Dragon Krayt

Dragon Krayt

Classification : Reptile
Origine : Tatooine
Milieu de vie : Désert, montagnes
Autres espèces :
– Dragon Krayt des Canyons
Grand Dragon Krayt

Description physique : Peau verte, marron, sable, rouge, brune
Taille :
45 mètres de long
Poids : 20 tonnes
Espérance de vie : 100 années standards
Alimentation : Carnivore

I – Caractéristiques :

Si de nombreuses créatures étranges et dangereuses vécurent sur Tatooine, rares étaient celles qui purent rivaliser avec le dragon Krayt. Ces reptiles, pouvant mesurer jusqu’à 45 mètres de long et peser jusqu’à 20 tonnes, furent sans aucun doute un des plus redoutables prédateurs des déserts et des montagnes de cette planète. Les dragons Krayt existaient sous une multitude de couleur : certains étaient verts, d’autres couleur sable ou marrons. Ces animaux se divisèrent en plusieurs sous-espèces selon leur lieu et mode de vie, telles le dragon Krayt des canyons, plus petits, ou le grand dragon Krayt, un monstre gigantesque qui dépassait les cent mètres de long. Ils possédaient une puissante musculature et l’on racontait même que leurs écailles étaient aussi solides que le plus dur des métaux. Un seul coup de patte était susceptible de tuer un humain sur le coup, ou au moins de le faire voler sur une dizaine de mètres. Par ailleurs, leurs os étaient censés avoir des propriétés magiques si l’on en croit les coutumes Jawa et Tusken. Leur odorat, très développé, était assuré par leur fine langue qui collectait les odeurs pour les rediriger vers les naseaux. Leur capacité à changer de peau (dans des mues plus ou moins brunes) tout le long de leur vie et leur sang-froid poussèrent les zoologistes à les classer dans la catégorie des reptiles. Les œufs des dragons Krayt, particulièrement difficiles à récupérer, valaient une fortune. La croissance des dragons Krayt était très particulière. En effet, ils continuaient de grandir tout au long de leur vie, qui pouvait facilement s’étendre à 100 ans, mais leur force et leur vigueur ne faiblissaient jamais avec l’âge. Ainsi, il était difficile d’attendre que des dragons Krayt soient vieux pour s’en prendre à eux : ils étaient encore plus difficiles à tuer. Leur tête couverte de plaques osseuses cutanées et ornée de cinq cornes redressées en arrière leur offrait une apparence de roi plus que méritée, puisqu’ils étaient considérés comme les rois du désert. Mais leur statut ne les empêchait pas d’être parfois eux-mêmes pris en chasse : l’estomac des dragons Krayt comprenait plusieurs gésiers afin de digérer la nourriture. Mais ils ne mâchaient jamais cette dernière et préféraient avaler des galets pour qu’elles la broient à leur place grâce à la puissance des muscles de leur estomac. Un de ces galets, après avoir été longuement poli, pouvait se transformer au fil du temps en ce qui était appelé une “perle de dragon Krayt”, un pierre précieuse inestimable.

Profil : Un dragon Krayt (concept art de Ralph McQuarrie).

Ces pierres, étonnement rondes et colorées (bleues ou vertes, mais aussi noires, blanches, crémeuses ou rouges selon le spécimen et la sous-espèce), d’une beauté et d’une rareté sans égales, poussaient nombre de chasseurs et braconniers à se lancer dans des traques suicidaires. La valeur d’une de ces gemmes était telle qu’elle pouvait offrir à son propriétaire de quoi vivre dans le luxe jusqu’à la fin de ses jours. Par ailleurs, on racontait que façonnées correctement, elles pouvaient servir de cristaux pour les sabres laser. Malheureusement, peu de ceux qui se lançaient dans de telles expéditions en revenaient. Souvent, les chasseurs finissaient par être les victimes de ces créatures car elles étaient terriblement difficiles à blesser. Les Tusken avaient eux aussi un rite de passage qui consistait à chasser un dragon Krayt. Ces rituels étaient nécessaires pour éprouver leur courage et leur honneur, bien que leurs traques soient là aussi rarement une réussite. Le poison très mortel contenu dans leurs griffes (capables selon les dires de trancher du duracier) et dans leurs épines constituait lui aussi une arme redoutable pour leur défense, mais aussi une récompense de qualité pour les chasseurs victorieux. Cependant, des tribus mirent ce rituel au second plan car les dragons Krayt étaient devenus rares dans certaines régions. Le Twi’lek Bib Fortuna, pour ne citer que lui, s’en servit à maintes reprises pour faire taire des ennemis ou des rivaux. En revanche, bien que ce ne soient que des rumeurs, il existait une créature capable de faire fuir un dragon Krayt et de rivaliser avec lui : le Démon des Sables. Il est à noter que ces créatures étaient tellement solides qu’elles étaient capables de briser et d’écraser des rochers sans se blesser. Cependant, un sabre laser était à même d’entailler les dents ou la peau d’un dragon Krayt. Fait très intéressant, ces reptiles semblaient avoir un lien très spécial avec la mort : à l’instar des banthas, lorsqu’un dragon se sentait mourir, il se dirigeait vers un cimetière de dragons Krayt afin de mourir auprès des restes de ses semblables. La manière la plus efficace de tuer un dragon Krayt était de lui frapper fort sur les naseaux avec une arme afin de perforer le sinus jusqu’à son cerveau. Bien souvent, les dragons Krayt se déplaçaient et vivaient en solitaire, s’accordant une large portion de territoire chacun. Ainsi, bien que ces créatures soient féroces et extrêmement dangereuses, il était assez rare d’en croiser. Il arriva que certains étrangers ne confondent des dragons Krayt avec des raivors, d’autres créatures reptiliennes natives de Tatooine. Néanmoins, quelqu’un de familier avec les raivors ne pouvait pas les confondre.

Un dragon Krayt.
(image extraite de “The New Essential Guide to Alien Species”)

II – Mode de vie et place dans la galaxie :

Selon certains xénobiologistes, les dragons Krayt seraient les descendants primitifs et dégénérés des Duinuogwuin (“dragons célestes”), un peuple intelligent et très mystérieux dont l’histoire remonte à des temps immémoriaux. Selon d’autres, ils seraient simplement les cousins des dragons Kell, redoutables reptiles qui vivaient majoritairement sur Ruusan (bien que leur origine soit inconnue). La vivacité et la force des dragons Krayt en faisaient de redoutables prédateurs. Il arrivait que ces créatures se nourrissent de nombreux animaux dans la Mer des Dunes de Tatooine (quand ce n’était pas des Tusken ou des colons imprudents) comme les Eopies ou les Dewbacks, mais leur mets le plus courant restait sans doute le bantha. Cependant, certaines contraintes physiques telles que leur vision médiocre (qui leur faisait parfois confondre des ombres avec des proies) ou leur mauvaise endurance limitaient leurs capacités de chasse. En ce qui concerne leur période d’accouplement, les chercheurs s’accordaient à dire que leur point culminant correspondait à l’apogée des chaleurs planétaires durant l’été. Parfois, il arrivait même que certains spécimens succombent à la montée des températures, ces dernières réchauffant inhabituellement leur sang froid. Il était de notoriété publique qu’à cette période, les dragons Krayt soient encore plus dangereux et nerveux qu’en temps normal. Certains spécimens devenaient alors frénétiques et provoquaient de terribles carnages. C’est durant cette saison des amours que l’on pouvait entendre, à travers les montagnes et les canyons, une multitude de hurlements qui terrifiaient aussi bien les aventuriers que les chasseurs ou les Tusken. Au cours de la Guerre Froide, une organisation criminelle nommée “Le Gang des Krayts” sévissait dans le Secteur Corellien de Nar Shaddaa. A la même période, une région située dans la Mer des Dunes appelée “Le Cimetière des Dragons Krayt”, était un endroit où il était possible de trouver de nombreux ossements gigantesques de dragons Krayt. Au cours de l’année 32 BBY, le maître Jedi Ki-Adi Mundi fut envoyé sur Tatooine afin de retrouver la trace de Sharad Hett, un autre maître Jedi porté disparu. Au cours de ses recherches, il se retrouva dans une grotte où il découvrit plusieurs œufs de dragons Krayt… et leur mère. La créature, qui pensait sa couvée menacée, se rua sur Mundi. Afin d’occuper le dragon Krayt, Mundi projeta ses œufs avec la Force, et la créature se précipita pour les récupérer avant de retourner à l’attaque. Par chance, Sharad Hett, qui accompagnait son fils A’Sharad pour son rite d’initiation, furent présents sur place pour l’aider à combattre le dragon. Comme le souhaitait la tradition Tusken, A’Sharad qui porta le coup final, seul face au dragon, avec son bâton gaderffii. En 20 BBY, le chirurgien Jos Vondar compara la musique que jouait son camarade Zan Yant à un accouplement de dragons Krayt. En 5 BBY, Luke Skywalker et son ami Windy Starkiller partirent chasser le rat-womp dans les étendues sauvages de Tatooine. Lorsqu’ils décidèrent de camper pour échapper à une tempête, ils se retrouvèrent face à un dragon Krayt, qui ne tarda pas à les attaquer. La créature repoussa les quelques tirs de carabine de Luke sans broncher et dévora leur monture, un dewback qu’ils appelaient Huey. Apeurés et recroquevillés derrière un amas rocheux, ce fut Obi-Wan Kenobi qui leur sauva la vie, en apprivoisant l’esprit de la créature et en la faisant s’endormir.

Aux alentours de 1 BBY, l’Humaine Dusque Mistflier et l’Ithorien Tendau Nandon découvrirent, par l’intermédiaire d’un Mon Calamari appelé Ackli, l’emplacement d’un cimetière de dragons Krayt de canyons. Les deux scientifiques purent observer trois dragons Krayt (bien qu’il ne soit pas précisé de quelle espèce il s’agissait), deux adultes et un jeune. Lorsqu’ils pénétrèrent dans la grotte qui servait de cimetière, Dusque et Tendau se retrouvèrent au beau milieu d’ossements et de carcasses qui appartenaient à des centaines de spécimens. Dusque ramassa finalement une perle de dragon Krayt, parfaitement lisse et de couleur crémeuse, avant de la lâcher subitement… Elle venait de trouver un trésor bien plus important : un œuf de dragon Krayt. En 0 BBY, lorsque Luke s’aventura dans les canyons à la recherche de son tout nouveau droïde R2-D2, il fut attaqué par un groupe de pillards Tusken. Obi-Wan Kenobi imita alors un cri de dragon Krayt afin de les faire fuir et le sauver. Deux semaines après la bataille de Yavin, le Muun Nal Kenuun fit appel à l’Empire pour récolter la prime de Han Solo et Tobin Elad. Il les piégea dans son propre bureau sur Muunilinst, les faisant arrêter par quatre stormtroopers. Afin de les sauver, Leia Organa s’empara du très jeune dragon Krayt de Kenuun – qui mesurait moins d’un mètre – et l’amena dans le bureau du Muun, enchainé par un collier doré et blaster braqué sur sa tête. Kenuun, qui ne souhaitait pas perdre la perle de dragon Krayt qui se développait dans la petite créature, négocia la prime de Solo et Elad contre l’intégrité du dragon Krayt. Très peu de temps après, Leia Organa Solo parvint à abattre un dragon Krayt sur Tatooine en tirant droit dans sa cavité nasale, comme lui avait conseillé Luke. Le tir atteignit le cerveau et le dragon eut à peine le temps de se cabrer pour retomber mort sur le sable. Lorsque le récent escadron Rogue, mené par Luke, vint s’entraîner dans le ciel de la Mer des Dunes, ils survolèrent plusieurs immenses squelettes de dragons Krayt. Aux alentours de 3.5 ABY, lorsque Boba tenta de ramener Han Solo en carbonite à Jabba, il fut contraint d’affronter d’autres chasseurs de primes, les impériaux, et un dragon Krayt – plutôt de petite taille – à la peau rouge. Heureusement pour lui, Boba parvint à l’abattre après quelques tirs bien placés. En 4 ABY, Jabba avait émit le souhait de construire un grandiose amphithéâtre près de son palais, afin de faire s’affronter un dragon Krayt avec son rancor Pateesa, au grand désarroi de son gardien Malakili, qui avait beaucoup d’affection pour le rancor. Malheureusement, Pateesa fut tué par Luke Skywalker au sein du palais de Jabba. De toute manière, le Hutt n’était pas parvenu à faire capturer un dragon Krayt dans les temps. C’est pour avoir empêché le duel de Pateesa contre le dragon Krayt que Jabba, fou de rage, conduisit le Jedi à la fosse de Carkoon.

Dusque Mistflier et Tendau Nandon face à un dragon Krayt.
(image extraite de “Pearls in the Sand” – Star Wars Insider 74)

Rien de tel qu’un beuglement de Krayt pour leur décoller les bandelettes.
– Orrin Gault à Obi-Wan “Ben” Kenobi à propos des Tuskens.

La nuit qui suivit la mort de Jabba, la danseuse esclave Askajienne Yarna d’al’ Gargan décida de fuir le palais pour quitter Tatooine avec ses enfants, retenus prisonniers dans un complexe de Jabba. Elle s’associa à un chasseur Geranite du nom de Doallyn, qui avait besoin d’une cartouche de hydron-trois (un gaz nécessaire aux Geranites pour respirer), également stockés dans le complexe de Jabba. En route vers Mos Eisley, ils échouèrent accidentellement leur speeder près d’un dragon Krayt endormi. Le dragon blessa grièvement Yarna, mais fut abattu par Doallyn, qui parvint à placer plusieurs tirs dans sa cavité nasale. Doallyn récupéra les perles présentes dans l’estomac de la créature, mais fut assommé par la queue du dragon Krayt, qui se contracta par réflexe lorsqu’il voulu en découper un morceau comme trophée. Doallyn fut alors privé d’hydron-trois et condamné à mort, mais Yarna le ramena jusqu’à Mos Eisley pour l’y faire soigner. Pour payer les soins, elle vendit ses plus précieux bijoux, qu’elle comptait utiliser pour racheter ses enfants. En remerciement, Doallyn racheta les enfants de Yarna en échange des perles qu’il avait acquis. En 9 ABY, en pleine campagne de Thrawn, Luke et Mara Jade furent contraints de se déplacer à pied dans les immenses forêts de Myrkr. Au cours d’un affrontement avec un vornskr, Luke sauva la vie de Mara Jade en hurlant à la façon d’un dragon Krayt, ce qui fit fuir l’animal qui jusqu’alors menaçait de planter ses dents sur la jeune femme. Par ailleurs, ils avaient plus tendance à se terrer dans des cavernes et à ne sortir que rarement (pour chasser ou se reproduire) et ne représentaient – en général – pas une menace pour les populations. Les dragons Krayt occupèrent longtemps une place importante dans le folklore galactique. Ils eurent même droit à un holo-film intitulé “Luke Skywalker and the Dragons of Tatooine“. Cette œuvre nous décrit les dragons Krayt comme pouvant cracher du feu, mais bien entendu, ces créatures n’en furent jamais capables. Comme dit plus haut, les Tusken et les Jawa pensaient que les os des dragons Krayt avaient des vertus magiques. En effet, ces animaux étaient tenus en haute estime par ces peuples. Ils voyaient en eux une sorte d’esprit surpuissant qui était à craindre et à respecter. Les Jawas assez courageux pour acquérir des os de dragons Krayt étaient tenus en haute estime par leurs semblables. Sur le monde de Nyemari, dans les quartiers éloignés du centre-ville d’Anem, il était possible de trouver de nombreux produits exotiques sur le marché, dont des sacoches en peau de dragon Krayt. Dans sa jeunesse, Owen Lars était connu pour porter des bottes en peau de Krayt.

À partir des crânes de dragons Krayt, les Tusken fabriquaient des sacs à dos à l’apparence étrange et parfois effrayante. Il était normal qu’en tant que puissants chasseurs, les dragons Krayt soient vénérés par les Tusken. Le premier rituel de maturité, qui préparait les jeunes mâles Tusken à passer à l’âge adulte, consistait à les lâcher dans le désert. Là, ils devaient aller chasser un dragon Krayt, et ne seraient pas considérés comme des hommes par leur tribu avant d’avoir triomphé de l’un d’eux. Les dragons Krayt fascinent de nombreuses personnes à travers la galaxie. Les musées ouverts au public aident les populations à mieux comprendre ces créatures. Dans le musée de Bestine, qui contrairement à ce que laisse sous-entendre son nom, n’était pas situé sur Bestine mais sur Tatooine, possédait une peinture représentant un squelette de dragon Krayt. En revanche, le Musée des Sciences de Corellia possédait deux squelettes géants. La forme V des arts du maniement du sabre laser, le Djem So, signifiait “La Voie du Dragon Krayt“. Ce nom renvoyait sans aucun doute à la puissance et à la férocité employées par les utilisateurs de cette forme de combat. Mais les dragons Krayt avaient également le droit à une mention dans l’art du Teräs Käsi. En effet, une des techniques de combat de ce célèbre art martial était nommée “le Krayt Endormi“. Le Nautolan Eaden Vrill en était un des utilisateurs connus peu avant la bataille de Yavin. Au cours de l’année 14 ABY, on pouvait trouver un établissement public du nom de “cantina Krayt“. C’est dans cette cantina que Kyle Katarn tenta d’obtenir des informations au sujet des Disciples de Ragnos. En 22 ABY, les très jeunes Anakin Solo et Tahiri Veila furent contraints d’affronter un dragon Krayt lors d’une épreuve tusken qui consistait à retrouver parcourir le désert de Tatooine pour atteindre un campement. Le dragon blessa Anakin et l’emmena jusqu’à sa tanière. Tahiri parvint cependant à faire libérer son ami et ensemble, ils usèrent de la Force pour faire tomber un amas rocheux sur la queue de la créature, l’empêchant ainsi de les poursuivre. Finalement, les deux initiés Jedi furent en mesure de semer le dragon Krayt, et de rejoindre le village Tusken quelques jours plus tard.  En rapport sans doute avec leur férocité et leur toute-puissance sur Tatooine, A’Sharad Hett, un Jedi Humain ayant fait partie d’un clan de Tuskens (tout comme son père), choisit le nom de Dark Krayt lors de son avènement en tant que Seigneur Noir des Sith.

Un dragon Krayt s’en prend à Tahiri Veila et Anakin Solo.
(image extraite de “Junior Jedi Knights 3 : Promises“)

Liste des autres espèces de dragon Krayt :

Sous-espèceMonde habitéMilieu de vie
Dragon Krayt des canyonsTatooineCanyons
Grand dragon KraytTatooineDésert (Mer des dunes)

Liste des œuvres :

– “Un Nouvel Espoir” (cri imité)

Romans :
– “Dark Plagueis”
– “Dark Maul : l’Ombre du Chasseur”
– “Republic Commando : Contact Zéro”
– “Boba Fett tome 3 : Maze of Deception”
– “Boba Fett tome 4 : Hunted”
– “Point de Rupture”
– “MedStar I : Chirurgiens de l’Espace”
– “Yoda : Sombre Rencontre”
– “Kenobi”
– “Le Gambit du Hutt”
– “Le Pouvoir de la Force”
– “Shadow Games” (technique du Krayt endormi)
– “Un Nouvel Espoir” (cri imité)
– “La Biographie de Luke Skywalker”
– “La Biographie d’Obi-Wan Kenobi”
– “Force Rebelle tome 1: La Cible”
– “Force Rebelle tome 2 : Otage”
– “Force Rebelle tome 3 : Renégat”
– “Force Rebelle tome 6 : Soulèvement”
– “X-Wing tome 4 : La Guerre du Bacta”
– “Le Fantôme de Tatooine”
– “La Croisade Noire du Jedi Fou tome 1 : L’Héritier de l’Empire”
– “La Croisade Noire du Jedi Fou tome 3 : L’Ultime Commandement” (“dragons de Tatooine”)
– “L’Académie Jedi tome 1 : La Quête des Jedi”
– “Les Jeunes Chevaliers Jedi tome 7 : Le coeur d’Alderaan”
– “Junior Jedi Knights tome 3 : Promises”
– “Junior Jedi Knights tome 4 : Anakin’s Quest”
– “Le Nouvel Ordre Jedi 8 : L’aurore de la victoire 2 – Renaissance”
– “Le Nouvel Ordre Jedi tome 13 : Le Traître”
– “Le Nouvel Ordre Jedi tome 14 : La Voie du Destin”
– Le Nouvel Ordre Jedi 15 : L’Hérétique de la Force 1 – Les vestiges de l’Empire”
– “Le Destin des Jedi tome 8 : Ascension”

BD/Comics :
– “L’Ordre Jedi tome 3 : Outlander”
– “Battle of the Bounty Hunters”
– “Nouvelle République tome 2 : Union”

Jeux vidéos :
– “Knights of the Old Republic”
– “The Old Republic” (squelette)

– “Star Wars : Galactic Battlegrounds”

– “Star Wars Galaxies : An Empire Divided”
– “Rogue Squadron II : Rogue Leader” (squelette)
– “Jedi Knight III : Jedi Academy” (cantina Krayt)

Nouvelles :
– “Adventure in Beggar’s Canyon”
– “Sandbound on Tatooine”
– “A Boy and His Monster : The Rancor Keeper’s Tale”
– “Skin Deep : The Fat Dancer’s Tale”
– “Firestorm”

Databank (Legends) :
– Krayt Dragon

Guides et encyclopédies utilisés en supplément :

– A Guide to the Star Wars Universe
– Dark Empire Sourcebook
– Galaxy Guide 1 : A New Hope
– Galaxy Guide 1 : A New Hope, Second Edition
– Galaxy Guide 4 : Alien Races
– Galaxy Guide 4 : Alien Races, Second Edition
– Galaxy Guide 5 : Return of the Jedi
– Galaxy Guide 5 : Return of the Jedi, Second Edition
– Galaxy Guide 7 : Mos Eisley
– La Campagne Darkstryder
– Le Bestiaire
– Le Livre des Sith
– Le Manuel du Jedi
– “Life According to Meelo” sur Wizards.com
– “Pearls in the Sand” (Insider 74)

– Secrets of Tatooine
– Star Wars Sourcebook, Second Edition
– Star Wars Technical Journal of the Planet Tatooine
– Star Wars: The Old Republic Encyclopedia
– Star Wars : The Roleplaying Game
– The Complete Star Wars Encyclopedia
– The Essential Reader’s Companion
– The Illustrated Star Wars Universe
– The Jedi Academy Sourcebook
– The Movie Trilogy Sourcebook
– “The Raivor” sur StarWars.com
– The Star Wars Sourcebook
– Threats of the Galaxy
– Ultimate Adversaries

Auteur : Ismir Tinùviel
Date de mise en ligne : 13/01/2020

Cette fiche a été lue 550 fois

Les commentaires sont fermés.