services de renseignements ou de qui que ce soit d’autre.

III – Réunion de famille :

C’est environ 940 jours après la bataille de Géonosis, au cours d’une réunion de famille improvisée à bord du croiseur républicain, Le Rédempteur, que Kal Skirata prit enfin le temps d’adopter légalement tous les soldats Nulls, qu’il considérait comme ses enfants selon la coutume Mandalorienne.

Ni kyr’tail gai sa’ad, Mereel, Jaing, Kom’rk, A’den, Prudii.
– Kal Skirata faisant des Nulls ses héritiers.

Après cela, la famille se réunit de nouveau sur Coruscant afin de faire un dernier point. Au cours de leur entretien, Kal eut un moment d’absence suite à ses nombreuses réflexions intérieures, ce qui ne manqua d’ailleurs pas d’inquiéter Prudii, qui vint rapidement au chevet de son père adoptif. Mais celui-ci lui affirma que tout allait pour le mieux. 

J’essayais de réfléchir à trop de sujets avec un seul neurone […] Vous ne pouvez pas imaginer à quel point c’est dur !
– Kal Skirata essayant d’expliquer son moment d’absence avec humour.

Après cela, et tandis que le centre galactique était en proie à une ultime offensive des séparatistes, Prudii était occupé à provoquer un incident de réacteur sur la planète Birix.

IV – Retraite forcée :

C’est lors de la terrible bataille de Coruscant que le sabotage des usines de droïdes porta ses fruits. En-effet, Atin – qui avait également participé à l’unes de ses missions – s’aperçut rapidement que le blindage des droïdes était facilement destructible. Après cela, Prudii tout comme ses frères Null furent avertis que l’heure qu’ils attendaient était arrivée : ils devaient tous se préparer à évacuer avant de se retrouver dans leur refuge sur Mandalore. Malheureusement, une fois de retour sur Mandalore, Prudii et ses frères eurent le malheur de découvrir que la Jedi Etain Tur-Mukan (la compagne du commando Darman) avait été tué au cours de leur fuite sur Coruscant, par un autre Jedi durant l’exécution de l’Ordre 66. La veille de la crémation de la Jedi, Prudii participa au dernier repas en compagnie de sa famille. Alors que Kal prononçait un ultime discours, Prudii fut le premier à le saluer. Après cela, Prudii et tous les membres du clan présents ce jour-ci purent assister à la crémation d’Etain Tur-Mukan. Suite à ces événements tragiques, Prudii et ses frères passèrent leurs journées à travailler activement sur le camp. Cela ne les empêchaient pas de pratiquer certains sports tel que le bolo-ball ou le Meshgeroya (“le beau jeu” en mandalorien), dans lequel les jeunes affrontaient régulièrement les anciens. Vau décrivit même son équipe avec le nom de “Vieux Schnocks Sournois” qui affrontaient les “Jeunes Arrivistes”, lorsque lui est ses camarades marqueront un point contre leurs adversaires. Dans le même temps, son frère Jaing réussit à prendre contact avec Neuf alors encore en poste sur Coruscant, afin de l’avertir de sa future désertion. C’est ainsi qu’Ordo, Mereel, Jaing et Prudii furent envoyés sur Coruscant en compagnie de Ny Vollen pour secourir Darman et son sergent. Mais une fois sur place, tout ne se passa pas comme prévu : alors qu’il était sur le point de rejoindre leurs frères Nulls, Darman prit la décision de rester sur Coruscant, estimant qu’il serait plus à même de protéger son fils en restant infiltré au sein de l’armée impériale. Ce choix inattendu du commando compliqua toute l’opération… Neuf n’eut pas d’autre choix que de rester avec son frère, ne pouvant se résoudre à l’abandonner. Prudii, Ordo, Jaing, Mereel et Ny n’eurent pas d’autre choix que de rentrer bredouille sur Mandalore…

Liste des oeuvres :

Romans :
– La série “Republic Commando”
– “Imperial Commando : La 501ème”

Guides et encyclopédies utilisés en supplément :

– “Odds” (Insider 87)
– The Complete Star Wars Encyclopedia
– The Essential Reader’s Companion

Auteur : Absolute
Date de mise en ligne : 09/08/2020

Cette fiche a été lue 460 fois

Les commentaires sont fermés.