Portail de Dathomir

Portail de Dathomir

Lieu : Dathomir – Temple stellaire de Dathomir, Chambre de l’Étoile
Date de construction : Avant 100.000 BBY
Date de destruction : 31 BBY

Constructeurs : Kwa
Affiliation : Domaines kwas, Pouvoir cosmique (la Force)

I – L’Ère des Kwa :

Les portails d’infini, construits à partir d’avant 100.000 BBY par les Kwa, une espèce de reptiles bleus sauriens native de Dathomir, étaient des ouvertures dans l’espace-temps fonctionnant grâce à la Force. Ils pouvaient téléporter instantanément d’un bout à l’autre de la Galaxies, ou bien lancer des vagues d’énergie destructrices appelées “ondes d’infini sur des distances similaires Le portail d’infini de Dathomir, qui était le principal – soit la source des autres – fut le premier à être construit. C’était un portail primal, on pouvait donc effectuer un voyage à partir du portail dathomirien sans qu’il n’y ait de portail d’infini à l’arrivée. Il était renfermé dans la Chambre de l’Étoile, une structure en pierre aux murs très épais et avec une forme proche du pavé. Pour installer ce portail d’infini, les Kwa avaient fait en sorte de contenir le pouvoir cosmique (la Force) dans la Chambre de l’Étoile, qui protégeait le portail des intrus. Cependant, un mur pouvait s’ouvrir et former un accès à l’intérieur et donc au portail d’infini. À l’endroit de cette ouverture, l’on pouvait détecter des particules stellaires signalant la présence du portail. La Chambre était située au-dessous du temple stellaire de Dathomir, lui-même situé sur une plaine surplombée par le territoire qu’occupait le Clan de la Montagne Chantante, au nord-ouest de celui-ci. Le portail, de forme sphérique, était marqué par des hexagones sur sa surface bleue. De plus, on pouvait maîtriser la puissance de ce portail grâce à la station de contrôle stellaire, qui creusait comme un sillon à la surface de la sphère. Vers 27.700, les Kwa furent exterminés par les Rakata, puis dégénérèrent. Selon les écrits de Mère Talzin dans “Pouvoir Sauvage”, leurs portails d’infini avaient abîmé Dathomir et y avaient créé des vides contre-nature, fâchant les esprits – une notion des croyances des Sœurs de la Nuit se rapprochant de celle de la Force – qui avaient donc sommé les Rakata d’exterminer les Kwa, puis avaient fait dégénérer ces derniers. Lorsque les Kwa dégénérèrent, ils scellèrent les puits d’accès aux chambres du temple stellaire de Dathomir, dont la Chambre de l’Étoile, contraignant ainsi l’accès au portail principal aux intrus.

Profil : La station de contrôle du portail de Dathomir (image extraite de “Jedi tome 5 : Au bout de l’Infini“).

Il me raconte l’histoire de ses ancêtres… les Kwa. Comment ils contenaient le pouvoir du cosmos dans une chambre souterraine, et s’en servaient comme portail stellaire. Le pouvoir était contrôlé par un temple stellaire à la surface.
– Quinlan Vos, communiquant avec un Kwi, descendant des Kwa, grâce au don de psychométrie.

II – L’Ère Républicaine :

En 31 BBY, les Sœurs de la Nuit du clan de Zalem cherchèrent à activer le portail d’infini dathomiri, en dépit du fait que Dathomir pourrait s’effondrer sur elle-même en absorbant tous les astres avoisinants, à cause du dispositif de sécurité. En l’activant, elles déclenchèrent un dispositif de sécurité qui désactiva le portail et déclencha une onde d’infini qui se propagea telle une marée incontrôlable dans le secteur Quelli ; où elle provoqua une distorsion stellaire, empêchant la navigation dans le secteur. De plus, dans ce secteur, la planète Ova fut consumée par l’onde. Avant sa destruction, les Jedi purent observer que sur le temple stellaire d’Ova, des glyphes indiquaient Dathomir comme source initiale de l’onde d’infini. Continuant leurs tentatives de contrôler le portail d’infini dathomiri, les sorcières essayèrent, pour éviter le dispositif de sécurité du temple stellaire, de passer par au-dessous de celui-ci pour rejoindre la Chambre de l’Étoile dans laquelle se situait le portail d’infini. Elles firent plusieurs tentatives, et seule la dernière s’avéra concluante. Durant celle-ci, un groupe de Sœurs de la Nuit dirigé par Zalem pénétra au-dessous du temple stellaire dathomirien grâce à une machine à creuser volante. Un autre de ces vaisseaux, piloté par la sorcière Vonya, accompagnait le vaisseau de Zalem. Les sorcières suivaient une machine pilotée par le Givin Yag Shushin avec à son bord le Jedi Quinlan Vos – envoyé en mission par l’ordre Jedi pour arrêter Zalem – et la sorcière Ros Lai, la fille de Zalem. Yag et Quinlan souhaitaient arrêter la Matriarche pour qu’elle ne puisse pas activer le portail de l’infini, tandis que Ros Lai voulait activer le portail à la place de Zalem, et la tuer. Après avoir tiré sur le vaisseau de Vos et le croyant détruit, Vonya en avertit Zalem, qui lui donna rendez-vous devant la Chambre de l’Étoile. Les Sœurs de la Nuit arrivées devant le mur où elles avaient déjà foré durant leur précédente expédition, elles recommencèrent à y forer. Un accès à la Chambre de l’Étoile finit par s’ouvrir latéralement, laissant aux sorcières le passage vers le portail d’infini. Le vaisseau piloté par Yag, qui n’avait en fait pas été détruit, réussit aussi à passer juste avant que l’ouverture se referme. Tandis que Vonya tuait Yag et que Vos prenait le contrôle du vaisseau, détruisant celui de Vonya, Zalem pénétra le portail d’infini, en s’arrimant à la station de contrôle stellaire.

Elle tenta d’envoyer une onde d’infini vers Coruscant, pour la détruire en même temps que les Jedi. Pour activer le système, elle était accompagnée d’un Kwi, car dans les chambres d’activation, il y avait des empreintes pour les mains droites des Kwa… et le code génétique des Kwi ne différait que peu du leur. L’on avait disposé des électrodes dans le cerveau découvert du Kwi, et Zalem lui envoya une décharge pour qu’il pose sa patte sur le capteur dédié. L’onde fut envoyé mais le Kwi finit par mourir. Le vaisseau de Vos arriva, et pour pouvoir pénétrer dans la station, Ros Lai fit mine de l’avoir capturé. Pour faire croire qu’elle était du côté de sa mère, elle tua Vos… qui en réalité n’était qu’une illusion. Le vrai Vos arriva devant la Matriarche, mais il était trop tard ; Ros Lai se vengea de son père en assassinant Zalem, qui s’était débarrassé de lui lorsqu’elle n’avait plus eu besoin de lui. Malheureusement, Ros Lai n’avait pas résisté à l’appel du Côté Obscur, et en remplaçant sa mère en tant que chef des sorcières, elle conserva aussi sa volonté d’exterminer les Jedi et Coruscant. Logiquement, elle entama donc un duel avec Quinlan Vos. Durant leur combat, Vos toucha un mur parcouru de symboles spéciaux gravés dans la pierre, et dans lesquels on voyait un fluide : l’énergie des Kwa. Celle-ci permit à Vos d’activer les antiques pièges dressés par les reptiles sauriens, des cristaux qui tuèrent toutes les Sœurs de la Nuit présentent dans la pièce, hormis Ros Lai qui évita les rayons. Mais Vos toucha à nouveau le mur, et lança cette fois un rayon seulement paralysant, qui fit mouche. L’énergie des Kwa, dont il était maintenant imprégné en plus de son rôle de gardien du temple, lui permit d’inverser la trajectoire de l’onde d’infini. Il s’enfuit avec Ros Lai à temps avant que l’onde d’infini ne détruise son origine, le portail d’infini, de même que le temple stellaire de Dathomir. Avec la destruction du portail principal, tous les autres portails d’infini de la galaxie s’étaient “endormis”, c’est-à-dire qu’ils n’avaient plus d’énergie. Ceci montrait bien que le portail dathomirien était la source des autres.

Cette explosion forma la Plaine de l’Infini, sur laquelle reposait les ruines du temple stellaire et ce qu’il abritait. Suite à cela, les Sorcières du Clan de la Montagne Chantante, dont le territoire surplombait la Plaine de l’Infini, devinrent les gardiennes des ruines, bien qu’elles les évitaient à cause de leur dangerosité. La Zabrak nommée Magash Drashi, lieutenant de la Matriarche Augwynne Djo, aimait venir sur les ruines de la Plaine d’Infini pour s’imprégner de l’étrange atmosphère qui y régnait, entre autres. En 18 BBY, des Céphalons – une espèce à l’esprit très développé percevant quatre dimensions – contactèrent par l’esprit le Jedi Jax Pavan. Leurs paroles étaient très vagues pour l’esprit d’un humain, et quand ils dirent à Pavan de “chercher les Sœurs”, celui-ci parvint à la conclusion qu’ils parlaient des Sœurs de la Nuit dathomiriennes. Il se rendit donc sur Dathomir. Lorsqu’il survola la Plaine de l’Infini, l’holocron Sith de Darth Ramage, niché dans son manteau, résonna en réaction à l’énergie émanant des vestiges du portail d’infini. Il expliqua plus tard à Augwynne Djo, la chef du Clan de la Montagne Chantante, qu’il était venu chercher une arme ou une stratégie dont il pourrait se servir contre le Seigneur Noir des Sith Darth Vader ; et il pensait qu’elle pourrait avoir un lien avec les ruines de la Plaine de l’Infini. Il sentait une énergie résiduelle, des courants dans la Force qui le poussaient à visiter les ruines. Il demanda à la cheffe de Clan la permission de visiter les ruines. Augwynne accepta à la condition que Pavan soit accompagné par un membre du Clan, les ruines étant dangereuses. Magash se proposa, souhaitant notamment apprendre des choses utiles à son clan dans les ruines. Djo expliqua qu’au coucher de soleil, la température baisserait et les ruines deviendraient dangereuses. Étant donné qu’il était midi passé, Jax Pavan et Magash partirent tout de suite. Lorsqu’ils arrivèrent au niveau des ruines, un paysage désolé s’étendit en contrebas des aventuriers : l’explosion du temple et du portail avaient créé de profondes ouvertures dans la pierre, desquelles s’élevaient vapeur et fumée. Pavan tenta d’user de son holocron Sith tel une boussole. Cependant, même s’il réagissait aux fluctuations du lieu, l’holocron n’indiquait pas à Jax Pavan où chercher. C’est alors qu’une illusion l’atteignit, elle le mena en plein milieu des ruines du temple, sur un socle plat artificiel. Il vit des fragments de pierre noire luisante. Sur ceux-ci avaient été gravés des symboles. Pavan se demanda si les énergies et le temps étaient instables dans ces ruines. Le temple stellaire bouillonnait d’énergies, celles qui avaient alimenté le portail d’infini et été utilisées au service du Côté Obscur par les sorcières. Finalement, Jax Pavan réussit à trouver le moyen d’ouvrir l’holocron, dans ces ruines. Le sang, beaucoup de sang. Il coopéra avec des sorcières afin d’avoir assez de sang, et accéda au grand savoir que contenait l’holocron. Celui-ci lui permit notamment d’influencer – et de mieux comprendre – le temps.

En 12 ABY, l’émissaire impérial Sigith Ranth vint sur Dathomir pour enquêter sur le portail d’infini. En effet, les impériaux voulaient utiliser le pouvoir des ondes de l’infini contre la Nouvelle République. Malheureusement pour eux, ils s’aperçurent qu’il ne restait rien de la chambre de contrôle du portail.

III – En savoir plus – Incohérences :

  • Dans “Le Livre des Sith“, il est mentionné la présence d’un portail d’infini au Nid d’aigle de Korotas, sur Dathomir. Cependant, il n’est pas précisé s’il s’agit du même portail que celui dont parle cet article, et aucune autre source ne parle du “Nid d’aigle de Korotas”. Nous avons donc choisi d’en faire un autre article.

La destruction du portail de Dathomir.
(image extraite de “Jedi tome 5 : Au bout de l’Infini“).

Liste des œuvres :

Romans :
– “Le Dernier Jedi”

BD/Comics :
– “Jedi tome 5 : Au bout de l’infini”

Nouvelles :
– “Nightsaber” sur Wizards.com

Guides et encyclopédies utilisés en supplément :

– Geonosis and the Outer Rim Worlds (entrée “Dathomir”)
– Jedi vs. Sith : The Essential Guide to the Force (“Part Five : Others Force-Using Organizations”)
– Le Livre des Sith (partie “Pouvoir Sauvage : L’Histoire de Dathomir”)
– The Comics Companion (entrée “Infinity’s End”)
– The Complete Star Wars Encyclopedia (entrées “Dathomir” ; “Infinity Gate” ; “Ova” ; “Star Chamber” ; “Vos, Quinlan” ; “Zalem”)
– The New Essential Guide to Characters (entrée “Quinlan Vos”)
– The Official Star Wars Fact File 139 (“DAT1-2, Dathomir”)

Auteur : Bautruch Farine
Date de mise en ligne : 03/08/2021

Cette fiche a été lue 59 fois

Les commentaires sont fermés.