Skal’nas

Skal’nas

Espèce : Rakata
Genre : Masculin
Naissance : Inconnue
Mort : 25.792 BBY – Tython

Apparence :
– Peau marron
– Yeux dorés

Fonction : Prêdeur
Affiliation : Empire Infini
Arme : Sabre force (lame orangée)
Vaisseau : Le Ravageur

Skal’nas était un mâle Rakata qui occupait le poste de prêdeur au sein de l’Empire Infini. Il disposait de sa propre base sur la planète forteresse des Rakata, Byss. Skal’nas disposait également de son propre Limier de Force, en la personne de Trill, offert par son subordonné Tul’kar. En 25.792 BBY, il était dans sa forteresse lorsque la planète Tatooine fut conquise par les forces Rakatas, dirigées par Tul’kar. Aussitôt, il contacta Tul’kar par l’intermédiaire de son espion Ore’mun (qui surveillait Tul’kar car il le pensait trop ambitieux à son goût), et lui demanda de revenir sur Byss. Quelque temps plus tard, son subordonné se présenta devant lui avec son limier Xesh, au sein de la salle du trône, où siégeait Skal’nas. Tul’kar salua ce dernier en “omettant” son titre. Skal’nas  rectifia cette erreur, tout en omettant lui aussi le titre de son interlocuteur. Une réelle compétition et un vrai jeu de pouvoir existaient bien entre les deux Rakata. Tul’kar demanda finalement pourquoi Skal’nas avait requis sa présence alors qu’il avait tant de choses à faire sur Tatooine. C’était sa conquête et elle lui revenait de droit. Skal’nas le corrigea de suite : c’était la présence de son limier de Force Xesh, et non la sienne, qu’il avait requis. Il expliqua que son propre limier, Trill, avait détecté la présence d’un monde puissant dans le Noyau Profond, sans pour autant parvenir à le localiser précisément. Skal’nas demanda donc à Xesh s’il pouvait trouver cette mystérieuse planète. Xesh rétorqua que cela n’était impossible que pour Trill… A ces mots, Trill se jeta sur son rival. Après quelques coups échangés, Xesh parvint à maîtriser son adversaire et alors qu’il s’apprêtait à porter le coup de grâce, Skal’nas les interrompit. Il expliqua que le duel ne pouvait pas être à mort, car celui-ci n’était pas formel. Au grand regret de Tul’kar bien entendu, qui avait espéré voir son esclave prouver qu’il était le plus fort. Skal’nas demanda des précisions à Xesh quant à la méthode qu’il emploierait pour trouver ce monde. Tul’kar n’oublia pas de rappeler le protocole à son supérieur : si son limier finissait par trouver la planète, selon leurs lois, celle-ci devrait lui revenir. Skal’nas lui promit que les règles seraient évidemment respectées. Xesh trouverait ce monde, et les Rakatas pourraient le dévorer. Xesh utilisa ses dons, et sous l’influence d’instruments Rakatas, parvint à localiser ce monde. Tul’kar et Xesh se mirent donc en route à bord du Dévoreur. Quelques jours plus tard, la balise chargée de les localiser ne donna plus aucun signe de fonctionnement. De ce fait, Skal’nas n’eut d’autre choix que d’envoyer son propre limier à la recherche de Xesh, afin de découvrir la position de cette mystérieuse planète où la Force y était particulièrement puissante.

Profil : Skal’nas (image extraite de “La Genèse des Jedi tome 3 : La Guerre de la Force“).

Néanmoins, il fit remarquer à Trill qu’il était intolérable qu’elle ne puisse pas trouver cette planète et qu’il devrait plutôt se contenter de la faire vider et de la servir à table… Des semaines plus tard, après avoir retrouvé la trace de Xesh mais également celle de la planète Tython, elle put faire son rapport à son maître. Elle l’informa que Xesh était le seul survivant du vaisseau de Tul’kar, et que des êtres nommés “Je’daii” étaient chargés de protéger ce monde, le plus riche en Force qu’elle n’ait jamais pu ressentir. C’est d’ailleurs au cours de ce rapport qu’il sera fait mention de la trahison de Xesh vis-à-vis de Tul’kar, le Limier était en réalité devenu l’espion du prêdeur Rakata. En effet, ce dernier avait réalisé un blocage mental sur l’esprit de Xesh qui perturbait sa mémoire. Après avoir entendu le rapport de son Limier, Skal’nas donna l’ordre à ses troupes de se préparer au combat, ils partaient en guerre. Les hordes de déchiqueteurs furent donc envoyées sur le système de Tython et notamment sur la planète Shikaakwa. Mais quelques instants seulement après leur arrivée, les Je’daii étaient d’ores et déjà prêt à les repousser. La sous-prêdrice Ceh’let, chargée de l’assaut, s’empressa de contacter son supérieur pour lui faire un rapport des plus déconcertants : leurs supposées victimes avaient cerné ses troupes au milieu des marécages. Son avancé stoppée, et ses troupes réduites de moitié, elle défia Skal’nas de transformer cet inévitable échec en une victoire. Skal’nas répondit qu’il existait différents types de victoires et qu’ils finiraient par épuiser les Je’daii avec le temps. Mais en attendant, ils devaient se replier sur leur base de Ska Gora. Une fois sur place, Ceh’let ne manqua pas de réprimander son supérieur. En effet, elle exigeait d’avoir des informations quant à leur présence dans ce monde isolé. Skal’nas leur avait promis un trésor et une conquête glorieuse, pourquoi n’était-il pas plus précis ? Et comment se faisait-il que les Je’daii, ces êtres pourtant inférieurs, pouvaient se jouer ainsi des Rakatas ? Comment pouvaient-ils anticiper chacune de leurs attaques ? Était-il possible qu’un traitre se trouve parmi eux ? Elle n’hésita pas à demander directement à Skal’nas s’il était ce traître qui informait leurs ennemis. Skal’nas lui demanda alors si cette accusation constituait un défi qu’elle lançait à son autorité. Ceh’let rétorqua qu’elle ne voyait pas de quelle autorité il parlait. Alors, le prêdeur se leva de son trône et lui expliqua qu’il n’était pas un traître. Il était reconnaissant que son interlocutrice avait fait preuve d’énormément de courage en s’adressant à lui. Ensuite, il lui avoua la raison de leur présence dans ce système : il pensait que les Rakatas n’allaient pas tarder à perdre leur lien avec la Force… Ceh’let n’en crû pas un mot, tout cela était pour elle absurde et impossible. Mais Skal’nas insista, expliquant qu’ils avaient désormais pris l’habitude de se reposer sur leurs esclaves pour utiliser la Force, et qu’ils ne s’exerçaient que trop rarement. Il avoua que la Force était encore puissante en eux, mais ce lien finirait inévitablement par se ternir. Il lui rappela également que leurs légendes parlent d’un monde si riche dans la Force qu’il leur apporterait le renouveau. Sur ce monde se trouverait une porte de l’infini, un passage autrefois emprunté par les anciens Rakatas dont les accès avaient ensuite été interdits à leurs ancêtres par les Kwa. S’il était amené à le retrouver, Skal’nas régénérerait son peuple et règnerait sur la galaxie, il deviendrait ainsi l’archiprêdeur de l’Empire Infini. Il demanda à son interlocutrice si elle comprenait, et Ceh’let lui avoua que sa vision était grandiose. Elle lui demanda également s’il comptait partager son futur trône avec elle… Skal’nas commença par lui dire qu’elle aurait pu lui offrir des héritiers qui auraient été particulièrement forts. Mais non, il ne la prendrait pas à ses côtés, il voulait simplement qu’elle sache ce dont la mort allait la priver. En un instant, il foudroya Ceh’let de ses éclairs de Force, qui fut tuée sur le coup.

Regarde en ton for intérieur Ceh’let… Comme tous les Rakata, tu l’as ressenti. Nous avons négligé notre entraînement. Nous faisons davantage usage de nos esclaves de que de la Force. Certes la Force est encore puissante en nous, mais elle échappe peu à peu à notre emprise !
– Skal’nas expliquant à Ceh’let les raisons de leur présence dans le système de Tython.

Skal’nas tue Ceh’let, qu’il juge trop ambitieuse.
(image extraite de “La Genès des Jedi tome 3 : La Guerre de la Force“)

Le corps de Ceh’let désormais carbonisé, Skal’nas affirma qu’elle n’était pas la première à le défier, et qu’il avait toujours écrasé ceux qui s’étaient opposés à lui. Il finirait par s’emparer du dernier portail de l’infini et ainsi, le moindre de ses désirs serait satisfait. Plus tard, alors qu’il prenait son repas, Skal’nas reçut une nouvelle communication de Trill. Il espérait que les informations qu’elle lui donnait seraient exactes, car les Je’daii avaient deviné leurs plans à de trop nombreuses reprises. Il fit clairement comprendre à son esclave qu’il se posait des questions quant à sa loyauté. Celle-ci lui jura sa fidélité, et lui demanda s’il souhaitait qu’elle sabote le plan d’attaque des Je’daii. Mais Skal’nas refusa, estimant qu’il serait préférable que leurs ennemis soient les propres architectes de leur chute. Il les laisserait donc attaquer Ska Gora, pour mieux les détruire ou les asservir, et les trésors de Tython finiraient par lui revenir. Lors de la bataille, Trill parvint à capturer Xesh et à l’amener devant son maître. Malheureusement, depuis leur dernière rencontre, Xesh avait pu en apprendre plus sur les Je’daii et notamment sur leur utilisation de la Force et leur volonté de maintenir un équilibre entre Lumière et Obscurité, contrairement aux Rakata qui n’usaient que du Côté Obscur. Mais face à l’habile manipulation de Skal’nas, Xesh se vit contraint de suivre les ordres de son maître. Il savait au fond de lui que si les Je’daii découvraient qui il était vraiment, jamais ils ne l’accepteraient parmi eux. Plus tard, ils se rendirent au milieu d’une pièce dans laquelle le récent mentor de Xesh, Daegen Lok, était retenu prisonnier. Skal’nas exigeait que celui-ci lui fournisse des informations, mais bien évidemment, le Je’daii n’avait pas l’intention de lui offrir cette chance. Xesh s’attela alors à pratiquer une torsion d’esprit, une technique de la Force (que l’on pouvait qualifier de torture), qui avait pour objectif de faire vivre la plus grande peur d’une personne à travers son esprit. Sous la douleur intense qu’il ne parvint pas à supporter, Daegen Lok finit par avouer l’existence d’un éventuel portail de l’infini, qu’il avait perçu à travers l’une de ses visions. Ces nouvelles informations en sa possession, Skal’nas eut pour idée de mettre fin au conflit. Pour cela, il choisit d’éliminer les devins, des Je’daii particulièrement puissants dans la Force capables de lire l’avenir dans une certaine mesure. Les devins étaient devenus bien gênants pour Skal’nas, puisqu’ils étaient capables de prédire les mouvements des Rakatas et d’agir en conséquence… Conjuguant ses forces à la souffrance de ses limiers, Xesh et Trill, Skal’nas parvint à toucher le groupuscule Je’daii et chacun des devins fut aveuglé.

Bien ! Les devins sont aveugles, et leurs yeux pleurent des larmes de sang… Leurs esprits de peuvent plus déceler nos plans. Et moi, je prédis… Ma victoire sur Tython…
– Skal’nas après avoir aveuglé les devins.

Après l’élimination des devins Je’daii, Skal’nas eut le champ libre pour lancer une offensive totale sur Tython. Malgré la résistance héroïque des pilotes ennemis, les chasseurs Rakatas les terrassèrent sans grande difficulté au vu de leur supériorité numérique. Néanmoins, la bataille servait uniquement d’énorme diversion. Skal’nas, à bord de son vaisseau amiral, le Ravageur, pouvait ainsi se diriger vers son objectif dans l’espoir d’y trouver la porte de l’infini. Il communiqua une dernière fois avec Trill et lui donna l’ordre de mener les troupes au sol. Trill avait espéré vivre cet instant historique aux côtés de son maître, mais celui-ci avait fait le choix de conserver Xesh à ses côtés, le considérant de fait comme son seul vrai Limier de Force. Il rajouta à cela que Trill devait se contenter d’obéir et se réjouir de ne pas finir rôtie vive… Profitant de la bataille pour se déplacer plus discrètement, Lok mène Skal’nas et Xesh à l’intérieur de la crevasse dans laquelle il a pu entrapercevoir le portail de l’infini. Selon le Rakata, ce portail était le portail primal des Kwa. Ce portail-ci avait la particularité de ne pas nécessiter l’existence d’un autre portail de destination. De ce fait, depuis le portail primal, son possesseur pouvait se rendre n’importe où dans la galaxie. Toutefois, Xesh lui rappela qu’ils devraient franchir ce que les Je’daii appelaient “le Mur du Chaos”, une barrière invisible qui avait tendance à rendre fou les personnes qui cherchaient à la traverser. Heureusement pour Skal’nas, les légendes des Rakatas évoquaient le moyen de franchir ce mur : il suffisait de visualiser le sigle gravé sur la double pyramide Tho Yor. Skal’nas et son Limier partirent donc en direction du Mur de Chaos, laissant derrière eux Daegen Lok à la merci de leurs guerriers déchiqueteurs. Une fois le mur franchi, Skal’nas se retrouva enfin devant le mystérieux portail primal, au centre de Tython.

Avec lui, je sauverai ma race de la décadence et règnerai sur l’Empire Infini ! […] Le portail est entre mes mains ! Une arme capable de déchiqueter les mondes ! Je suis l’Empire Infini. Et la galaxie m’appartient !
– Skal’nas à propos du portail primal.

Malheureusement, ils furent interrompus dans leur découverte par l’arrivée de Daegen Lok, qui avait réussi à se libérer, et de Shae Koda, une Je’daii avec laquelle Xesh avait vécu une relation amoureuse lors de son passage sur Tython. Tandis que Daegen affrontait Skal’nas, Shae Koda se chargeait du limier, qu’elle espérait encore faire revenir à ses côtés. Lors de son combat contre Skal’nas, Daegen Lok tentait de pénétrer l’esprit du Rakata afin de lui montrer ses peurs les plus cauchemardesques. L’attaque mentale du Je’daii se retourna contre lui, car Skal’nas accepta pleinement la pénétration de son esprit, et lui fit voir toutes les morts violentes dont il avait été l’auteur. Son adversaire ne put supporter un tel déferlement de souffrance et tomba à terre, baissant ainsi sa garde. Skal’nas avança vers lui avant de le “libérer” de ces cauchemars, puis lui transperça la poitrine de son sabre Force. Après cela, le prêdeur Rakata ordonna à son limier de mettre fin rapidement à son combat contre l’autre Je’daii, car il leur restait bien du travail à réaliser. Cependant, Skal’nas réussit malgré tout à initier l’allumage du portail sans l’aide de son limier. De son côté, Xesh était accablé par son futur choix de vie : continuer à être un esclave, ou rejoindre les Je’daii sur Tython ? Son hésitation l’empêcha de terrasser Shae Koda, qui fut foudroyée par Skal’nas. Cette action finit de convaincre Xesh, il devait combattre Skal’nas, le Côté Obscur que lui avaient inculqué les Rakatas n’était pas la seule et unique voie. Le duel entre Xesh et Skal’nas débuta. Skal’nas promit à son esclave qu’il connaîtrait le sort de tous les traîtres, la mort. Dans le même temps, la Je’daii Twi’lek Tasha Ryo était parvenue à détruire le dernier portail de l’infini, et celui-ci commença à se désagréger. Désemparé, Skal’nas hurla à la traîtrise de Xesh et des Je’daii et baissa sa garde un court instant. Xesh rétorqua qu’il ne s’agissait pas d’une traitrise, mais d’une rébellion. Une faille dans la garde du prêdeur lui permit de l’éventrer de son sabre Force. Le corps du prêdeur Rakata chuta dans le portail, puis finit par être consumé… Ainsi se conclut la vie de Skal’nas, l’un des Rakatas les plus ambitieux qui aient pu exister. Celui-ci se démarqua par sa volonté de sauver et préserver la souveraineté de son peuple, tout en souhaitant le gouverner d’une main de fer.

Skal’nas est tué par Xesh sur Tython.
(image extraite de “La Genès des Jedi tome 3 : La Guerre de la Force“)

Liste des œuvres :

BD/Comics :
– La trilogie “Genèse des Jedi”

Auteur : Absolute
Date de mise en ligne : 15/11/2020

Cette fiche a été validée par nos correcteurs.

Cette fiche a été lue 84 fois

Les commentaires sont fermés.